Comment agir quand quelqu’un fait des choses méchantes et transphobes à une personne trans?


Bonjour vous tous et toutes,
J’ai une triste question aujourd’hui. Comment on est supposé agir quand quelqu’un fait des choses méchantes transphobes à une personne trans? Je veux bien essayer de partir à partir de ce que la personne blessée veut, mais pour le moment mon petit frère est juste paralysé d’émotions et il sait ne pas. Est-ce que c’est mieux d’ignorer? De confronter? De faire diversion? De s’éloigner? Je ne sais plus.
(Je m’excuse de vous réécrire, je ne sais pas c’est quoi le maximum acceptable.)
Merci beaucoup,
Pierre

Bonjour Pierre,
Merci de nous écrire à nouveau et ne t’inquiète pas, il n’y a pas de maximum de questions, la situation évolue et tes questions aussi.
Je suis vraiment désolé-e d’apprendre qu’une telle situation est arrivée à ton frère. Avec peu de détails sur la situation elle-même, c’est difficile pour moi d’être sûr-e de donner un conseil approprié, donc je vais évoquer différentes situations possibles et pistes de solutions. Ça dépend de qui est la personne transphobe et si c’est une personne proche de vous ou pas.
Si c’est de la part d’une personne qui n’est pas proche de ton frère, même si l’ignorer tout simplement n’est pas toujours possible, ça peut être préférable de s’en éloigner le plus possible, pour ne pas que ton frère soit exposé à nouveau à cette personne. Répondre à ces gens, quand on a l’énergie et les ressources pour le faire peut parfois aider, mais sur le moment ce n’est souvent pas le cas et ces personnes n’écoutent pas souvent. Ça dépend aussi du niveau de violence de la personne. Certain-es sont “parlables” et d’autres pas. La sécurité de ton frère et de toi passe en premier.
Si c’est une personne proche de lui ou de vous, un membre de votre famille, un-e ami-e, ou quelqu’un avec qui il est obligé d’être en contact régulièrement, ça peut-être nécessaire pour lui de s’éloigner de cette personne, dans la mesure du possible et de sa sécurité. Il est trop ébranlé pour confronter la personne et c’est normal. Si quelqu’un d’autre peut confronter la personne transphobe (sans se mettre en danger), il est peut-être possible de diminuer les risques qu’elle se reproduise, ou au moins de faire sentir à ton frère que les autres sont là pour le défendre. À ce moment-là, ne reste pas seul avec ça, tu peux demander l’aide de des allié-es (soit parmi vos proches, soit en entrant en contact avec des personnes-ressources locales).
Du point de vue individuel et psychologique, il est important de laisser à ton frère l’espace pour se remettre de cet épisode (tu sembles bien parti à cet égard). S’il peut éviter d’être en contact avec la personne transphobe prochainement c’est sûrement mieux. C’est difficile de se remettre de ce type de violences. Il faut rebâtir sa confiance en soi, et à plusieurs reprises, très malheureusement. Peut-il parler de ce qu’il a vécu avec quelqu’un d’autre que toi?
Je te réfère à cette question qui est différente de la tienne mais qui peut aborder quelques points aidants aussi :
Les insultes et les violences transphobes m’effraient et je veux cesser de souffrir
Enfin, tu peux trouver de l’information sur les façons de porter plainte pour transphobie dans divers milieux sur le site web du ministère de la Justice du Québec, sous l’onglet “porter plainte”. S’il le souhaite, ton frère peut aussi aider à répertorier les violences transphobes sur la nouvelle plateforme d’Interligne, Alix. 
Honnêtement, c’est difficile pour moi aussi de répondre à cette question dans la mesure où il n’y a pas de “bonne” réponse à la transphobie, mais j’espère que ces pistes peuvent t’aider. Si tu souhaites nous en donner des nouvelles ou plus de précisions, n’hésite pas.
Bon courage,
Vé, bénévole pour AlterHéros


About Vé

Vé a étudié la philo et pense qu'après toutes ces années avec les livres, il faut redonner aux humain-es. Iel souhaite s'impliquer dans sa communauté et s'intéresse aux enjeux féministes, LGBTQ+ et, plus généralement à la justice sociale. Iel a aussi un amour un peu trop grand pour les agrumes et les conifères.