J’aime les pénis tout en étant comblé avec ma conjointe… comment dois-je me définir ?


Comment je dois me définir?
Je suis un homme de 45 ans, marié à une femme que j’adore, 3 enfants, 2 chien, une maison etc…
Voici donc mon interrogation, j’aime le sexe et tout du sexe, je m’explique: avec ma femme on peux faire l’amour plusieurs fois par semaine. Je suis comblé de bonheur avec.
Par contre, je ne peux m’empêcher dès que l’occasion se présente de sucer un homme et/ou me faire baiser par lui. J’aime la bite. Parfois même plusieurs en même temps.
Pourquoi je trip autant sur les penis tout en étant comblé avec ma conjointe.
Avec ma femme, je suis super actif et avec un homme je suis toujours passif.
Je n’ai jamais eu de sentiments pour un homme contrairement à ma femme.
Ne vous en faites pas, toutes mes relations non conjugales sont protégées.
Alain
 
Salut Alain !
Merci pour ta confiance envers AlterHéros! Si je comprends bien ta situation, tu es en relation avec une femme depuis plusieurs années, avec qui tu as eu des enfants. Tu décris une libido forte, où tu notes plusieurs rapports sexuels par semaine à ses côtés. Parallèlement, tu décris que tu ne peux pas t’empêcher de donner des fellations à des hommes ou de recevoir des pénétrations anales par ces derniers. Tu affirmes ne jamais avoir ressenti de sentiment pour un homme, contrairement à ta conjointe. Dans ce contexte, tu aimerais savoir comment te définir.
 
Premièrement, la question des orientations sexuelle et romantique est quelque chose de très personnel. C’est-à-dire que tu es la seule et unique personne qui peut définir comment tu te sens et quels mots tu préfères utiliser pour te définir. Or, je peux néanmoins te donner un peu d’informations sur différents concepts entourant les orientations en général! D’abord, il est possible de diviser l’orientation en deux composantes : l’orientation sexuelle et l’orientation romantique. L’une indique une attirance physique, l’autre une attirance émotionnelle. Parfois, l’orientation sexuelle et romantique sont similaires, parfois elles sont variables. Par exemple, lorsque tu décris que tu n’as jamais ressenti de sentiments pour un homme, cela peut être un bon indicateur de ton orientation romantique.
 
Deuxièmement, les orientations sexuelle ou romantique ne sont pas entièrement noires ou blanches. En d’autres mots, entre les options d’être 100% hétéro ou 100% homo, il existe une multitude de variations. Tu es donc la seule personnes qui peut choisir les mots qui te conviennent pour décrire tes attirances, tes désirs ou tes habitudes de rencontre. De plus, tes comportements sexuels ne reflètent pas nécessairement la manière dont tu souhaites te définir! Certaines personnes ayant occasionnellement du sexe avec des personnes du genre opposé vont tout de même préférer se définir comme hétérosexuelles. Certaines personnes peuvent aussi se définir comme hétéro au niveau de l’attirance romantique, mais bisexuel au niveau des désirs sexuels ! Bref, il y a autant de possibilités qu’il existe d’êtres humains ! À titre d’exemple, voici un schéma qui exprime l’ensemble des différentes variations qu’une personne peut ressentir en termes de ses attirances ou de son identité. Tu peux donc tenter de faire l’exercice toi-même en plaçant un X sur chacune des flèches, en tentant de définir à quels degrés tu ressens une attirance sexuelle et émotionnelle pour les femmes, les hommes et les personnes non-binaires. Peu importe comment tu te définis et quels mots tu choisis pour parler de toi, l’important, c’est que tu te sentes bien et épanoui!
 

 
Troisièmement, j’aimerais te questionner sur tes sentiments et émotions à l’idée d’avoir des relations à l’extérieur de ton couple? Est-ce que tu es confortable dans cette configuration? Est-ce que tu crois qu’il y a une possibilité d’entamer un dialogue avec ta conjointe à l’idée de redéfinir la configuration relationnelle afin de permettre des rencontres occasionnelles à l’extérieur de ton couple? Ton bien-être est important, et je comprends entièrement que ces rencontres avec d’autres hommes répondent à certains besoins. Toutefois, le bien-être de ta conjointe est tout autant important : à vous de voir quel équilibre il est possible de trouver. Chaque couple a la possibilité de définir les paramètres de leur relation et déterminer, ensemble, l’étendu des actions que chacun des partenaires peut faire. 🙂 Si jamais la position dans laquelle tu te trouves en ce moment commence à te procurer un certain stress, n’hésite pas à en parler. Il est toujours possible de nous contacter directement, mais je me permets également de te parler de l’organisme RÉZO, un organisme militant pour le bien-être des hommes qui ont du sexe avec d’autres hommes. L’organisme offre certains ateliers de soutien, des rencontres individuelles ou peut même te référer, à bas prix, pour des rencontres avec un.e professionnel.le de la santé confortable à aborder le sujet de la sexualité entre hommes.
 
Quatrièmement, j’aimerais aussi revenir avec toi sur le fait que tu te sens davantage passif aux côtés d’autres hommes, mais davantage actif avec ta femme. Il est possible que les relations avec les hommes viennent combler certains besoins qui sont complémentaires aux besoins comblés en compagnie de ta conjointe! Je souhaiterais seulement ouvrir la porte à la possibilité d’explorer de nouvelles pratiques sexuelles avec ta conjointe. Par exemple, avez-vous déjà tenté d’inverser les rôles au lit? En d’autres mots, est-ce que tu as déjà expérimenté d’être passif avec ta conjointe? Il est par exemple possible de se procurer un strap-on, soit une ceinture munie d’un dildo, que ta conjointe peut porter avec de te pénétrer. Ce n’est qu’une suggestion permettant d’explorer de nouvelles expériences sexuelles! Après tout, la sexualité est un terrain d’apprentissage constant.
 
Finalement, tu notes que toutes tes relations non conjugales sont protégées. Que définis-tu par protégés? Est-ce que tu utilises un préservatif à la fois pour le sexe anal et le sexe oral? L’usage d’un préservatif permet effectivement de réduire significativement les chances de transmission d’une infection transmissibles sexuellement ou par le sang (ITSS). Or, il est fréquent de privilégier l’usage du préservatif uniquement pour les pénétrations anale, sans penser aux risques de transmission des ITSS pendant des rapports sexuels oraux. En d’autres mots, donner une fellation sans préservatif ou donner un anulingus ou cunnilingus sans digue dentaire présentent des risques de transmission de la chlamydia, de la gonorrhée, du virus du papillome humain (VPH), de la syphillis et de l’herpès. Chez les hommes qui ont du sexe avec d’autres hommes, c’est la gonorrhée qui est la plus répertoriée parmi les ITSS transmises par voie orale. Je me permets donc de te partager la carte des endroits où il est possible d’obtenir un test de dépistage au Québec. Un dépistage de temps en temps permet de s’assurer de notre statut, de traiter une ITSS en cas de besoin et de prévenir de nouvelles infections. Connaître son statut de santé sexuelle est un excellent outils facilitant la prise en charge de sa propre santé, ainsi que celle de ses partenaires.
 
J’espère que j’ai réussi à t’éclairer un peu dans ta situation. Pour toute autre question, n’hésite pas à nous contacter à nouveau! 🙂
 
Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment