J’aimerais dire à ma copine que je préfèrerais qu’elle ne se rase pas, car je préfère les filles poilues…


Bonjour. Voilà, je suis en couple avec une fille depuis quelques mois maintenant. Tout se passe bien, on s’aime et tout. Mais moi, je suis quelqu’un qui aime les filles poilues. Je trouve ça très jolies et sexy. Ma copine se rase et ça me déplait beaucoup. J’aimerais lui dire que je préfère les filles avec des poils aux jambes, aux bras, au aisselles. Lui dire de pas se raser. Mais j’ose pas lui dire. J’ai peur de sa réaction. Et qu’elle me quitte. Je sais pas ce qu’elle pense des femmes poilues; mais si elle aime pas, ça va me bloquer je pense.. j’ai besoin d’aide..
Patrick
 
Bonjour Patrick,
Premièrement, je tiens à te remercier d’avoir écrit à AlterHéros. Si je comprends bien ta question, tu aimerais que ta copine se laisse pousser les poils à différents endroits, par exemple au niveau des aisselles, du pubis et des jambes. Tu aimerais aborder le sujet de ses poils avec elle, mais tu crains sa réaction. Aborder le sujet de la pilosité d’autrui est un sujet délicat, puisque le fait de se raser ou de s’épiler est un choix personnel. Chaque personne a l’autonomie de déterminer ce qu’elle préfère pour son propre corps. Maintenant, il peut être délicat de demander à une autre personne de se raser ou de s’épiler pour une question de préférence personnelle, comme il le serait par rapport à une coupe de cheveux par exemple. Il s’agit d’abord et avant tout de décisions qui nous rendent confortable dans notre propre corps.
Donc tout dépend comme tu souhaites aborder le sujet avec ta copine – et si tu souhaites aborder ce sujet ou non -. Si tu prends la décision d’ouvrir la discussion à ce sujet, pourquoi ne pas s’informer sur la perception que ta copine a de sa propre pilosité? Des poils en général? De ses réflexions? De ses motifs personnels derrière la décision de se raser? De son historique? Peut-être te demandera-t-elle également tes propres préférences. Tu pourras à ce moment nommer que tu apprécies la pilosité en général, tout en précisant que tu célèbres le corps de ta copine peu importe ses décisions concernant ses propres poils.
Je t’invite également à te demander sur comment tu te sentirais, à l’inverse, si ta copine te demandait de t’épiler. Est-ce qu’il y a une façon de le communiquer qui serait mieux qu’une autre pour toi? Une certaine façon d’aborder le sujet de la pilosité et des décisions personnelles à cet égard?
Un moyen intéressant d’ouvrir la discussion serait de lui parler du mouvement Maipoils que vous pouvez trouver facilement sur Instagram ou Facebook. C’est une page qui parle sans tabou de la pilosité chez les femmes et toutes personnes vivant des oppressions à cause de leur choix d’arborer fièrement leurs poils! Mais il s’agit aussi d’un environnement sécuritaire et d’une plateforme éducative afin d’ouvrir les horizons et ouvrir les discussions. Au mois de mai, d’où le titre de l’initiative, il y a des journées thématiques organisées afin de se rassembler et de discuter, performer des sketchs, chansons etc sur le sujet (Au Québec et en France, du moins!).
Lorsque la discussion sera entamée avec ta copine, il est possible de laisser le temps faire les choses. Ça prend parfois des moments de réflexions et de douceur pour elle comme pour toi. Il est parfois important de déconstruire certaines idées préconçues concernant le poil, l’absence de poil, les décisions concernant notre propre corps et les décisions que notre ou nos partenaires font concernant leur propre corps.
J’espère que ça répond bien à ta question et n’hésite surtout pas à nous réécrire si tu as besoin de plus de soutien ou de renseignements.
Mel, bénévole pour AlterHéros

Leave a comment