Dois-je faire un dépistage pour le cancer de l’utérus si je suis dans une relation lesbienne?


Bonjour,

Je suis en couple avec une femme depuis 6 ans et je n’ai pas eu d’autres relations sexuelles qu’avec elle. J’ai reçu un courrier m’invitant à faire le dépistage pour le cancer de l’utérus mais mon médecin m’a dit que c’était pas la peine pour moi. Cependant j’ai un doute, est ce que je devrais aller consulter un gynécologue ?

 

Bonjour,

 

Merci de nous demander! Alors, en France il est recommandé à toutes les femmes de 25 à 65 ans de passer un test de dépistage (cytologie ou test HPV) tous les 3 ou 5 ans (selon son âge). 

 

Ces tests visent à détecter la présence de lésions précancéreuses à temps afin de pouvoir les traiter rapidement et éviter qu’elles se transforment en cancer. 

 

Le Virus du Papillome Humain (VPH, ou parfois HPV) est une Infection Transmise Sexuellement ou par le Sang (ITSS) et la cause la plus fréquente du cancer de l’utérus (mais pas la seule non plus). Le fait qu’il s’agisse d’une ITSS pourrait faire ressurgir certains doutes ou inquiétudes lorsqu’on est en couple exclusif et à long terme, mais il est important de noter que près de 80% des gens vont avoir le VPH à un moment ou à un autre de leur vie. Il s’agit d’une infection extrêmement contagieuse, bien qu’elle soit souvent temporaire et transitoire. Il est tout de même important de préciser qu’elle peut être transmise même lors de relations entre femmes et que son évolution en lésion précancéreuse est aussi très très lente et peut prendre des années.

 

La fréquence de ces tests est uniformisée par l’envoie de courrier d’un programme de la santé publique français. Ce département est aussi responsable de la rédaction d’une FAQ très informative que tu peux consulter ici : Questions-Réponses sur l’infection à papillomavirus humains (HPV), cause de cancer du col de l’utérus, et le dépistage.

 

Je peux comprendre que ton médecin ne soit pas particulièrement inquiet de ton risque de contracter une ITSS étant donné que tu es en couple avec la même partenaire depuis 6 ans. Par contre, même s’ils sont faibles, les risques de VPH et de lésions précancéreuses demeurent présents. Il pourrait donc être une bonne idée de passer ce test de dépistage par sécurité, mais l’évaluation du ratio de risques/conséquences te revient au final.

 

J’espère que cela répondra à ta question, n’hésite pas si tu en as d’autres,

 

Maxime, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment