21 février 2024

Quelles sont les ressources à Montréal pour les personnes ayant vécu une psychose ?

Jessica

Bonjour, je vous écris parce que je cherche des ressources pour mon ami 
qui vie à Montreal (moi je reviens periodiquement, mais j’habite en 
France).
Il a fait une premiere psychose il y a 4 ans, et depuis il se retrouve 
très isolé avec ses difficultés. Il y a l’aide officielle à travers les 
services proposé de l’hopital, mais je sais qu’il doit y avoir un type 
de ressources différent qui existe, tourné moins vers l’integration dans 
une société dans laquelle il n’a jamais été intégré de toute façon, et 
plutot guidé par une perspective de lutte ou d’émancipation…
C’est un homme blanc et hétéro, j’ai l’impression qu’il ne s’agit pas de 
votre publique mais j’espere que vous pourrez m’orienter.
C’est QPIRG Mcgill qui m’a parlé de vous.
merci
Tania
 
Salut Tania,
Merci de nous faire confiance et d’avoir contacté AlterHéros. Si je comprends bien, tu sembles préoccupée par votre ami vivant à Montréal et ayant récemment vécu une psychose. Conséquemment, tu nous questionnes pour connaître les différentes ressources existantes à Montréal pouvant offrir un soutien post-psychose à ton ami. D’abord, je tiens à te remercier pour cette démarche que tu entreprends pour soutenir ton ami. Il est nécessaire d’ouvrir un dialogue sociétal concernant les enjeux de santé mentale, et c’est grâce à des personnes comme toi que l’on trouvera, collectivement, des pistes pour assurer le bien-être de tout le monde.
Pour répondre à ta question, oui, plusieurs organismes existent à Montréal pour aider les gens qui on déjà fait une psychose. Cependant, je me demandais si votre ami a été diagnostiqué avec un enjeu de santé mentale quelconque? Si oui, il existe des ressources spécialisées pour beaucoup d’enjeux de santé mentale, ce qui permettrait une intervention plus ciblée. Voici deux ressources qui pourrait aider à prévenir une autre psychose et à s’outiller soi-même : Revivre (spécialisé avec la bipolarité, anxiété et dépression) et la Société Québécoise de la Schizophrénie et des psychoses apparentés (SQS). Même si votre ami n’a pas été diagnostiqué avec une de ces maladies mentales, il pourrait tout de même appeler ces ressources. De plus, si jamais votre ami est en état de psychose, il pourrait toujours appeler le Centre de crise de son secteur ou tout simplement téléphoner à n’importe quelle heure de la journée au 1-866 APPELLE pour obtenir un soutien rapidement. Les centres de crises sont spécialisés en intervention à court termes auprès des gens en situation de crise. Ils offrent parfois l’hébergement à court terme et autres services pour les gens en état de crise. De plus, l’hôpital CHUM offre une clinique spécialisée pour les jeunes de 15 à 30 ans ayant eu un épisode psychotique. La clinique s’appelle le JAP (jeunes adultes ayant eu un épisode psychotique), mais elle offre seulement ses services aux gens n’ayant jamais été traité ou ayant été traité depuis moins d’un an. Voici le lien de cette clinique spécialisée : https://www.aqppep.ca/jap.php
De plus, voici une ressource pour vous qui vous permettra d’aider le mieux possible votre ami et de vous sentir bien : Avant de craquer. Avant de craquer est un organisme destiné à aider les proches/entourage d’une personne vivant avec un enjeu de santé mentale, cet organisme possède aussi une ligne d’écoute comme la plupart des ressources que je vous ai données ci-dessus. Il peut être difficile d’accompagner quelqu’un dans ce genre de situation alors n’hésitez surtout pas à regarder ou contacter vous-même ces organismes que je vous ai donnés ci-dessus, ils pourront vous éclairer et vous soutenir dans la mesure du possible.
J’espère que ces ressources vous aideront! N’hésitez pas à nous réécrire.
Jessica, étudiante en psychologie à l’Université de Montréal

Similaire