J’aimerais rencontrer une femme trans…


Bonjour.

Je m’appelle jordan. J’ai 25 ans. Depuis la fin de mon adolescence j’ai une attirance envers les femme trans et depuis, je n’arrête pas d’y penser. Au début, je pensais que ça allait disparaître mais finalement non.

Honnêtement, ça me gêne pas mais, j’aimerais bien transformé cette attirance en quelque chose de réel. J’aimerais rencontrer une femme transsexuel. Le problème c’est que je sais pas où en rencontrer. Et je sais pas non plus comment m’y prendre. Je veux que la personne en face de moi comprenne que je veux du sérieux.

Alors si vous pouvez me donner quelque conseil pour draguer, je vous remercie d’avance. Pareil si vous savez où en rencontrer.

C’est vraiment génial ce genre de forum qui permet de parler de tout sans être jugé. Car, dans ma famille, c’est uniquement hétéro et homophobe. Du coup, impossible pour moi d’en parler. Voilà.

Je vous remercie.

Jordan

 

Bonjour Jordan!

 

Merci de faire appel à notre équipe! Je t’assure qu’il n’y pas de jugement ici et je suis très heureux.e de pouvoir te répondre aujourd’hui. Je suis désolé.e d’apprendre que ta famille a des idées très arrêtées sur la diversité sexuelle, cela doit être lourd par moments. Je te félicite aussi pour ton ouverture et ton désir de t’informer. Il est important d’aller chercher des ressources et de discuter avec des personnes ayant différents parcours, surtout lorsqu’on grandit dans un milieu plus conservateur.

 

Tu nous écris car tu es attiré par les femmes trans et aimerais entamer une relation romantique sérieuse. Tu cherches des conseils pour rencontrer et pour séduire des femmes trans spécifiquement.

 

Ma réponse est un peu longue, alors je l’ai divisée en sections pour faciliter la lecture. 🙂

 

I- Quelques bases

Avant de te donner des conseils de séduction, je crois qu’il est important que tu sois au courant que les relations entre hommes cis et femmes trans est teinté d’un historique simultané de violences et de sexualisation. D’un côté, elles sont ridiculisées, humiliées, insultées et attaquées et de l’autre elles sont objectivées, fétichisées et stéréotypées notamment par la pornographie et sur les applications de rencontre. Certains hommes, des “chasers”, cherchent uniquement à avoir des relations sexuelles avec des femmes trans. Bien que l’inclusion d’une diversité de corps dans la porno et l’existence d’hommes attirés par les femmes trans peut être positive dans certains cas, cela peut aussi être réducteur et limitatif.

 

Cet historique a un impact actuel sur les femmes trans et leurs relations. Florence Ashley, un.e activiste transféminine de chez nous, en réponse à un article explique que :

 

«Beaucoup de femmes trans et de personnes transféminines, comme moi, ont du mal à faire confiance aux hommes cis quand ils nous disent qu’ils nous aiment, qu’ils ne sont pas des “chasers”, qu’ils ne nous fétichisent pas, qu’ils n’ont qu’une préférence saine et respectueuse pour nous. Je pourrais dire que c’est une forme de “dystrust”, une méfiance inéluctablement entrelacée par l’hyper-sexualisation dysphorique des corps féminins phalliques en tant qu’autre, en tant que jamais tout à fait féminins.»

 

Un deuxième point très important est que les femmes trans et personnes transféminines forment une population très diverses et non un groupe homogène. Chaque personne trans possède une apparence, une personnalité, des intérêts, des expériences, des rêves, des réalités, etc. qui lui sont propres. Même chose pour les corps et les organes génitaux! Contrairement aux représentations dans la pornographie, les femmes trans n’ont pas toutes des pénis, ne sont pas toutes hyperféminines, minces et blanches. C’est pour cela qu’il est impossible de savoir si une personne est cis ou trans (ou non-binaire!) à moins que cette personne décide de nous en parler. 

 

II- Où rencontrer

Il peut y avoir des personnes trans et non-binaires sur n’importe quels événements, sites ou applications de rencontre, qu’iels le mentionnent explicitement dans leurs profils et interactions ou non! Comme je disais, être trans n’est pas toujours quelque chose de visible. De plus, certaines personnes préfèrent ne pas en parler d’emblée car un dévoilement peut les exposer à du rejet, des insultes ou du harcèlement.

 

Pour reprendre la réponse de ma collègue Marie-Édith à une question semblable :

«Si tu cherches quelqu’un avec qui avoir une relation sérieuse, tu peux jeter un coup d’oeil aux événements qui se passent dans ta région. Dans les grandes villes, il y a parfois des événements de dating qui accueillent les gens de toutes orientations sexuelles et identités de genre. 

Tu peux aussi passer par une application de rencontre comme OkCupid, PoF (Plenty Of Fish) ou Tinder en étant tout à fait honnête avec les gens avec qui tu entres en contact. Certaines femmes affichent sur leur profil qu’elles sont trans. Je t’invite encore une fois à rester transparent en ce qui concerne tes objectifs et désirs, donc de dire explicitement à la personne que tu abordes ce que tu souhaites – que ce soit d’apprendre à connaître quelqu’un et de possiblement développer une relation amoureuse à moyen ou long terme, avoir des rapports sexuels ou autres. (Tu peux aussi ajouter sur ton propre profil que tu es intéressé tant envers les femmes cisgenres que trans!)»

 

Certaines femmes trans utilisent l’application Grindr, surtout pour des rencontres sexuelles. Il existe aussi des groupes Facebook de rencontre par région et pour personnes trans et celleux qui les aiment. 

 

Tu dis que plus jeune tu t’attendais à ce que ton attirance pour les femmes trans disparaisse, mais qu’aujourd’hui elle ne te gêne pas. Tant mieux! Il n’y a rien de gênant à être attiré par un genre ou un autre, ni par plusieurs ou encore aucun. Pourtant, plusieurs hommes cis ont honte de leur attirance envers les femmes trans et tentent de la cacher. C’est pourquoi j’aimerais te mettre cet extrait traduit d’un article de Kiley May, une femme trans :

«En ligne, il est facile pour les hommes de trouver et d’entrer en contact avec des femmes trans, d’explorer leur curiosité et de réaliser leurs fantasmes. Il existe de nombreuses applications et sites Web dédiés spécifiquement aux rencontres trans. Ces interactions se produisent sur des sites et des applications de rencontres réguliers, ainsi que via les médias sociaux et dans la vraie vie. Mais ils semblent toujours se produire en cachette.

 

Le secret et la discrétion que réclament les hommes cisgenres et hétérosexuels semblent provenir de la stigmatisation intériorisée, de la transphobie et de l’homophobie. C’est l’idée eronnée selon laquelle aimer une fille trans est en quelque sorte «gay», ce qui à son tour est en quelque sorte immoral ou honteux. Faux et faux. Les femmes trans sont des femmes, mais le conditionnement social empêche de nombreux hommes de voir cela.»

 

Je ne sais pas ce que tu penses de cela, mais je pense à ta famille homophobe que tu mentionnes. Il est possible que dans ce contexte tu aies l’impression que tu doive cacher tes désirs et éventuellement tes relations. J’aimerais simplement t’encourager à continuer d’être brave. Pour reprendre l’expression de l’autrice, «toute personne mérite de marcher confortablement sous le soleil avec un.e partenaire qui les aime

 

III- Comment séduire

Toujours dans la dernière réponse de Marie-Édith :

«Ensuite, comment draguer ? Comment faire comprendre à une personne qui te plaît que tes démarches sont sérieuses ? La première chose à garder en tête, c’est que la drague, c’est chouette quand c’est fait dans le respect et que c’est amusant pour toutes les personnes impliquées ! Pour une drague égalitaire, je te propose de prendre ta place mais aussi de laisser la place à l’autre personne (question de sortir des rôles de genres traditionnels sexistes – «l’homme fait les premiers pas et reste insistant alors que la femme est soumise»), d’utiliser l’humour, de te révéler pour te mettre en valeur, mais aussi pour montrer à l’autre que tu lui fais confiance, et aussi de questionner l’autre sur ses intérêts, envies, passions… toujours dans le respect et l’honnêteté, bien sûr. Qu’en penses-tu ?»

 

Effectivement, la drague est une forme de communication et d’échange. C’est important d’exprimer clairement ses attentes et de faire attention aux signaux qui proviennent de l’autre personne. C’est plutôt cliché à dire, mais essaye de te faire confiance, sais ce que tu es en mesure d’offrir à une autre personne et ce que cherche dans une relation. Éventuellement, tu risques de trouver une personne compatible et qui désire les mêmes choses que toi. Cela peut prendre du temps et il faut parfois être patient. Enfin, n’oublie pas d’avoir du plaisir! L’humour, lorsque bien maîtrisé, est l’un des meilleurs outils qui existent pour séduire. 🙂

 

Je ne peux pas te donner de truc magique, ce n’est pas comme un jeu à gagner en utilisant la bonne stratégie. Chaque femme trans est simplement une personne avec ses besoins et ses préférences, comme n’importe qui.

 

IV – Continuer de s’éduquer

Si tu cherches à construire une relation avec une femme trans je crois qu’il est nécessaire que tu poursuives ton exposition aux réalités des personnes de la diversité sexuelle et de genre. Je vais reprendre une dernière fois les propos de ma collègue :

«Enfin, je te propose quelques lectures supplémentaires. Elles sont en anglais – si tu ne comprends pas cette langue, je t’invite à utiliser un traducteur en ligne comme Google Translate puisqu’il s’agit de textes de personnes trans, principalement des femmes, beaucoup mieux placées que moi pour parler de leur expérience puisque je suis une femme cis. D’abord, provenant du site web Everyday Feminism, cet article de Kaylee Jakubowski – How to Respectfully Love Trans Women, puis celui-ci de Kai Cheng Thom, 6 Things Every Man Who Dates Trans Women Needs To Know. Je t’offre aussi de lire le point de vue de Samy Nour Younes, un homme trans, à propos des hommes cis qui fétichisent sexuellement les femmes trans sans les respecter dans leur globalité : What’s the deal with trans chasers?

Enfin, un texte de Janet Mock: Shaming Men Attracted to Trans Women & How This Affects Our Lives. J’ajouterai également cet article concernant le rôle de personnes cisgenres envers les personnes trans : Comment être un allié pour les personnes trans?»

 

Ça fait déjà beaucoup de bonnes lectures! Mais il est important de comprendre les différentes nuances et d’écouter les voix des personnes directement concernées. Si tu préfères écouter des vidéos, en voici quelques unes :

 

Il y en a moins en français je dois t’avouer, mais je peux te proposer celle-ci de Khate Lessard et celle-là de Gabrielle Marion. 

 

Si c’est possible pour toi, je t’encourage aussi à rencontrer et discuter avec des personnes LGBTQ+ dans différents contextes et non uniquement amoureux ou sexuels. Non seulement on est très amusant.e.s et intéressant.e.s, mais on forme une sous-culture avec notre vocabulaire et nos références. Si tu veux partager ta vie avec une personne de nos communautés, il pourrait t’être utile d’être familier avec certaines des choses qui nous unissent.

 

Voilà! J’espère que ces quelques pistes vont pouvoir t’aider. Tu peux toujours nous écrire à nouveau si tu as d’autres questions.

 

Bien à toi,

 

Maxime, stagiaire pour AlterHéros


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment