J’aimerais devenir une femme à 100%…


Bonjour Alexya,
La transsexualité est un sujet qui demeure encore tabou. Le peu d’informations disponibles à ce sujet créée beaucoup de préjugés et de perceptions négatives généralement éronnées de la part de la population générale. Comme tu le sais déjà, cela peut provoquer une certaine peur de voir des gens, de crainte de se faire juger ou d’être mal perçue ( par exemple, se faire appeller “monsieur” plutôt que “mademoiselle” ou “madame”), mais se retirer du monde n’est pas obligatoirement la seule solution.
Tu me poses également des questions au sujet des hormones. Je vais donc commencer par te suggérer fortement de consulter un médecin afin d’obtenir l’heure juste sur ta condition physique et ce qui est le plus adapté pour toi: des hormones trouvées autrement ne sont pas nécessairement la meilleure solution, puisque tu n’aura aucune assurance de leur provenance. En recherchant auprès des groupes de soutient auprès des personnes transsexuelles en France, il est possible que tu entre en contact avec des médecins qui ont une compréhension globale positive de la transsexualité et qui pourront te fournir prescriptions, conseils et informations.
Maintenant, je vais quand même résumer quelques information sur l’hormono-thérapie féminisante. Il existe trois familles de médicaments permettant de faire une transition de genre: Les estrogènes, les anti-androgènes et la progestérone. Les estrogènes sont les principales hormones féminisantes et sont en charge des caractéristiques secondaires (développement des seins, changement de la distribution des graisses corporelles, etc.). Les anti-androgènes réduisent la sécrétion d’androgènes (hormone masculine) à un niveau plus semblable à celui d’une femme et cela permet de prendre moins d’estrogènes, réduisant ainsi les risques de domages au foie, de problèmes de caillots sanguins, etc. La progestérone étant moins étudiée, elle est généralement moins prescrite.
Clarifions tout de suite certains faits: les hormones ne changeront pas ta voix, les changements sur ton corps seront graduels et ne seront probablement pas permanents (si tu cesse la prise d’hormones ton corps risque de retrouver sa forme antérieure), tes seins se développeront probablement, mais il est possible que tu veuilles en avoir des différents (il existe alors des moyens non-chirurgicaux et chirurgicaux pour obtenir la forme et la taille voulue), tes graisses risquent de se distribuer de façon plus féminine et tu risque de perdre de la masse musculaire, tes poils vont probablement devenir plus fins, tout comme ta peau. Note bien que ces changements seront progressifs et lents, et lorsque ce genre de thérapie est commencée, il est important de consulter un médecin. Note également que les hormones sont une partie du processus de transition et que cela peut demander beaucoup de courage et de persévérance.
Je te souhaite bonne chance en espérant avoir répondu à tes questionnements
Inge Rollin, Sexologue B.A.


About Inge Rollin

Inge détient un baccalauréat en sexologie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle est aussi travailleuse autonome pour Venez tels quels en éducation sexuelle et en traduction. Inge a aussi été bénévole pour Suicide Action Montréal pendant plus d'un an. À AlterHéros, Inge s'implique depuis plus de 5 ans.

Je m'implique à AlterHéros car j'aime aider les gens, tout simplement. Partager mon savoir est un plaisir à chaque jour.

Leave a comment