J’ai quelques gouttes de liquide séminal dans mon urine, est-ce normal ?


Bonjour
j’ai 41 ans et depuis quelque moi lorsque j’urine il m’arrive en fin de miction que quelque goute de liquide seminal s’ecoule es ce grave et qui dois je consulter ?
Patrice

Cher Patrice,

Merci de nous écrire et de nous faire confiance pour jeter au peu de lumière sur tes interrogations.

En résumé, tu notes depuis quelques mois déjà du liquide séminal en fin de miction et tu t’interroges sur la gravité de ce symptôme.

Je te dirais en commençant que le plus important est d’exclure une autre cause à cet écoulement, c’est-à-dire est-il possible qu’il ne s’agisse pas en réalité de liquide séminal ? En fait, un écoulement blanchâtre venant de l’urètre pourrait être le seul symptôme d’une infection à la gonorrhée. Je ne veux cependant pas t’affoler avec cela, il s’agit seulement d’avoir l’esprit tranquille.

Je t’invite donc à consulter un médecin de famille ou un urologue. Un simple prélèvement urinaire exclura une cause infectieuse (un test PCR pour le gonorrhée est recommandé). Leur expertise clinique et leur examen pourront aussi mettre en lumière un autre diagnostique au besoin. Par ailleurs, une fois rassuré à ce sujet, tu pourras observer si les écoulements cessent avec une abstinence sexuelle d’une durée de quelques jours. Évidemment, il est normal de constater quelques gouttes de liquide séminal lors des mictions après une relation sexuelle récente.

En attendant les résultats de l’analyse d’urine, je t’invite à porter le condom, par souci de prudence. L’infection est facilement traitable avec un antibiotique si le test revient positif. Merci encore et bonne chance,

Frédéric Picotte


About Frédéric Picotte

Frédéric est médecin de famille pratiquant dans la région de Shawinigan. Il a complété en mai 2008 mon doctorat en médecine à l’Université McGill et deux ans plus tard sa spécialité en médecine familiale via l’Université de Montréal. C’est l'une de ses amies, étudiante en psychiatrie, qui lui a présenté AlterHéros en 2008. Elle cherchait alors un bénévole qui répondrait de manière plus spécifique aux questions à thème « médical », ce qui a constitué la majeure partie de sa contribution jusqu’à maintenant.

J’aime m'impliquer à AlterHéros car on peut rejoindre et rassurer beaucoup de gens, peu importe l’âge, l’orientation sexuelle ou la culture. Je trouve intéressant que la majorité de nos visiteurs soient de jeunes internautes et qu’on puisse donc leur fournir une information de qualité et un espace pour poser des questions qu’ils auraient du mal à obtenir autrement.