#ami
#cest
#confiance
#fils
#questionnement
#Questions
#site
#support
#visite
28 February 2010

Une amie a découvert que son fils consultait des sites gays, devrait-elle lui en parler ?

Voila j’ai une amie qui a découvert que son fils de 16 ans consultait des sites gays hards Maintenant elle se demande ce qu’elle doit faire.  Elle a un autre fils qui est gay. En parler? Ne rien dire? que faire? Merci de votre aide

Pascale

Bonjour Patrick,

Merci beaucoup de nous avoir écrit. C’est très généreux de ta part de vouloir aider ton amie. Si je résume, ton amie a découvert qu’un de ses fils visite des sites gay et elle se demande si elle doit lui en parler ou non.

La question est embêtante, c’est certain. À seize ans, on est bien souvent en période de questionnements et on a besoin de son intimité. Peut-être va-t-il sur ces sites parce qu’ils l’excitent, mais peut-être est-ce aussi parce qu’il se cherche. L’idéal serait probablement que ton amie réussisse à l’amener à vouloir en parler de lui-même lorsqu’il se sentira prêt. S’il est encore en questionnements, le « confronter » pourrait être une source d’angoisses pour lui. Ton amie aurait intérêt à créer un climat de confiance, un milieu où il sentira que, peu importe son orientation sexuelle, il est aimé et accepté. S’il se sent en confiance, il aura davantage envie d’en parler. Si elle veut absolument en discuter avec lui dès maintenant, comme son autre fils est gay, parler de lui pourrait être un bon point de départ. Elle pourrait lui demander son avis sur son frère et lui faisant bien comprendre qu’il est normal et qu’elle l’aime ainsi.

Si son désir de parler avec lui concerne le fait qu’il visite des sites pornos « hard », la question est différente bien sûr. Tout parent a le droit de fixer des limites à son enfant en matière de pornographie, surtout quand celui-ci est mineur! Là encore, la question est difficile à trancher. Ne pas lui en parler, c’est le laisser continuer alors que lui en parler, c’est risquer de le gêner assez fortement! Personne n’aime être pris la main dans le pot à biscuits par maman! Ton amie pourrait aborder avec lui le thème de la pornographie en général, l’hétéro et la gay, lui expliquer qu’elle ne représente pas la réalité, mais des stéréotypes et qu’il faut faire attention à l’exploitation qu’elle peut sous-tendre. Pour limiter les risques qu’il se sente visé, elle peut toujours parler d’un reportage ou d’un film qu’elle a vu. Le truc est usé, c’est certain, mais il fonctionne encore. L’important, par contre, c’est encore une fois de créer un climat de confiance et d’ouverture. Une interdiction ou une restriction passe toujours mieux lorsque le principal intéressé ne se sent pas condamné.

Je souhaite bonne chance à ton amie et je te remercie encore une fois de chercher à l’aider,

Pascale

Similaire