#levure
#lirritation
#médecin
#pharmacie
#produit
#savon
#vagin
#vaginite
9 June 2008

J'ai de la sécheresse à la vulve et ça pique...

Bonjour. Depuis plus d’un an j’ai de la secheresse a la vulve et qui pique. Si je me gratte ma peau me brule et elle devient rouge vif. J’ai le même petit copain depuis trois ans (nous n’avions jamias eu de relation avant) et nous avons des relations sexuelles non protégées(je prends la pillule), parce que le condom me brule le vagin. Je ne sais plus quoi faire. Merci de m’aider.
Olivia

Frédéric Picotte

Chère Olivia,

Merci de faire confiance à l’équipe d’Alterhéros pour répondre à ta question. Si je comprends bien, tu souffres de sécheresse vaginale depuis plus d’un an associée à des démangeaisons importantes et de l’irritation locale. Je comprends aussi que tu sembles en avoir assez de tout ça.

Je vais d’abord te rassurer. Les symptômes que tu décris sont communs et ne présentent habituellement pas de menaces pour ta santé. Même si un médecin aurait besoin davantage d’informations et d’un examen gynécologique pour le confirmer, il me semble à premier œil que tes symptômes correspondent à une vaginite, ie une inflammation/irritation du vagin.

Les vaginites peuvent être causées par plusieurs conditions. Une des plus communes est la célèbre infection aux levures, celle qu’on traite avec les crèmes ou capsules de clotrimazole ou Miconazole disponibles sur les tablettes des pharmacies, sans prescription. Les personnes avec une prolifération importante de levures dans leur vagin souffrent souvent d’irritation, de picotement et elles notent parfois des écoulements blanchâtres épais, qui ont tendance à rester collés aux parois du vagin.

Cependant, il existe d’autres organismes qui peuvent causer des vaginites comme les trichomonas qui sont de petits parasites et qui nécessitent un autre traitement pour s’en débarrasser. Celui-là demande une prescription chez le médecin et l’infection ne sera donc pas guérie par le clotrimazole qu’on retrouve en pharmacie.

Il arrive aussi que l’irritation ne soit pas secondaire aux levures, ni à un autre microbe, mais qu’il s’agisse plutôt d’une irritation secondaire à un produit chimique. En effet, le vagin et la vulve sont très sensibles aux savons forts, aux parfums, aux bains moussants aussi parfois. C’est pourquoi il est primordial de ne pas exacerber l’irritation avec des produits inutiles. En effet, il vaut mieux éviter les douches vaginales qui sont de toute façon inutiles. Le vagin a un pH unique qui ne doit pas être modifié et qui le protège des organismes nuisibles. Évite les savons forts ou parfumés dans la douche et la baignoire. Rince délicatement le savon de la vulve lorsque tu prends une douche et ne frotte pas inutilement. Sèche bien la région vulvaire après une douche. Évite les tampons ou serviettes sanitaires parfumés. Porte des sous-vêtements de coton confortables et pas trop serrés (qui gardent l’humidité). Tu peux aussi dormir nue la nuit pour éviter l’humidité locale qui plait bien aux levures. Assure-toi que tu n’as pas changé de détergent à lessive dans la dernière année, et si oui, considère changer de nouveau pour un produit plus doux.

Il s’agit de petits conseils pour prévenir l’irritation à long terme. Quoiqu’il en soit, comme cela fait plus d’un an que tu éprouves ce problème, je te conseille maintenant d’aller voir ton médecin. En attendant, tu peux toujours essayer le clotrimazole à la pharmacie si ce n’est pas déjà fait (traitement 3 ou 7 jours, lis le dépliant dans la boîte). Néanmoins, un rendez-vous avec un médecin réglera certainement ton problème plus rapidement et contribuera à t’assurer qu’il ne s’agit pas d’autres maladies plus rares. Même si ce n’est probablement pas ton cas, il est bien de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une infection transmise sexuellement (chlamydia, trichomonas, gonorrhée, herpès). De plus, certains médicaments comme les antidépresseurs, les médicaments pour le rhume et aussi la cigarette et des maladies immunitaires peuvent produire des symptômes de sécheresse / irritation vaginale. Bref, comme on dit, au moins tu en auras le cœur net.

J’espère que mes conseils t’aideront dans le futur, et que tes symptômes ne seront bientôt que de l’histoire ancienne. Merci d’avoir écrit à AlterHéros, encore une fois,

Fred

Similaire