Un peu de mon propre sperme s’est introduit dans mon anus… y a-t-il un risque d’ITSS ?


Bonjour,
Lors de ma masturbation un petit peu de mon sperm s’est introduit dans mon anus , puis je savoir si cela représente un risque de Mst/Ist ou d’autres maladies à mon égard, à ce que je sache les liquides biologiques tels que le sperme possède des bactéries, etc…
Suis je en danger ?
Wazuni
 

Bonjour à toi Wazuni,

Merci pour ta question à propos de savoir si ton propre sperme peut te causer une maladie ou plus précisément une infection transmissible sexuellement ou par le sang (ITSS) s’il s’introduit dans ton anus. Une ITSS, par définition, se transmet d’une personne à une autre via un échange de fluides corporels pendant un rapport sexuel ou s’il y a contact de sang. Comme il s’agit de ton sperme à toi, il n’y a pas de risque. Toutefois, advenant que tu sois déjà porteur d’une ITSS où l’infection est limitée au pénis, il est possible de transmettre l’infection au niveau de l’anus si du sperme a été en contact avec celui-ci. C’est le cas pour la gonorrhée, la chlamydia ou l’herpès. En d’autres mots, il est impossible de contracter une nouvelle infection si ton anus a été en contact avec ton propre sperme, seule une infection déjà présente pourra se transmettre à l’anus. Je tiens toutefois à te rassurer, tu n’es pas un danger pour toi-même!

Les ITSS se disent transmissibles sexuellement et par le sang entre différentes personnes. Si tu penses avoir été en contact (sexuel ou sanguin) avec une autre personne et que celle-ci pourrait présenter un risque ou que tu as un moindre doute, la meilleure chose serait de voir ton/ta médecin ou une clinique afin de passer un test de dépistage. Mais si tu n’as pas été en contact avec d’autres personnes, il n’y a pas de risque. Si c’est quelque chose qui t’inquiète malgré tout, la meilleure chose reste encore de faire un dépistage. C’est tout de même une très bonne habitude de routine de bilan de santé à faire au minimum 1 fois par année (si tu n’es pas actif sexuellement avec d’autres personnes) et aux 6 mois (si actif occasionnel) ou aux 3 mois si tu es beaucoup plus actif. Un examen de dépistage se passe comme suit : le ou la professionnel.le de la santé te posera quelques questions sur tes antécédents sexuels, sur la présence de tattoos ou de piercings sur ton corps qui auraient été réalisés dans des conditions non-sanitaires ou sur les antécédents de consommation de drogue par injection ou inhalation. L’objectif est ici de poser un portrait sur les comportements de la personne, simplement. Ensuite, la personne professionnelle de la santé prendra une prise de sang permettant de détecter le VIH, la syphilis et, si tu en fais la demande, l’hépatite C. Puis, un échantillon à l’aide d’un coton-tige (Q-tip) sera pris au niveau de la gorge et de l’anus. Enfin, on te demandera également un échantillon d’urine.

SI tu recherches plus d’informations sur les infections transmissibles, j’ai trouvé ce guide sur le site internet de CATIE, un site fort intéressant et qui devrait pouvoir te donner beaucoup d’informations : Guide pour une vie sexuelle plus sécuritaire.

Également, si jamais tu veux faire des dépistages sans te faire poser trop de questions sur tes habitudes sexuelles, je te propose la Clinique médicale La Licorne, à Montréal. Elle est rapide et discrète, mais des coûts de 15$ sont demandés pour envoyer les échantillons au laboratoire d’analyse. Pour Laval, il y a le service entièrement gratuit dans cinq différents points de service de la Clinique de dépistage ITSS et de contraception de Laval (CLSC du Marigot, CLSC du Ruisseau-Papineau, CLSC de l’Ouest-de-l’Île, CLSC des Milles-Îles et CLSC de Sainte-Rose). Pour prendre rendez-vous, tu dois aller directement sur leur site internet : http://www.lavalensante.com/sante-sexuelle/

 
Je te remercie encore une fois pour ta question, et n’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu as d’autres questions concernant ta santé ou la sexualité !
 
Au plaisir,
 
Shinri, bénévole pour AlterHéros


About Shinri

Shinri, 32 ans, homme trans polysexuel, panromantique, et polyamoureux. Je suis maintenant étudiant en sexologie à l'UQAM. Je suis le fondateur et administrateur du forum DuAG (d'un autre genre) pour la communauté trans francophone du Québec. (http://dunautregenre.xooit.com)

Leave a comment