J’ai un petit bouton sous la peau près de l’anus…


Bonjour,
J’ai aperçu il y a 1jours que j’ai un petit bouton sous la peau dans la region peri anal, c’est un petit bouton de 5mm à peu près il parait superficiel n’adhère pas au plan profond, non douloureux et sans signe associé ni saignement ni rougeurs ni inflammation .. sa m’inquiète un peu et je ne sais pas quoi faire… merci de bien vouloir m’aider

Nour

Bonjour Nour!

D’abord, merci pour la confiance que tu portes envers AlterHéros. Il peut être gênant ou confrontant parfois de poser des questions sur la santé, en particulier lorsque cela concerne nos parties intimes! Je vais donc tenter du bien que je peux de te guider. Je tiens toutefois à t’avertir que je ne suis pas médecin et que, par conséquent, mes conseils ne remplaceront jamais ceux d’un.e professionnel.le de la santé. La meilleure chose à faire est donc de demander un diagnostic par un.e professionnel.le de la santé. 

 

Si je comprends bien ta situation, tu as remarqué la présence d’un petit bouton sous la peau près de l’anus. Tu notes aucune démangeaisons, rougeur, douleur, inflammation ou saignement de ce dernier. Cela t’inquiète et tu te questionnes sur ce que tu devrais faire.

 

Savais-tu que ta question est très similaire à d’anciennes questions que nous avons reçues? En effet, je t’informe à l’instant que les questions concernant les boutons près de l’anus sont parmi les plus fréquentées de notre site internet? Comme quoi, tu es loin d’être seul qui expérimente ce type de situation! 😉 Si jamais le bouton ne disparaît pas par lui-même dans quelques jours et que la situation te préoccupe toujours, je t’encourage à aller consulter un.e professionnel.le de la santé pour obtenir un diagnostic de ce bouton et, le cas échéant, obtenir des informations sur la meilleure solution à cette situation.

 

Pour répondre à ta question, autorise-moi à citer cette réponse très complète de mon collègue Frédéric à une question similaire à la tienne : J’ai un bouton près de l’anus, et c’est très désagréable, qu’est-ce que c’est?

Les boutons autour de l’anus peuvent être de causes multiples. Le diagnostique n’est pas simple, voire impossible sans visualisation de la lésion.

Une des causes fréquentes et d’apparition subite est la folliculite, une inflammation d’une glande sébacée qui donne un bouton rouge et sensible. Cela ressemble aux boutons d’acné. Ils peuvent être plus fréquents suite au rasage des poils pubiens ou autour de l’anus. Une folliculite disparaît généralement en quelques jours, et les compresses d’eau chaude peuvent aider. Il arrive que le bouton abcède (« crève ») spontanément, ce qui soulage alors plus vite. Je ne te conseille pas par ailleurs d’essayer de le « crever » par toi-même.

Si le bouton n’est pas rouge, mais qu’il est de couleur chair, il faut envisager d’autres causes, surtout si la lésion perdure dans le temps. Il s’agit peut-être d’un condylome, communément appelé verrue génitale, causé par le virus du papillome humain (VPH). Il se peut que les condylomes apparaissent quelques mois (généralement entre 1 et 8 mois) après une relation sexuelle. Le VPH se transmet par contact sexuel direct, avec ou sans pénétration, ou par contact avec les sécrétions génitales d’une personne infectée.

Il y a aussi le molluscum contagiosium qui peut donner de petites bosses couleurs chaires avec le centre plus creux. Cependant, ces deux derniers boutons causés par des virus ne sont pas douloureux, même s’ils peuvent cause de l’inconfort. Ils se dissipent généralement d’eux-mêmes après quelques mois, quoique certain.e.s préfèrent consulter un.e médecin pour une raison esthétique, afin d’en faciliter la guérison.
Finalement, si le bouton sort directement de l’anus ou qu’il s’agit d’une boule de muqueuse rouge, cela peut être une hémorroïde.

Si les boutons sont ulcérés, vésiculaires et douloureux, il faut à tout prix exclure l’herpès génital, transmissible en tout temps même s’il n’y a plus de bouton. Bref, je ne peux poser de diagnostique sans voir, et il te faudra donc consulter un.e médecin si le bouton persiste ou devient agaçant ou si tu suspectes l’herpès génital.

J’espère que cette réponse de mon collègue peut t’éclairer dans la situation actuelle! N’hésite pas à nous écrire en cas de besoin! Je te souhaite du positif malgré cette pandémie. Au plaisir d’avoir de tes nouvelles bientôt.

Solidairement, Guillaume pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment