Je ne sais pas quoi faire pour m’intégrer au lycée, je me sens très seul.e…


Bonjour,
Je vous écris après plusieurs mois de réflexion : dois-je attendre ou en parler ?
Finalement j’ai fait les deux.
Alors… Il y a bientôt deux ans, en avril 2016, j’ai eu une grande période où j’étais perdu(e) dans mon identité de genre, et mon orientation sexuelle. J’étais assez mal, et j’ai décidé, du jour au lendemain, de complètement changer : plus de robes et de collants, je me suis coupé les cheveux très courts et ne portais plus que des vêtements de garçon. Ma mère l’a plutôt bien accepté. Je me sentais bien. Les gens qui ne me connaissaient pas m’appelaient jeune homme.
Mais au collège, c’était pas vraiment aussi rose : je me suis fait(e) insulté(e) pendant plusieurs semaines. Les gens me balançaient des “sale trans”, “va lécher des chattes sale lesbienne”, ect… Je crois que ça a énormément touché ma confiance en moi, et ma confiance en les autres. Depuis, j’ai évolué. Je suis toujours en questionnement sur mon genre, mais j’ai trouvé mon orientation sexuelle, et je m’habille comme je le sens : avec des vêtements féminins, ou masculins.
Mais je suis malheureusement incapable de m’intégrer. Je pense que c’est lié à mon année de 4ème, il faut dire que ça m’a pas mal détruit(e). Je suis entré(e) au lycée cette année, et en 6 mois, je ne me suis fait qu’une seule amie. J’ai l’impression que les gens ne veulent pas de moi. Je me sens inintéressant(e) et très (voire trop) différent(e) des autres. Je me sens vraiment pas à ma place dans ce lycée, et au milieu de tous ces gens si différents et incompréhensifs… Alors internet m’a aidé à faire la connaissance de gens comme moi, qui se cherchent. Le problème c’est que j’ai l’impression que je me renferme encore plus sur moi même et que ça m’empêche de faire de réelles connaissances avec des gens avec qui je me sens écouté(e) et bien. Je ne plus quoi faire pour m’intégrer, je me sens très seul(e), je crois que j’ai besoin d’aide. J’ai l’impression que je ne m’en sortirai jamais…
Clé-ra

Bonjour Clé-ra,

Merci pour la confiance que tu portes à AlterHéros. Tu es courageux.se d’avoir pris la décision d’en parler après plusieurs mois de réflexion.

Tu mentionnes d’abord avoir eu des questionnements quant à ton identité de genre et ton orientation sexuelle. Les changements au niveau de ton apparence que tu as décidé d’entreprendre semblent t’avoir permis de mieux affirmer qui tu es, ce qui est une très bonne chose. L’acceptation et le soutien que ta mère semble t’apporter dans ton cheminement est à mon avis précieux.

Tu sembles dire que ces changements t’ont permis de te sentir mieux dans ta peau, mais que tu as malheureusement été victime de moqueries et d’insultes au collège, ce qui t’a beaucoup affecté.e. Il faut que tu saches que les personnes qui agissent de la sorte sont souvent peu ouverts d’esprit, mal informés ou ont une faible estime d’eux-mêmes. Les gens sont parfois déstabilisés par la différence et ne se comportent pas toujours intelligemment face à celle-ci. Ce n’est pas évident, mais il faudra que tu travailles à moins te laisser affecter par ce type de commentaires dénigrants : rappelles-toi que tu ne mérites aucunement de te faire traiter de la sorte et que ton identité de genre et ton orientation sexuelle ne sont en aucun cas des anormalités, quelles qu’elles soient. Tu peux être fier.e d’avoir affronté cette période en respectant qui tu es, cela demande beaucoup de courage et d’assurance ! Tu as trouvé ton orientation sexuelle et même si tu n’as pas défini quelle est ton identité de genre, tu fais ce qu’il te plaît : tu t’habilles avec des vêtements masculins certains jours, alors qu’à d’autres moment tu as envie de porter des vêtements féminins. Tu apprends à te connaître et à t’accepter, je sens que tu es sur la bonne voie pour te sentir réellement toi-même.

Cependant, tu dis qu’il t’es tout de même difficile d’avoir confiance en toi et envers les autres, ayant été très affecté.e par la bêtise ou l’incompréhension des autres. Je comprend tout à fait que cela soit moins facile pour toi de t’intégrer après ce que tu as pu vivre. Tu as probablement du te sentir exclu.e par ce qui peut être différent chez toi. J’aimerais tout de même porté à ton attention que tu as réussi à te faire une amie au lycée, ce n’est pas rien. Cette personne ne te juge pas, t’accepte comme tu es et t’apprécie (et cela inclus ce qui peut être unique chez toi, et donc ta différence !). Je crois qu’il faut que tu continues à travailler sur toi-même et que tu essaies d’adopter différentes perspectives quant au regard des autres. Oui, en effet, la communauté LGBTQ+ peut être victime de préjugés et il arrivera probablement d’autres moments dans ta vie où tu devras affronter certaines choses qui puissent t’être blessantes et fâchantes, mais il est important que tu t’affirmes et que tu te rappelles qu’il y a certainement d’autres personnes que ton amie qui auront envie de créer des liens avec toi. Peut-être même que le fait que tu te renfermes plus sur toi-même, par peur d’être jugé.e, t’empêche de te rapprocher d’autres gens et que ce ne soit pas nécessairement en lien avec ton identité de genre ou autre. Y as-tu déjà pensé ?

Plus tu t’affirmeras, plus tu seras en mesure de t’ouvrir et d’aller vers les autres, et plus ils verront réellement qui tu es : c’est-à-dire une personne amicale et qui possède tout un tas de qualités (j’en suis certaine !) – et non quelqu’un de qui on peut se moquer. Je t’invite à prendre le temps de faire une liste de toutes les qualités qui font de toi un.e bon.ne ami.e. Je suis sûre que tu réaliseras que tu as tout ce qu’il faut. Peut-être que cela te permettra d’aborder les autres avec plus d’assurance, en te rappelant ce qu’il y a sur ta liste.

C’est formidable que tu aies trouvé des gens avec qui échanger sur internet, ça doit te permettre de te sentir moins seul.e dans ce que tu vis. Pourquoi dis-tu que cela t’empêche de faire de nouvelles connaissances et que cela te pousse à te renfermer davantage sur toi-même ? Passes-tu beaucoup de temps en ligne à échanger avec ces personnes ? À mon avis, c’est une bonne chose que tu puisses discuter avec des personnes qui te ressemblent, comme tu dis. Mais peut-être devrais-tu veiller à te réserver des moments pour faire des activités à l’extérieur. Pourquoi ne pas demander à ta copine du lycée si elle pourrait te présenter à d’autres personnes, de faire une activité avec elle et d’autres gens qu’elle connaît. Si elle n’est pas au courant de comment tu te sens, je te conseille de lui en parler. Elle pourra peut-être mieux être en mesure de te présenter à des amis avec qui elle pense que tu pourrais bien t’entendre. Qu’en penses-tu ?

Aussi, je te donne quelques références d’organismes en France, je crois que cela pourrait t’intéresser :Centre LGBT Paris-ÎdF et MAG.

N’hésite pas à nous réécrire, il nous fera plaisir de prendre le temps de te lire et de te répondre !

Lois-Emmanuelle 


About Lois-Emmanuelle Boucher-Labbé

En voie d'obtenir son baccalauréat en psychologie de l'Université du Québec à Montréal et détenant un certificat en anthropologie de l'Université de Montréal, Lois-Emmanuelle Boucher-Labbé aspire à poursuivre ses études aux cycles supérieurs dans le but d'exercer la profession de psychologue. Elle s'intéresse notamment à divers sujets en lien avec la sexualité et aux tabous. Elle adore les arts, le soleil et manger des tacos.