Je me sens un gars enfermé dans un corps de fille !


Bonjour Quitrie,

Avant tout, merci pour ta confiance envers nous et d’avoir pris de ton temps pour nous écrire ta situation. D’après ton message, tu mentionnes donc que tu es né dans un corps de fille, mais qu’en réalité, tu te considère plus comme un gars.

Je dois souligner ton courage pour avoir discuter de tes impressions avec ton entourage et tes parents. Cela n’est pas facile de mentionner que l’on croit être né dans un corps qui ne correspond pas à notre identité. Plusieurs personnes qui s’identifient comme trans disent qu’elles savent qu’elles le sont depuis un jeune âge, parfois dès l’enfance ou l’adolescence et parfois d’autres le découvrent vers l’âge adulte. Elles mentionnent les mêmes choses que toi: elles avaient l’impression d’être dans le mauvais corps et que leur sexe n’était pas le bon, elles souhaitaient se réveiller un matin et que leurs corps seraient changés, elles se sentaient seules et inconfortables dans leurs propre corps, etc. Cette souffrance est souvent diminuée lorsqu’elles peuvent mettre un mot sur leur malaise et ensuite, lorsqu’elles peuvent exprimer librement qui elles sont. Il y en a qui vont jusqu’à l’opération de changement de sexe et d’autres qui ne vont pas jusqu’à cette opération, mais qui forgent tout de même leur identité avec un nouveau style vestimentaire, un changement de la voix, la prise d’hormones, un nouveau nom, etc.

Le fait que tes parents et une de tes amies soient compréhensifs est génial pour toi. Cela est aidant d’avoir du soutien de personnes que tu aimes durant la transition ou l’affirmation plus explicite de qui tu es réellement. Plusieurs peuvent trouver cette étape difficile étant donné que bien des gens ne comprennent pas le transsexualisme ou ont de mauvaises informations et ce faisant, ils peuvent faire des commentaires ou des jugements. Toutefois, lorsque l’objectif de ce changement est son bien-être personnel, plusieurs développent des astuces pour que ces jugements ne les atteignent pas.

Le fait de voir un psy t’aidera peut-être à avoir une idée plus claire de ta situation et en espérant que ce message en fera autant. N’hésite pas de nous écrire à nouveau si tu en éprouve le besoin.

Alexandra B.J.


About Alexandra Jérôme

Alexandra détient un baccalauréat en sexologie où elle a complété un stage de 8 mois chez ASTT(e)Q (Action Santé Travesti(e)s Transsexuel(le)s du Québec). Depuis 2010, elle est intervenante psychosociale.

J’aime aider les personnes avec des problématiques au niveau de leur sexualité ou de leur orientation. Je crois qu’être bénévole pour AlterHéros me permet d’aider certaines personnes à ces niveaux, ce que je ne peux faire à mon travail. De plus, je crois que même si nous vivons dans une société qui se dit ouverte concernant la sexualité, il reste que plusieurs questionnements n’ont pas de réponses et ce faisant, plusieurs se retrouvent ainsi un peu perdus. C’est donc important pour moi de faire profiter de mes expériences et de mes connaissances aux gens qui en éprouvent le besoin.

Leave a comment