Est-ce qu’une leucopénie signifie que j’ai le VIH?


Bonjour , j’ai eu une prise de risque le 27 janvier 2021, en rentrant chez
moi je me suis bourré d’antibiotiques(amoxy, cipro et thiobactin) vu que
c’était la première fois que je ne me préserve pas. 5 jours après j’ai
commencé à ressentir des fourmillements, maux de tête , fatigue. Le 10
février je décide de faire des tests vih , chlamydia et hépatite , ils
sont négatifs , je souffle et mes symptômes disparaissent. Quelques jours
après les symptômes sont réapparaissent et des boutons au visage et donc je
fais un test le 5Mars qui est négatif. Je décide alors de faire une NFS et
j’ai leucopenie discrète globule blanc à 3900. En lisant sur internet on me
dit que le vih entraine une leucopenie aidez-moi !!!
Ps: j’ai fait faire aussi le test à ma partenaire à 6semaines et il est aussi négatif.

King

Salut King!

Merci pour la confiance que tu as envers les services d’AlterHéros! Je tiens d’abord et avant tout à te féliciter pour ta proactivité à réaliser un test de dépistage pour les différentes infections transmissibles sexuellement ou par le sang! C’est une excellente façon de prendre en charge sa propre santé sexuelle ainsi que celle de nos partenaires. 🙂

Si je comprends bien, tu te demandes si le fait d’avoir une leucopénie signifie que tu peux avoir le VIH. Nous allons explorer cela ensemble au cours de cette présente réponse.

D’abord, je tiens à préciser que ce n’est pas recommandé de prendre des antibiotiques sans avoir d’indications de la part d’un.e professionnel.le de la santé. Je t’invite donc, dans le futur, à prendre des antibiotiques uniquement lorsqu’un.e professionnel.le de la santé te le recommande à la suite d’un diagnostic que tu as une certaine infection. La prise d’antibiotiques de façon aléatoire, en particulier sur un corps sain, n’est pas très bonne pour toi, car cela affaiblit grandement ta flore intestinale et peut rendre résistante certaines infections si les bonnes doses et les bons antibiotiques ne sont pas pris de la bonne façon. Si tu as des questions concernant les antibiotiques, je te suggère cette lecture.

Ensuite, tu dis avoir reçu un diagnostic de leucopénie discrète à un taux de globule blanc de 3900. Une leucopénie est généralement diagnostiquée lorsqu’il y a diminution anormale de la quantité des globules blancs, aussi appelés leucocytes, présents dans le sang : ils descendent sous le seuil des 4 000 par microlitre de sang. Cela signifie que ton diagnostic se situe juste en bas du seuil critique de 4 000, d’où pourquoi le docteur a précisé le terme discrète à celle-ci. Qu’est-ce qui cause une leucopénie? Principalement une infection, comme une grippe dans les cas légers, que ton corps tente de combattre. Cela peut aussi être de façon générale due à une infection virale ou encore à une carence importante de tous les macronutriments (glucides, lipides et protéines). Mais ce qui me semble pertinent à te partager ici, c’est que la prise d’antibiotique peut également être une des causes pouvant réduire le taux de globule blanc et engendrer une leucopénie. Il est donc fortement possible que la prise des antibiotiques que tu as fait soit la cause de cette diminution de globules blancs. Bien qu’il est vrai que le VIH peut engendrer une leucopénie (notamment dans la phase 1 de primo-infection au VIH), j’aurais tendance à faire confiance au test de dépistage négatif que tu as reçu concernant le VIH le 5 mars 2021. La période fenêtre maximale pour être certain.e à 100% de dépister le VIH dans notre corps est de trois mois après l’exposition. Je t’encourage donc à refaire un test de dépistage pour le VIH en comptant trois mois à la suite de la prise de risque du risque, soit à la fin du mois d’avril 2021, afin d’en avoir le coeur net. Toutefois, si ta partenaire avec qui tu as eu ce rapport sexuel non-protégé a également répondu négatif à son test de dépistage au VIH, alors cela réduit considérablement les possibilités que tu sois séropositif. Néanmoins, réaliser un nouveau test peut être une avenue intéressante pour naviguer notre anxiété à ce sujet. 🙂

Je t’invite à consulter cette page de nos collègues du Portail VIH/sida du Québec qui explique de façon très vulgarisée tout ce que tu dois savoir concernant le VIH! Il y a également plein d’articles concernant les différentes infections transmissibles sexuellement ou par le sang. 🙂

Lors de ton test du 10 février, cela faisait deux semaines (14 jours) que tu avais eu la prise de risques. Un deux semaines de période fenêtre est effectivement parfait pour dépister la chlamydia ou la gonorrhée, mais cela est un peu court pour les autres infections, comme l’hépatite ou la syphilis. Pour le VIH, tout dépend de la technologie utilisée pour le dépistage! En règle général, un mois est amplement suffisant pour le détecter. Conséquemment, ton test du 5 mars 2021 serait, à mon avis, assez fiable! Mais le maximum que le VIH peut prendre avant d’être détecté dans le sang est de trois mois. C’est pourquoi il peut être intéressant d’y retourner faire un second test à la fin du mois d’avril pour en avoir le coeur net et t’aider à naviguer cette anxiété. 🙂

Tu réfères également à certains symptômes que tu as eus, comme des fourmillements, des maux de tête, de la fatigue et des boutons au visage. D’une part, la prise d’antibiotiques peut avoir des effets secondaires sur le corps, comme ceux que tu décris, en particulier si tu t’es exposé au soleil car les antibiotiques nous rendent photosensibles! Il peut sinon avoir une foule d’hypothèses possibles qui ne sont pas nécessairement liées au VIH. En discuter avec un.e professionnel.le de la santé pourra t’aider à y voir plus clair et à te suggérer des solutions adaptées à ta situation.

En attendant de pouvoir retourner faire un autre test de dépistage, il est possible de faire des petits trucs simples pour donner un coup de main à ton corps, par exemple en améliorant ton alimentation en vitamines B6, B9, B12, en zinc et en cuivre qui donnera un petit coup de pouce à ton corps pour augmenter la production de globules blancs. N’oublie pas que la prise d’antibiotiques affecte également la flore intestinale et les probiotiques naturels que ton corps produits, c’est donc aussi possible de manger un peu de yahourt pour donner un coup de main à son corps à ce niveau. 🙂

Encore une fois, je tiens à te féliciter pour ta proactivité concernant la prise en charge de ta santé sexuelle! C’est réellement tout à ton honneur! N’hésite pas à nous écrire de nouveau si tu en ressens le besoin, ou même pour nous donner de tes nouvelles! 🙂

Chaleureusement,

Guillaume (il/he), pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment