#aroace
#aromantique
#aromantisme
#asexualité
#asexuel
#demiromantique
#orientation sexuelle
#queerplatonique
#questionnement
23 février 2024

Je n'arrive pas à tomber réellement amoureux·se, je suis un peu perdu·e. Je ne sais pas si cela pourrait être relié à l'aromantisme?

Bonjour,
J’aimerais vous posez une question qui pèse lourd dans mon esprit depuis un bout de temps et j’aimerais en avoir le coeur net alors là voici :
Ceci est au rapport à mon orientation sexuelle,
Je ne sais pas tout à fais si cela pourrait être a dû à l’aromantique.
Parce que souvent j’ai bien trop de mal à ressentir quelque chose d’affectif que ce sois amoureusement ou familier. Quand une personne me plaît, j’ai l’impression de l’aimer, mais de rien ressentir en même temps, c’est comme si c’était un sorte de vide.
Je n’arrive pas à tomber réellement amoureux(se). Je suis un peu perdu (e). Et je crois aussi que plus le temps avance plus je manque d’empathies.
Merci de bien vouloir m’aider,
Bien à vous,
Angèle
Alex Nadeau

Salut Angèle,

Tout d’abord, merci pour ta question et ta confiance envers AlterHéros. Si je comprends bien ta question, tu aimerais savoir si l’expérience que tu vis est liée à l’aromantisme?
Je comprends tout à fait que ça peut être mélangeant. Il y a plusieurs formes d’attirances et distinctes qu’on peut souvent confondre entre elles et qui contribue à notre confusion. L’attirance romantique fait référence au désir d’avoir une relation romantique avec une personne. Il y a aussi l’attirance sexuelle qui se réfère au désir d’avoir des contacts sexuels avec une ou d’autres personnes, alors que l’attirance sensuelle se réfère au désir d’avoir des contacts physiques non sexuels avec une ou d’autres personnes, comme des câlins, se tenir par la main, voir même embrasser une autre personne.
Au-delà de celles-ci, Il y a aussi les attirances platoniques et quasi-platoniques par exemple. Je te laisse ici le lien vers un site web, en anglais par contre, qui présente les distinctions du vocabulaire de la communauté aromantique et asexuelle (aro/ace). Il y a aussi plusieurs vidéos sur YouTube qui en parle. L’une d’entre elle fait référence à son parcours identitaire en tant que personne aromantique et asexuelle, alors qu’elle y parle beaucoup de ses questionnements qui l’ont mené à l’aromantisme.
Notre société actuelle met beaucoup d’importance sur les relations romantiques, mais ce n’est pas la seule manière d’aimer. De part l’attirance platonique et quasi-platonique, il est possible de vivre des relations très profondes et importantes, alors que l’amour qui y est ressenti peut-être tout aussi intense qu’un amour romantique, seulement différent. Ce n’est pas parce qu’on aime autrement ou qu’on désire des relations différentes que c’est pour autant invalide. Un très bon exemple de relation qui s’est développé dans la communauté aromantique est la relation quasi-platonique (ou queer-platonic relationship).
Tu mentionnes dans ton questionnement aimer, mais ne rien ressentir en même temps. Est-il possible que l’amour que tu ressens ne sois simplement que différent de la forme d’amour attendue par la société ? Est-ce que l’amour que tu ressens t’es suffisante et te permet de t’épanouir ?
Finalement, il y a en effet toute une gamme d’identités au sein du spectre pour identifier différentes manières de ressentir de l’attirance romantique, comme le demiromantisme, grayaro, aroflux, etc. Les différentes identités sont liées à des définitions spécifiques, mais le but de celles-ci est de pouvoir s’identifier à un terme qui fait du sens pour nous. Ces étiquettes ne sont que des outils langagiers disponibles pour nous et c’est quelque chose qu’on peut utiliser pour nous même, pour qu’on se sente confortable dans la manière qu’on se définit et qui fait du sens pour soi-même. Les identités sont aussi quelque chose de flexible et de fluide, alors c’est totalement possible qu’en ce moment l’identité aromantique te parle plus, et que plus tard dans ta vie ça change. Une petite liste (cependant en anglais aussi) est disponible ici.
Au fil de ton processus de questionnement, tu vas te découvrir de plus en plus et c’est tout à fait correct de changer d’identité et de te permettre cette fluidité. La communauté est d’ailleurs très présente sur internet, sur les plateformes de youtube et tiktok notamment, pour partager ses différentes expériences. Personnellement, ce genre de vidéos m’a permis de mieux comprendre mon expérience personnelle et mieux me définir au sein de la communauté aro/ace.
J’espère que ces éléments de réponse t’aideront dans ton parcours identitaire. N’hésite pas à nous réécrire si tu as d’autres questions.
Alex Nadeau – intervenant·e bénévole pour AlterHéros
[Tous les pronoms et accords alternés]

Similaire