Tag: Transphobie


ll y a peu, je me suis rendu·e compte que ...

Bonjour, Je m'appelle Pauline, j'ai 21 ans , je traverse une passe assez difficile en ce moment. Je me sens de moins en moins à l'aise avec ma famille. Il y a peu je me suis rendue compte que j'étais peut-être genderfluid. En fait je ne sais pas vraiment parce que mon environnement familial ne permet pas de trouver des réponses à mes questions. Il est vrai que depuis petite j'ai toujours voulu être un garçon et j'ai toujours été plus a l'aise avec les garçons plutôt qu'avec les filles de mon âge. Mais pour beaucoup j'étais le mouton noir, celle qui n'était pas comme les autres. Parce que je n'avais pas les même goûts. Je préférais les films d'actions aux films à l'eau de rose... j'avais jamais les mêmes sujets de conversation. Mais je ne me suis jamais posé de questions. C'est il y a 3 semaines que j'ai lu un article sur l'identité du genre et je me suis dit que c'était peut être à cause de ça que je ne m'étais jamais sentie à ma place. Je suis complètement perdue, je ne sais pas où est ma place. Surtout que ma famille est catholique et a en horreur les homosexuels, trans, etc.. donc je sais que je ne pourrais jamais dire à ma mère que je ne me sens pas a l'aise en étant une fille et que je préférerais être un garçon. J'aimerai pouvoir m'habiller comme un garçon, m'identifier comme homme mais je vis encore chez mes parents et pour ma mère c'est inconcevable que je porte des pantalons tous les jours. Je porte une brassière de sport pour cacher un peu mes seins mais je trouve qu'ils ne le sont pas encore assez et je me suis coupé les cheveux autant que je pouvais, c'est un carré court dégradé mais j'ai toujours trop l'impression d'être un fille et je me suis déjà prise une remarque de ma mère disant que les cheveux tirés en chignons m'allaient beaucoup mieux. Maid j'ai horreur des chignons et des cheveux longs. Je supporte plus avoir les cheveux longs. Je ne sais même plus si j'ai posé une question dans ce long message, je suis complètement perdue, je sais plus ce que je dois faire. Je n'attend pas vraiment de réponse je pense mais si vous lisez mon message je vous en remercie. Rien que de pouvoir m'exprimer quelque part m'a fait du bien.


Mon copain est mal à l’aise avec les gens trans ...

Bonjour ! Je suis non-binaire, assigné femme à la naissance et je sors avec un homme hétérosexuel... Jai fais mon coming out il y a maintenant six mois, et entre tems, nous nous sommes fiancés  Mais on se prend souvent la tête parce qu'il a parfois des réactions qui me fonds penser qu'il me considère comme une femme cis :/ Par exemple il m'a dit être mal à l'aise de sortir avec une femme transgenre, peut être même opérée... J'ai trouvé ça plutôt transphobe et je lui ai dis, mais ça m'a aussi fais prendre conscience qu'il ne resterai probablement pas avec moi si je décidais de modifier mon corps... Je ne veux même pas changer mon corps, je l'aime comme il est et je ne veux pas le changer pour répondre à des normes sociales  Mais ça m'a fait bizarre de réaliser ça ! Je pense que je devrais comprendre qu'il est attiré sexuellement par les corps répondant à des critères feminin, mais je suis ambivalent dans le genre que je performe, mes ami‧e‧s me genre au masculin, je garde tout mes poils... Donc je me demande si je dois dissocier l'attirance romantique de l'attirance sexuelle ? Mais il m'a déjà dis que ni non n'étions plus ensemble il ne sortirais probablement pas avec une personne non-binaire... Si je fais fausse route dans cette relation ? Ou si je me pose simplement trop de questions ? Il me dis souvent que je ne devrais pas émettre ce genre d'hypothèses car ce ne sont pas des sujet de réflexion pour lui et qu'il considère notre relation comme ce qu'elle ai... Bref j'aurais aimé un avis extérieur, désolé de m'être autant entendu 




J’ai détransitionnée suite à des commentaires transphobes, avez-vous des conseils ...

Bonjour ou Bonsoir ! J'ai déjà posé 2 questions ici et vous m'avez été d'une grande aide... Je suis une femme trans de 27 ans vivant dans l'Est de la France. Je suis bien renseignée sur les termes utilisées quant à la transidentité. En effet, après avoir fait un coming out en 2018 et après avoir enchaîné sur une transition sociale et médicale, je suis tombée dans la drogue et j'ai dû arrêté la transition suite à un violent passage en hôpital. En 2019/2020, j'ai réitéré ma transition médicale en passant tout un tas d'examen médicaux avec tout le processus pathologisant qui s'y mêle. Après 1 an et demi à me battre jour après jour, je me suis levée un matin en décidant d'arrêter la transition car j'étais à bout... Je n'en pouvais plus de tous ces rendez-vous, de cette pression sociale, de ces regards et de ces moqueries... Mon entourage n'a pas compris ce choix. N'ayant pas de réel pilier familial et passant 90% de mon temps seule malgré le fait que je fréquentais une association, j'ai décidé de protéger mon identité. Beaucoup de personnes m'ont vue féminisée et revenir à une expression de genre masculine. Mon entourage était dans l'incompréhension. Il y a des mots qui résonnent dans ma tête comme ceux d'une femme trans de 50 ans qui m'aidait à avancer dans la transition et qui me répétait "il faut être forte", "c'est une erreur de pas faire de transition". Je me comparais beaucoup à elle (elle réagissait très bien aux hormones, moi beaucoup moins par exemple). Du jour au lendemain, j'ai perdu contact avec elle... Je me demande maintenant si c'est une erreur de ne pas avoir continué... J'y ai mis tellement d'énergie. Je trouve que la France marginalise beaucoup trop les personnes trans à tel point que j'en viens à cette philosophie de me dire que je ne ferai rien pour cette société... J'ai donc a l'heure actuelle détransitionné. Certaines personnes me disent soit que je n'étais pas prête soit que je ne me suis pas donnée les moyens. J'ai du mal à me faire comprendre sur ce choix de détransitionner. La dysphorie existe-t-elle ? J'ai vu 2 psychologues et une psychiatre qui me disent que ce sont des termes d'internet. Je ne ressens pas spécialement de mal être mais je reste assez sensible voit hypersensible par moment. Parallèlement à ça, j'ai un suivi psy pour mes antécédents médicaux concernant la prise de drogue. La psy qui me suit me dit qu'elle est pas compétente pour suivre une catégorie de personnes marginales et me considère comme un homme homosexuel (ce à quoi je ressemble en apparence selon les stéréotypes). Je me demande si on peut s'épanouir sans transition. Je vois tellement de trans super jolies sur les réseaux sociaux et moi quand j'ai transitionné, je m'apparentais plus à un travesti. Enfin voilà, j'ai un peu de peine et je me sens triste par moment. Je n'arrive pas à aller de l'avant. J'ai jeté tous mes habits féminins et refait des papiers d'identité masculins en conservant mon changement de prénom qui est mixte. Je prends soin de moi mais dans un style masculin. Auriez vous des conseils à me donner ? J'espère avoir été clair. Cordialement.


Je vis de l’incompréhension concernant mon orientation sexuelle en raison ...

Bonjour, Je vous écris ce message car je ne sais pas vers qui me tourner pour en parler surtout que c'est assez délicat. Donc je me lance. Je me considère comme hétérosexuel, je suis toujours sorti avec des femmes et je ne fantasme pas sur les hommes. Mais courant 2010, année où ma vie était faite de bas plus que de haut, à cette date j'étais encore avec mon amie avec qui j'étais en couple depuis la décembre 1999, suite à des problème d'argent que j'essayais résoudre tout seul, il a bien fallu que je lui en parle et quelques mois plus tard elle a décidé de me quitter (il est vrai que mon comportement avait changé, j'étais devenu ultra négatif et je pensais à mon problème d'argent du réveil jusqu'au soir). À partir de ce moment, je me sentais "nul" sans aucun avenir et sans retrouver quelqu'un dans ma vie. On peut dire que je n'étais pas très bien et un soir après le travail, j'ai contacté une prostituée mais pas une femme NON une transsexuelle, d'une certaine manière je me dégoutais tellement que je me suis dit qu'avec ce genre de relation je ne ferais de mal à personne et que mon orientation sexuelle n'en serait pas entachée. Ce qui m'attirait c'était ce corps de femme mais avec un sexe d'homme. Sans rentrer dans détail, j'ai fait une fellation à cette trans et ensuite je l'ai pénétré à la fin en rentrant chez moi, je me sentais "sale" j'ai pris une douche et j'ai lavé mes vétements. Je me suis posé beaucoup de question, comme pourquoi j'ai fait ça, pourquoi j'ai aimé avec son sexe dans ma bouche etc. C'était il y a 10 ans. Depuis je suis retourné voir d'autres prostituées toujours sur me même rituel (pour info, je ne me fais jamais pénétrer). Actuellement je suis en couple avec une femme depuis 7 ans, mais depuis 2 ans, je n'ai plus d'attirance sexuelle pour elle et quand on a un rapport je pense à une trans pour avoir une érection et éjaculer. Et il m'est arrivé d'aller voir des prostituée dans ces 2 ans de changement dans mon couple. D'une certaine manière je me dégoute mais cela m'attire ce genre de relation, dans ma tête je me dis que je ne la trompe pas vraiment avec une femme, mais plus avec un fantasme. Quand cela ne va pas bien dans mes relations, je me retourne vers cette alternative, je regarde des vidéo porno de trans tout en me masturbant et parfois je le fois 3 ou 4 fois dans la journée et ensuite j'ai une période de calme et quand cela me reprend je regarde des vidéo cela dans un sens calme mon excitation mais aussi cela me permets de ne pas aller voir des prostituées, malgré que j'en ressens le désir d'aller en voir une et de faire ce que j'ai déjà fait. Je ne sais pas comment interpréter mon état, cette attirance et ce désir envers les prostituée transsexuelle envers qui je ne suis ni violent ni ordurier. j'aime discuter avec elle et pratiquer du sexe avec elle. Parfois je me dis que peut-être c'est ce genre de personne avec qui je devrais faire ma vie, un être humain avec un corps de femme et un sexe d'homme. Pourriez-vous m'aider ou m'en dire plus ou me donner quelques conseils. Je vous remercie. Vincent


J’ai peur que l’on découvre que je suis trans et ...

J'ai rencontré quelqu'un sur internet, le feeling passe plutôt bien et j'aime beaucoup cette personne (je sais que les relations virtuelles ne durent pas longtemps et qu'elles ne sont pas idéales...) La personne ne sait pas que je suis un garçon trans, mais récemment une de mes connaissances lui a dit mon deadname, car la personne pensait que «Xander» n'était pas mon «vrai» nom et que je mentais. La personne est donc venue me demander si j'étais trans et sous la panique j'ai dit non... Le problème est que je n'arrive pas à accepter que je ne suis pas cis et j'ai l'impression que si je dis à la personne que je suis trans elle ne va plus vouloir me parler, car elle va me voir comme une fille et tout s'arrêtera là (la personne est hétéro...). Je suis souvent inquiet à propos de ça et j'ai l'impression que j'vais finir ma vie seul, car personne ne va m'aimer si je suis trans.... J'ai souvent des idées noires à propos du fait que je suis trans. J'avais envie de faire la phalloplastie à mes 18 ans, mais on dit que c'est dangereux, donc je sais plus trop quoi faire. Je suis perdu et je ne sais plus quoi faire de ma vie. Pourquoi ne suis-je pas cis...




Avez-vous des ressources afin de rencontrer des femmes trans?

Bonjour 👋 Je me présente, Guillaume 25 ans, Je voulais savoir si vous aviez des ressources ou contact afin de rencontrer des transsexuels opérée (vagin), malgré le fait d'être en couple, je me pose des questions et j'aimerai faire connaissance et échanger amicalement ou plus si Feeling. Quand quelques choses m'intrigue je cherche toujours une réponse haha. Je reste assez ouvert d'esprit (perso je touche à tout dans ma vie, école de commerce et d'ingénieur, pdg d'une startup et militaire, footballeur américain et boxeur, philosophe et scientifique à mes heures perdu. En ce moment je en profonde réflexions sur les autres, ce qui m'a amener à cette conclusion, rencontrer une femme transgenre opérée (en croisant les doigts pour qu'elle soit mimi haha, sinon je me connais, je pas pouvoir m'empêcher de voir l'homme qui était avant). Sinon j'ai vraiment toute les origines haha Bien à vous Cool ce site


Il m’arrive de ressentir de la dysphorie de genre en ...

Salut ,c’est encore moi Leo,je suis trans et ça fait presque 1an que je le sais.Sauf que parfois quand je me regarde dans un glace je me déteste car je ressemble à une femme et parfois je suis heureux de moi.Parfois je me trompe sur mes propres pronon(c’est assez rare mais bon…) et du coup je me dis que ma mère a raison,que je fais ça juste pour attirer l’attention sauf que dans l’avenir je me vois homme ,je je suis perdu .J’ai besoins de conseil s’il vous plaît .



Je vis de la transphobie à l’école et je ne ...

Je m'appelle Alex , j'ai 13 ans , bientôt 14 . Je suis genderfluid , mes professeur et me amis sont au courant , certain.e.s ne le respect pas forcément mais beaucoup me soutiennent . A l'internat , rien que le fait d'entendre le nom " Alex " au lieu de mon dead name les insupportes , et a chaque fois que une de mes amies a l'internat m'appelle Alex devant de le éducatrices , elles me crient dessus devant tout le monde et disent , je cite , " Elle s'appelle *deadname* et sur sa carte d'identité il est marquer que c'est une fille donc arrêtez de l'appeler comme ça parce que un jour nous risquons de lui tomber dessus et je crois pas que sa plaira a sa mère " , et sa commence vraiment a me faire du mal toute cette situation je ne sais vraiment pas comment aborder le sujet avec les éducatrices . Et je ne suis pas encore prêt.e a faire mon coming out a ma mère . Je suis vraiment a bout de tout ça , j'ai vraiment besoin d'aide. Comment pourrais je aborder le sujet avec elles ?