21 février 2024

Être hétéro, avec des fantasmes lesbiens, est-ce possible?

Bonjour! J’ai 15 ans (bientôt 16) et j’ai toujours été attirée par les hommes. Lors de mes premières masturbations, j’ai été écœurée par le porno, c’était trop violent, et l’homme et la femme était trop irrespectueux envers la femme elle même. Bref, j’ai voulu trouver quelque chose de plus doux, et j’ai essayé le lesbien, qui m’a plus, qui était plus « sexy » disons. Mais bon le porno j’aime pas trop ça, je me sens sale après, alors j’ai essayé les récits érotiques. Pareil, hétéro c’était trop sale (ou l’inverse, trop beau et ça me rendait jalouse, car m’imaginer en train d’exciter un homme me dégoûte pour lui, et me paraît impossible tant je suis mal dans ma peau). Bref, après chaque masturbations, j’ai jamais compris pourquoi « les femmes » parce que même 2 secondes après l’orgasme ça me répugne. Je considere jamais une femme comme autre chose qu’une pote.Ma question: est ce possible que je sois carrément hétéro, mais avoir un « fantasme » lesbien, sans du tout aimer les femmes?suisje bi?

Marie-Édith Vigneau

Bonjour! Merci de nous écrire!
Tu te demandes si c’est possible que tu sois hétérosexuelle, en ayant des fantasmes lesbiens.
Je réponds rarement aussi catégoriquement, mais oui, c’est possible! L’orientation sexuelle, c’est rarement noir ou blanc, ce sont des zones de gris, c’est un continuum. Plusieurs personnes hétérosexuelles ont, de temps en temps, des fantasmes homosexuels, et vice-versa. Prenons le temps de jeter un coup d’oeil à tout cela, en détail.

Je lis que tu as eu recours à la pornographie pour te masturber et que, souvent, tu t’es sentie dégoûtée par ce que tu voyais. Souvent, la pornographie démontre un rapport de force entre plusieurs personnes, généralement de l’homme envers la femme. Je comprends que tu as vécu un sentiment de choc et de dégoût en lien avec cela. Ce rapport de force est souvent moins présent entre deux personnes du même genre, et cela pourrait expliquer pourquoi tu as réalisé que les vidéos et les récits mettant en scène exclusivement des femmes te convenaient davantage. Je comprends aussi que tu es particulièrement mal dans ta peau, surtout face aux hommes, que tu imagines ne pas pouvoir exciter. C’est peut-être une autre raison pour laquelle il est plus facile pour toi d’être excitée par des femmes, sans être principalement attirée par elles, même si tu finis par en être dégoûtée après l’orgasme.

Que dirais-tu d’essayer de te masturber sans pornographie ou récits érotiques, à partir de tes propres fantasmes, de ta propre imagination? Après tout, ce qui se passe dans ta tête ne regarde que toi, non? Tu sais déjà que tu as besoin de quelque chose de plus « doux » que ce dont tu as l’habitude de voir ou de lire. Et ce qui est bien, c’est que les fantasmes n’ont pas vraiment de limites. Par exemple, tu peux t’imaginer être qui tu veux, et être avec qui tu veux. Peut-être qu’une image d’un homme plus tendre que ce que tu as vu dans la pornographie te conviendrait. À toi de voir avec quoi tu te sens le plus à l’aise.

Pour revenir à ton orientation sexuelle, qu’en est-il du sentiment amoureux? Est-ce que tu t’es déjà sentie amoureuse de quelqu’un ? Si oui, quel était son genre ? Vers qui portent tes attirances en général? Avec qui t’imagines-tu, au quotidien – une personne de quel genre ? Si tu souhaites mieux comprendre où tu te situes, tu peux te poser ces questions. Toutefois, comme je le mentionnais précédemment, l’orientation sexuelle n’est pas toujours claire et rigide. Il se peut que tes fantasmes homosexuels restent des fantasmes, ou non. Laisse-toi développer ta confiance en toi et découvrir ce que tu aimes le plus à travers le temps et les rencontres que tu feras! Qu’en penses-tu?
Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous écrire à nouveau!

Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros

Similaire