Je fais des rêves erotiques et je fantasme sur mon grand frère…


Je fais des rêves erotiques et je fantasme sur mon grand frère je l’observe nu et ça m’excite est-ce normal ?
Hugo
Bonjour Hugo, merci de nous faire confiance à nouveau !
Tu expliques que tu fais des rêves érotiques. Tu dis aussi fantasmer sur ton grand frère et être excité lorsque tu l’observes nu. Tu te demandes si tout cela est normal.
Tu sais, les rêves érotiques sont chose commune. Ce qui est fantastique, c’est que ceux-ci se passent dans ta tête et personne d’autre n’y a accès ! Tu peux donc continuer à dormir paisiblement, même si certains de rêves sont plus marquants que d’autres. 🙂
Concernant ton frère, est-ce que tu es curieux à cause de son corps différent du tien? Est-ce que c’est la notion d’interdit qui te donne des émotions fortes? Toutes ces réponses ?
En fait, ce qui m’inquiète, c’est que tu dis l’observer nu. Est-ce que tu veux dire que tu le regardes sans qu’il le sache lorsqu’il est nu ? Si c’est le cas, c’est bien différent d’un moment durant lequel vous décidez d’un commun accord de comparer vos corps ou encore si c’était par accident (en sortant de la salle de bains, par exemple). Est-ce que tu sens que tu le respectes en faisant cela? J’imagine qu’il n’est pas au courant. Est-ce que tu crois qu’il accepterait cette situation s’il savait?
Il y a une dimension légale à cette situation – le voyeurisme non-consensuel est une forme d’agression sexuelle. Le voyeurisme est le “comportement d’un individu qui est attiré par l’observation de l’intimité ou de la nudité d’une personne ou d’un groupe de personnes” (selon le Secrétariat à la condition féminine du gouvernement du Québec). Malgré les émotions parfois positives que cela te fait vivre, il serait intéressant pour toi de trouver des alternatives qui n’impliquent pas d’observer ton frère, pour t’assurer de respecter son intimité et son consentement.
Concernant les fantasmes, tu demandes si c’est normal et je crois comprendre, avec cette question, qu’ils te rendent possiblement mal à l’aise. Cela dit, il n’y a que toi qui a accès à tes fantasmes (ils sont bien enfouis dans ta tête!) et le fait de fantasmer ne signifie pas qu’on souhaite réaliser ce qu’on imagine (par exemple, une femme peut fantasmer sur l’idée d’avoir une relation sexuelle avec une autre femme, mais ne pas vouloir passer à l’action dans la réalité). À toi de voir si tu veux continuer à nourrir ces fantasmes ou essayer de te concentrer sur d’autres situations et personnes qui savent stimuler ton imaginaire, question d’être plus à l’aise avec tes désirs.
J’espère que cette réponse te sera utile.
N’hésite pas à nous recontacter si tu en ressens le besoin !
Marie-Édith, B.A. sexologie, DESS travail social


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment