Que faire par rapport à ma bisexualité ?


Salut Kévin.

Je te remercie beaucoup pour les précisions que tu nous as fournies. En effet, dans ton message, tu nous dis que tu es une personne bisexuelle, que tu t'acceptes tel quel, mais que tu n'arrives pas à être heureux. Deux éléments semblent expliquer ce mal de vivre : d'une part, un entourage plutôt fermé à tout ce qui n'est pas hétérosexuel; d'autre part, les sentiments que tu éprouves pour un ami qui se dit homophobe. Si tu le veux bien, nous allons traiter ces deux aspects séparément…

Tout d'abord, je comprends parfaitement la peine que tu éprouves face à un environnement hostile à la bisexualité. Tes parents étant des catholiques conservateurs, je pense qu'il serait peu pertinent, pour l'instant, d'aborder avec eux la question de ton orientation sexuelle. Par ailleurs, si tu décidais de fréquenter une fille, tu risques de te heurter à la même incompréhension si jamais tu manifestes tes penchants pour les garçons. En somme, que ce soit avec tes parents ou avec les filles que tu pourrais fréquenter, il s'agit en définitive d'une question qui risque de demeurer très tabou.

Cependant, je sais combien il peut être pénible de garder pour soi un tel secret. Est-ce qu'il y aurait, dans ton entourage, une personne fiable à qui tu pourrais te confier? Si ce n'est pas le cas, as-tu songé à joindre, via Internet, un réseau social qui te permettrait de faire de belles rencontres? Je pense, ici, tout particulièrement à Facebook (www.fr.facebook.ca). Est-ce que tu connais? Tu peux t'y inscrire gratuitement et, ainsi, avoir accès à des groupes de gays et de bisexuels à travers le monde. En échangeant avec de nouveaux amis qui partagent ta situation, tu pourras quitter plus facilement ton isolement, apprendre à mieux te connaître et augmenter ta confiance en toi.

Ensuite, tu nous as parlé d'un ami pour lequel tu éprouves une attirance. Comme il se dit homophobe, tu fais bien d'être prudent et de ne pas te dévoiler trop rapidement. Cependant, il y a peut-être un espoir de ce côté-là. En effet, on peut se demander si ton ami est aussi homophobe qu'il le prétend! Car en plus d'accepter une fellation offerte par un gars, il a manifesté l'envie de voir ton pénis. Bien sûr, rien ne nous permet d'affirmer pour autant qu'il est gay, mais il manifeste une réelle curiosité pour la chose et semble bien déterminé à l'explorer – ce qui, pour toi, ne peut être qu'un bon signe. Au fond, tu pourrais tout simplement le questionner à ce sujet, de manière franche et directe – mais sans agressivité -, histoire de voir s'il n'éprouverait pas des désirs homosexuels. Qui sait? Avec le temps, il finira peut-être par s'ouvrir…

Si jamais tu vivais des moments difficiles ou, encore, si tu te posais d'autres questions, n'hésite surtout pas à nous réécrire : nous serons toujours là pour toi! Je te souhaite, Kévin, d'être heureux et de profiter pleinement de la vie!

Bonne chance!

Benoît

Leave a comment