23 février 2024

J'ai eu un rapport sexuel non protégé suite à quoi une semaine après j'ai remarqué un écoulement urétral transparent intermittent...

J’ai eu un rapport sexuel non protégé suite à quoi une semaine après j’ai remarqué un écoulement urétral transparent intermittent. Mon médecin m’a prescrit un kit contre les ITSS mais l’écoulement persiste. Que m’arrive t il? Que faire? Est ce le VIH?

Lorena (elle/iel/she/they)

Salut Black !

 

Merci de nous avoir posé tes questions. Je serai ravie d’y répondre du mieux que je peux 🙂

Il est tout à fait normal de s’inquiéter des symptômes inhabituels qui surviennent à la suite d’un rapport sexuel non protégé. Un écoulement pénien qui survient à l’extérieur d’une excitation sexuelle est en effet anormal, mais pas nécessairement un signe d’une infection dangereuse. Sais-tu si ton·ta partenaire a des ITSS? Il est important, avant d’avoir une relation sexuelle avec quelqu’un, de vérifier si cette personne est atteinte d’une maladie sexuellement transmissible et de faire des tests de dépistage en avance afin de rester protégé et de protéger ses partenaires. 

Tu mentionnes en avoir parlé à ton médecin, qui t’a fourni un kit contre les ITSS. Est-ce un kit pour les détecter ou pour les traiter? Les écoulements ont-ils diminué en fréquence, même s’ils continuent à se manifester? Le·la médecin a-t-il·elle précisé la durée du traitement? Parfois, il faut plusieurs semaines pour traiter une infection, alors assure-toi de bien suivre les instructions. Est-ce que tu pourrais tout de même le·la recontacter pour lui demander si tes écoulements sont normaux? Je comprends que ça peut être difficile de savoir quoi faire lorsque nos symptômes persistent même pendant un traitement, mais garde espoir, puisque en effet, ça peut prendre un moment avant que ceux-ci aient des effets en terme de réduction de symptômes.

Des symptômes inquiétants seraient la présence de sang dans ou avec les écoulements, de douleurs, de fièvre, d’écoulements ayant des couleurs étranges (autre que transparent), d’enflures anormales, de douleurs lorsque tu vas à la toilette, etc. Bref, garde un oeil sur ça. 

Pour répondre à ta dernière question, les premiers symptômes du VIH sont principalement de la fièvre, des maux de gorge, un gonflement des ganglions lymphatiques, des douleurs articulaires et musculaires et des maux de tête, qui apparaissent environ deux semaines après la transmission (depuis que tu as eu des rapports sexuels). En outre, ce n’est pas parce que tu as des rapports sexuels non protégés que tu vas automatiquement contracter le VIH, car une personne doit déjà l’avoir dans son système et qu’il soit non-traité pour pouvoir le transmettre. Si tu sais que ton·ta partenaire n’a pas le VIH, ou que celui-ci est indétectable, et toi non plus avant d’avoir eu des relations sexuelles, je crois bien que tu es protégé.

 

Désolé pour ma réponse très tardive, j’espère que tu as réussi à résoudre ton problème, et que tu vas mieux maintenant. N’hésites pas à nous recontacter si jamais tu en as besoin, et assure-toi de bien te protéger la prochaine fois, ça va aider à réduire ces moments de panique !

Lorena (elle/iel), étudiant.e en sexologie

Similaire