J’ai des genres de fantasmes homos qui apparaissent, qui reposent tous sur le fait que je sois une femme…


Question :
Bonjour,
Alors voilà je suis un mec de 21 ans, je me pose des questions sur mon orientation sexuelle et ça me déprime complètement.
J’ai toujours été très attiré par les filles, sentimentalement et physiquement, elles m’ont toujours fait rêver et fantasmer. C’est toujours le cas aujourd’hui, je le sais, je le sens, je l’observe. Je n’ai jamais aimé aucun homme, ils peuvent être pour moi des amis, des modèles sur lesquels prendre exemple, mais pas plus. De plus, je ne suis pas “capable” d’être ami avec une fille, je fini toujours par tomber amoureux et la désirer à un moment donné. En ce moment, d’ailleurs, j’ai un soucis de ce genre avec une fille en particulier, ça me perturbe beaucoup et me rend triste.

Cependant, et bien, je me pose des questions sur mon orientation sexuelle parce que il se passe des choses dans ma tête que j’ai du mal à comprendre et qui me mettent mal à l’aise. En effet, depuis mes 18 ans à peu près, il m’arrive d’être stressé à l’idée d’être homosexuel (ou bisexuel), de temps à autres. Souvent, ça arrive quand je sors peu et que je rencontre peu de personne, hommes ou femmes. J’ai également constaté que ça m’arrivait quand ma consommation de porno augmentait. En fait, j’ai des genres de fantasmes homos qui apparaissent, qui reposent tous sur le fait que je sois une femme (moi mais en femme), et qu’un homme me fasse l’amour, ou de vivre quelque chose d’érotique avec un homme en tant que femme. Je ne sais pas si c’est le fait d’être féminisé ou de faire l’amour avec un homme qui m’excite. Par contre je suis sûr de ne pas désirer les hommes que je rencontre dans la vraie vie (amis ou inconnus), ça me dégoûte et ne m’excite pas du tout. Et du coup, je ne sais pas s’il s’agit d’une forme d’homosexualité, ou de travestisme peut être.

Quoiqu’il en soit, quand ces fantasmes apparaissent, je perds confiance en moi (je suis de base très peu confiant), et ça me fait me poser des questions sur mon orientation sexuelle. C’est très épuisant et déprimant.

Voilà, donc suis-je homo ? Suis-je bi ? Suis-je hétéro ? Un hétéro peut-il avoir des fantasmes gay quelquefois sans que se ne soient de réels désirs ? D’autant plus que pendant mon adolescence (jusqu’à mes 18 ans) ça ne m’arrivait jamais ! Je comprends plus rien. Je ne sais plus qui je suis, et en plus ça m’empêche de séduire les filles qui me plaisent parce que ça me paralyse complètement. J’ai peur de ne pas être à la hauteur. Je remet en cause mon attirance pour les filles et ça m’est très douloureux.
Et une chose que je n’ai pas précisé, je suis puceau, car je suis assez solitaire et timide. Le porno gay et les contenus érotiques gay ne me font rien du tout.
Je pense avoir tout dis, et je m’excuse d’avance si mon message est un peu désorganisé ou difficile à lire..
Merci.
Paul
Bonjour Paul!
Merci de nous écrire!
Ne t’inquiète pas, ton message est très lisible!
Tu as des fantasmes mettant en scène d’autres hommes et tu te demandes quelle est ton orientation sexuelle.
En fait, plusieurs personnes hétérosexuelles ont des fantasmes qu’on pourrait qualifier d’homosexuels et vice-versa. Tu n’es pas seul dans cette situation et en fait, c’est très sain d’avoir des fantasmes variés! Et oui, il est possible d’avoir des fantasmes “gay” sans que ce ne soient des situations que tu aies envie de vivre en vrai.
Ce n’est qu’un indice de l’orientation sexuelle parmi tant d’autres et les fantasmes envers des gens qui ne nous attirent pas habituellement ne sont ni dangereux ni interdits; les fantasmes se passent dans notre tête et personne n’y a accès, c’est notre petit jardin secret. Aussi, le fait de s’imaginer dans un corps qui ne nous appartient pas et d’assumer des rôles que l’on assume jamais ou rarement (par exemple, être pénétré.e / pénétrant.e) est courant. Il ne s’agit pas de travestisme, mais bien d’un simple fantasme.
Je comprends qu’il peut être difficile pour toi de te laisser aller à ces fantasmes, surtout si tu as déjà eu des inquiétudes face à ton orientation sexuelle. Dis-moi, qu’est-ce qui t’inquiète particulièrement? On pourrait difficilement déterminer que tu es bisexuel ou homosexuel en lisant ce que tu nous écris (aucune attirance envers les hommes dans la “vraie vie”, sentiments amoureux forts et désir envers les femmes seulement). Cela dit, rappelons-nous une orientation bisexuelle ou homosexuelle ne constitue pas un problème, pas plus que l’hétérosexualité.
Si tu le souhaites, tu pourrais explorer ces dimensions avec un.e professionnel.le de la santé, comme un.e sexologue ou psychologue qui pourrait t’assurer un suivi. Tes insécurités face à ton orientation sexuelle et à tes fantasmes ne semblent pas étrangères à ta confiance en toi et tu expliques être épuisé et déprimé par la situation que tu vis, c’est pourquoi je te propose de poursuivre ton cheminement avec un.e thérapeute. Qu’en penses-tu?
Prend soin de toi, Paul, et n’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu en ressens le besoin.
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment