Amis imaginaires et identité de genre… Je n’en sais pas où j’en suis…


Bonjour

Je me permet de vous contacter car je suis un peu (enfin plutôt très) perdu.
J’ai 15 ans et demi, je suis panromantique et possiblement pansexuel mais je n’en suis pas sur…et je ne suis pas du tout au clair avec mon identité de genre. 
Déjà pour mon identité sexuelle. Je suis panromantique, j’en suis sûr, mais je ne sais pas vraiment comment savoir si je suis pansexuel également.
Pour ce qui est de mon genre, la c’est le chaos.
“Officiellement” je suis une fille mais je ne fais rien pour paraître “féminine” (je ne me maquille pas, ne fais pas attention à comment je m’habille, j’ai les cheveux très court à la garçonne…). Le seul trait physique qui me donne l’air d’une fille c’est ma poitrine que je ne supporte pas, c’est surtout car je l’ai eu très tôt et qu’elle est vraiment grosse et je déteste ça, mais je ne saurais pas dire si c’est le simple fait d’avoir une poitrine qui me dérange ou “juste” qu’elle soit grosse. 
A cause de ça je ne peux pas avoir le physique d’un garçon malgré son tous mes efforts…
Je ne sais pas si je suis un garçon dans un corps de fille, je n’en ai parlé à personne jusqu’à présent. Je n’ai jamais vraiment adoré les jeux et les affaires dites “pour fille” mais je ne les détestais pas, j’adorais crapahuter dans les bois en short débardeur plutôt que de jouer à la princesse en jolie robe. Mais je ne déteste pas l’aspect fille puisque j’aime bien  (à l’occasion soit très rarement) faire un minimum attention à moi, mettre des robes…
Je ne sais vraiment pas quoi faire, souvent j’aimerais vraiment être un garçon  (et plus jeune je me comportait comme tel) mais je ne rejette pas le fait d’être une fille, il y a même des jours où je suis très heureuse d’en être une ! 
En tant que fille je suis une personne très timide  (limite associable) et je ne sais pas pourquoi mais quand je pense en tant que garçon je m’affirme et j’ai moins peur du regard des autres. Je me suis aussi demandé si ça pouvait avoir un rapport avec un autre aspect de ma vie, mes amis imaginaires. J’en ai 10 (à presque 16 ans…est-ce seulement normal ?) et parfois ils “me contrôlent” si je puis dire. L’un d’eux s’appelle Romain et quand il est moi je m’affirme à 100% et j’aimerais que au moins dans ses moments là on me considère comme un garçon. 
Donc pour résumer: j’ai des problème au niveau de mon identité sexuelle. Je n’accepte pas des parties de mon corps féminin. J’aimerais être un garçon mais être une fille (avec cependant moins de poitrine si je le pouvais…) ne me dérange pas. J’aime me comporter comme un garçon ! 
Merci de votre considération, 
Matt 

Bonjour Matt !
Merci de faire confiance à AlterHéros.
Pour te répondre, j’utiliserai un langage le plus neutre dans le genre possible, en espérant que cela te convienne.

Tu expliques que tu es panromantique et en questionnement à propos de ton orientation sexuelle, mais que tu es probablement pansexuel.le. Ta question est surtout à propos de ton genre. Tu as été assigné.e fille à la naissance, mais tu ne t’identifies pas toujours au genre féminin. Quand tu penses en tant que garçon, tu t’affirmes davantage.

J’aimerais d’abord qu’on réfléchisse ensemble à certains éléments de ta question. Tu expliques que tu ne fais rien pour paraître «féminine», disant que tu ne te maquilles pas, ne fais pas attention à comment tu t’habilles et aimes avoir les cheveux courts. Est-ce qu’il faut se maquiller pour être une femme? Est-ce qu’il faut aussi avoir les cheveux longs? Est-ce que le fait de soigner son apparence appartient seulement aux femmes, ou est-ce que cela est bienvenu chez les autres personnes?

Tu expliques penser en tant que garçon parfois et que tu te comportais par moments comme un garçon quand tu étais plus jeune. Pour toi, se comporter comme un garçon, qu’est-ce que c’est, exactement ? Est-ce qu’il y a des façons d’être qui sont réservées aux garçons et d’autres aux filles ?


Je te pose ces questions puisque nous avons parfois une vision bien restreinte des «rôles de genre» (des façons d’être et d’agir qui sont associées à un genre ou à un autre). Dans les faits, si tu réfléchis un peu aux modèles que tu as autour de toi, je suis certaine que tu trouveras plusieurs femmes qui ont les cheveux courts et ne se maquillent pas et qui ne sont pas moins femmes pour autant ! Les gens accordent de l’importance ou non à leur look sans que cela n’ait de répercussions sur leur genre. Nous sommes aussi bien loin de l’époque où toutes les femmes devaient porter des robes et que les pantalons étaient réservés aux hommes. En ce qui concerne les comportements et les modes de pensée, c’est la même chose. Par exemple, un homme qui fait du cheerleading n’est pas moins homme pour autant ! D’ailleurs, savais-tu que le cheerleading était autrefois un sport réservé aux hommes? 😉

Cela dit, le genre, c’est réel et c’est au niveau de ce que tu ressens que ça se passe. C’est ton ressenti qui est le plus important ! Les vêtements que tu portes, les attitudes que tu adoptes et les choses que tu dis et fais sont importantes aussi, mais ne sont peut-être pas strictement liées à ton genre non plus. Tu comprends?

Ce que tu ressens, selon ce que tu écris, c’est qu’à certains instants, tu te sens plutôt fille, et à d’autres, plutôt garçon. Est-ce que ce que l’idée d’être un peu des deux, ou encore d’alterner entre les deux, te plaît ? Si c’est le cas, je t’invite à lire cette réponse de mes collègues Guillaume et Marie-Philippe à propos de la non-binarité. Tu y trouveras probablement des pistes de réflexion qui t’aideront à mieux comprendre certains termes et possiblement à te situer par rapport à ton genre. Concernant ta poitrine, si tu le souhaites, tu pourras avoir une mastectomie ou une réduction mammaire dans le futur pour te sentir mieux dans ton corps – peu importe ton genre, seules les conditions pour avoir accès à la chirurgie diffèrent. Il est également possible de se procurer un binder, un outils d’affirmation de genre qui permet de compresser la poitrine et de faire en sorte d’avoir un torse davantage plat. Si tu choisis de garder ta poitrine telle qu’elle est, souviens-toi que ton corps n’est pas nécessairement un corps de fille ou un corps de garçon, c’est ton corps, simplement ! Certaines femmes ont un pénis, certains hommes ont la poitrine plus imposante que bien des femmes et les personnes non-binaires existent, peu importe leur apparence ! 😉

Je te propose également la lecture de cette réponse, également composée par Guillaume, au sujet des questionnements sur l’identité de genre et des possibilités d’explorer son genre : Je suis née fille et j’ai 16 ans mais depuis toute petite je voulais être un garçon

En ce qui concerne tes amis imaginaires, à quel point prennent-ils ta place, te «contrôlent»-ils? Est-ce que ce sont des gens qui font partie de ta personnalité et prennent le relais dans ton corps pour parler et prendre des décisions ou est-ce qu’ils sont toujours à tes côtés, simplement? Est-ce que tu restes conscient.e que les gens autour de toi ne voient / sentent pas ces amis ? Quoi qu’il en soit, cette capacité de ton cerveau a sans doute une fonction importante dans ta vie, comme de te protéger de quelque chose (traumatismes, peurs), te donner du courage – comme tu l’expliques – ou de la force ou autre. Si la situation t’inquiète, je t’invite à aller consulter un.e spécialiste de la santé mentale. Qu’en dis-tu?

Je ne connais malheureusement pas le pays dans lequel tu résides et ni la région, mais si tu désires le contact d’une association pour personnes trans à proximité de chez toi, n’hésite pas à nous contacter de nouveau pour que je puisse te donner cette information ! Prendre contact avec ce type d’association peut te permettre de rencontrer des personnes qui ont des expériences de vie similaires aux tiennes et de t’exprimer dans un environnement inclusif et sécuritaire.

Avant de conclure, est-ce que tu connais Sophie Labelle? Elle fait des bandes dessinées fantastiques au sujet de la transidentité. Je te laisse l’adresse de son site web pour que tu puisses lire un peu de ce qu’elle fait.

J’espère que ma réponse t’a donné un coup de pouce, Matt.

N’hésite pas à réécrire à AlterHéros au besoin – nous sommes là pour toi, d’accord?
La prochaine fois, tu pourras utiliser le formulaire qui est sur cette page pour qu’on puisse adapter davantage notre réponse à tes besoins.

Bonne semaine !
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment