Comment avoir accès à une prescription d’hormones comme étudiant français au Québec?


Bonjour,
Je suis un homme trans Français de 31 ans.
J’ai commencé un parcours de réassignation de genre par une équipe spécialisée située à Marseille, dans le sud de la France, à l’âge de 20 ans et je suis sous hormonothérapie depuis 10 ans maintenant.
Je dois arriver à Québec en août 2022, pour étudier, avec un stock d’hormones pour 6 mois.
Je serais étudiant, et selon les accords entre la France et le Québec, j’aurais droit à la RAMQ.
Mais étant nouvel arrivant je n’aurais pas de médecin de famille, et les délais pour en avoir un peuvent prendre plusieurs années 🙁
Pouvez-vous m’indiquer comment se passe la prescription d’hormones au Québec ? Dois-je forcément passer par un médecin de famille ?
Avez-vous des médecins à me recommander sur la ville de Québec trans-friendly ?
Je vous remercie !

Bonjour Leo!

Merci d’adresser ta question à AlterHéros! C’est une question que nous recevons relativement souvent. Je vais donc commencer par citer une réponse que j’ai déjà écrite à ce sujet:

“Comme il y a une entente de réciprocité entre la France et le Québec, tu pourras dès ton arrivée à Sherbrooke faire une demande pour être couvert par la Régie d’assurance maladie du Québec (RAMQ) ainsi que t’inscrire au régime public d’assurance médicament.

Le concept d’ALD n’existe pas ici. En effet, tous les médicaments inclus sur la liste des médicaments couverts sont remboursés au même taux par l’assurance médicament publique, sans distinction de la cause derrière la prescription. Il y a une prime annuelle à payer, entre 0$ et 662$ selon le revenu annuel d’une personne. Puis, chaque mois, la personne assurée paie le premier 22,25$ de la prescription et ensuite 35% des coûts restants. C’est bien compliqué, mais au final, ce qu’il y a à retenir, c’est que le prix de la testostérone injectable est très faible. On parle d’environ 30$ pour une fiole qui peut durer plusieurs mois.

Ici, le médicament que tu connais sous le nom d’Androtardyl est plutôt commercialisé sous le nom de Delatestryl et Depo-Testosterone. Le Delatestryl est souvent en rupture de stock, donc il est conseillé d’avoir une prescription pour les deux types ou encore pour le Depo-Testosterone.

Pour avoir accès à la testostérone ici, il faudra que tu aies une prescription d’un médecin autorisé à pratiquer au Québec .”

Heureusement, tu n’as pas besoin d’avoir un médecin de famille pour avoir accès à ce type de prescription. Beaucoup de Québécois.e.s trans n’en ont pas et arrivent quand même à avoir accès aux hormones. 
À Québec, le médecin qui prescrit l’hormonothérapie à la majorité des personnes trans est le Dr Philippe Dupuis, qui pratique au CHUL. Comme il est endocrinologue, il faut une référence d’un médecin généraliste pour y avoir accès.
Il y a plusieurs façons d’obtenir une référence. Si tu étudies à l’Université Laval, tu pourrais consulter un médecin à la clinique médicale de l’Université Laval pour demander une référence à Dr Depuis. 
Une autre option serait de t’adresser au CLSC Limoilou, qui a une personne désignée pour accompagner les personnes trans dans leur parcours, et pourra te faire la référence dont tu as besoin. 
Finalement, si aucune des options ci-dessus ne fonctionne, tu peux aussi aller dans une clinique sans rendez-vous pour voir un médecin qui pourra faire la référence. Pour trouver la clinique la plus près de chez toi, tu peux utiliser cet outil: https://sante.gouv.qc.ca/repertoire-ressources/consultations-medicales-sans-rendez-vous/
J’espère que cette réponse t’aide à y voir plus clair! Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter. 
Bonne chance!
Séré, intervenant pour AlterHéros

About Séré

Séré est un activiste trans non-binaire de la région de l'Estrie qui adore expliquer la pluralité des genres avec des métaphores de crème glacée. Iel défend les droits des jeunes trans et non-binaires en contexte régional, tout en essayant de se laisser du temps pour coller son chien et son chat.

Leave a comment