Tag: transgenre


J’aimerais comprendre comment se forme l’identité de genre d’une personne? ...

Bonjour, J'étais déjà venu ici pour poser une question il y' a bien longtemps. Je suis assez curieux et j'aime comprendre avant de donner mon point de vue. Ma question sera liée à l'identité de genre et à son fondement. Je ne reviendrais pas sur mon positionnement, mais pour faire court, pour moi le monde est neutre et sans cases créer par l'homme, alors soyons libre de ce que l'on est et soyons heureux qu'importe notre identité de genre, notre expression de genre, nos choix, nos désirs, etc. Je connais un peu le sujet et j'ai mon point de vue. Je sais pas pourquoi je précise ça, mais c'est pour dire que je ne suis pas insouciant face à ce sujet, mais pas non plus "clair-voyant". Et que je ne suis pas là pour vexer ou autres, mais pour en apprendre d’avantages. Merci donc pour votre aide. Avant de poser ma question, je vais tenter d'introduire le sujet. Si je me trompe pas, les hormones ont un impact sur le développement du corps humain (pilosité, masse musculaire, voix, sexe, etc) et sur le cerveau aussi pour les fonctions motrices (je ne sais pas si j'utilise les bons termes). Donc en théorie, le cerveau est sexué. Dans le sens, deux cerveaux qui se développent différemment bien que similaires avec des prédispositions différentes (plus apte à remplir telles fonctions pour l'un et pas pour l'autre et inversement). Ma question maintenant est: le cerveau sexué a t-il un impact sur le développement de l'identité de genre, est-ce un facteur, une réalité sur le développement de l'identité ? Ou ce n'est en aucun cas une composante ? (sur le blog de lavieenqueer, il était précisé que la non-binarité n'avait rien à avoir avec son sexe, son expression de genre, ses chromosomes, etc et peut-être que ça n'a rien à avoir avec notre taux d'hormones non plus ?). Donc, je me demandais comment se formait l'identité personnelle d'une personne. Étant cisgenre, je ne ne suis pas impacté par la transidentité (je ne sais pas si j'utilise le bon terme, mais en gros je suis pas non-binaire ou transgenre), mais je défends fermement la différence d'autrui. Donc, je suis venu chercher des réponses en paix. Je sais pas si j'ai été clair, j'ai tenté de dire le plus de choses possibles. Libre à vous de me répondre et merci d'avance. Matcsl_hxc


Je fantasme et j’ai envie d’avoir des relations sexuelles avec ...

Bonjour, et merci de prendre en compte ma question. Depuis plusieurs années maintenant ma sexualité évolue. Je me suis petit à petit tourné vers le plaisir anal. Lorsque je me masturbe ou que j'ai un rapport avec une femme, j'aime mettre ou qu'elle me mette un doigt dans l'anus, je prends beaucoup de plaisir à sentir le va et vient. Puis ma consommation pornographique a évolué aussi. Je me suis masturbé pendant 1 an ou 2 devant des films porno gay, puis j'ai arrêté. Maintenant je me masturbe devant des films porno hetero ou trans. Et depuis maintenant plus d'un an, je fantasme et j'ai envie d'avoir des rapports avec des trans. J'ai même failli sauté le pas une fois, mais par manque de temps je n'ai pas pu. Pensez vous que je devrais franchir le pas et faire cette expérience avec une personne trans ? Ce fantasme et cette envie font ils de moi une personne bi ou gay ?


Suis-je bigenre, genre fluide, transgenre?

Question: suis-je bigenre, genre fluide, transgenre? Bonjour, Depuis aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été attiré·e par la lingerie féminine et j'ai toujours envié ma sœur d'être la fille que je n'étais pas. Quand je me fantasmais, je me rêvais devant un miroir en train de mettre un soutien-gorge que mes seins remplissaient avec volupté. Avoir une poitrine fut un rêve qui m'a accompagné·e toute ma vie, malgré un mariage toujours heureux et une hétérosexualité avérée: je n'associe pas la masculinité à une quelconque attirance sexuelle. Il y a environ 7 ans j'ai cédé, je me suis hormoné·e grâce à un médecin compréhensif et par la suite je me fournissais sur l'Internet, cette hormonothérapie à duré environ 5 ans. Vu mon âge la féminisation fut limitée mais j'ai néanmoins une petite poitrine (bonnet A), vis-à-vis de mon épouse cela passe pour de la gynécomastie. Mes seins se devinent facilement sous mes habits surtout quand je porte un soutien que je porte avec plaisir, je précise que socialement mon genre est masculin. Je suis à l'aise avec cela, j'aime avoir des seins car cela me correspond, d'autant plus qu'au quotidien ils n'ont pas la charge érotique que je leur prêtais avant d'en avoir et cela m'a conforté·e: Ma poitrine n"était pas un fantasme, mais plutôt une sorte de rééquilibrage. Je sens que vivre 100% femme signifierait d'abandonner ma masculinité, masculinité que je ne réfute pas, mais elle est très insuffisante pour me sentir bien. Cette situation "entre deux eaux" me trouble néanmoins... Michel-e



J’ai peur de faire l’amour à ma copine à cause ...

Bonjour je vous explique mon soucis ... depuis tte ma vie jai été en couple avec des filles .. eut des relations sexuelles avec que des femmes ... et depuis 2015 je me suis séparé de ma compagne .. qui me.denigrait bcp .. et qui était très autoritaire et me faisait culpabilisait sur tout ... cela ma détruit intérieurement.. Je me suis retrouve seul sans ami bcp moin de plan cul a partir de 2017 alors que de 2015 a 2017 je nai jamais eu de soucis ...bcp de plans cul femmes j'adorais ça.. je nai jamais eu de vue sur des hommes ... ni avant ni pendant mon enfance ni maintenant et je pense pas plus tard non plus ... Depuis 2017 je culpabilisais bcp en me répétant sans cesse que javais rate ma vie et javais besoin constamment de mauto punir ...comment ? Je ne savais pas vraiment .. Jai découvert les dominatrices et les transsexuels... et javais ce besoin de me faire punir... ce besoin de soumission .. malheureusement jai eu recours à une 15ene de trans en étant que passif .. or je répète que je ne sortirais jamais avec une personne trans ni un hommes et ne ressent aucunement le besoin ni le désir de les embrasser les câliner ni même de coucher avec des trans ou hommes ..ils ne me dégoûtent pas mais ce nest pas mon truc ..or jai eu recourt a ces transexuelles devenu femme avec leur ..truc en plus pour pouvoir entre guillemet me punir et dans ma tête ça sonnait comme ... "tu as la vie que tu mérites bien fait pour toi .." mais une fois que la séance était fini je me degoutais ... malheureusement jy ai pris du plaisir car comme on sait le point G de lhomme est par-derrière.. Et pendant un certain temps cela ne me posait plus de soucis et jai voulu le refaire une fois en étant dominant aveccun transexuelle de manière à me dire..j'inverse les rôles cest a moi de reprendre ce qui est a moi .. Mais malheureusement comme je ne trouvais pas de copine je retombais dans les travers ... moin qu'avant car je me contrôlais mais javais besoin de me faire punir ou quil m'arrive quelque chose de mauvais . Depuis 1 mois je suis en couple avec la personne que jai tjr rêvée être attentionnée.. gentille belle ..jai coucher 2 3 fois avec elle ce qui était très bien ..mais depuis 2 semaines jai eu comme une dépression comme si javais du dégoût de tt ce que javais fait avec ces transexuelles ... le fait davoir perdu ma virilité ou mon étiquette d'hétéros..quelle ne me voit plus comme son homme a elle et que lon m'avait volé quelque chose en allant voir ses trans ... Je sais que par malheur si je dois me retrouver seul je ne retournerais plus pour me faire punir ... cela me manque aucunement ce jetais pas mon fantasme mais jy ai pris du plaisir malheureusement car le point g était stimulé .. alors que je ne trouvais pas de plaisir a voir un pénis... ou des traits masculins .. Je comprends pas ce qui m'arrive je vois une psy mais depuis 2 semaines seulement j'aimerais avoir votre avis .. je ne me vois pas comme un bi ni un homo malgres que jai kkun de ma famille qui est homo mais je ne ressent aucun désir a voir un homme nu ni den embrasser un et je nai ni l'envie ni le besoin dun homme je suis attiré par ma compagne et je me suis tjr retourné sur les filles ..enfin voila si javais eu ds vus ou de l'attirance plus tôt ou même depuis ces 5 derniers années jaurais avoue avoir eu de l'attirance mais ce nest pas le cas je ressens rien en voyant un homme ou un transexuelle .. Et depuis 1 mois sexuellement jai peur de faire l'amour ave ma copine comme si je me refusais ce plaisir que je ne le méritais pas .. Et jai mme du mal a avoir es érections seul ou avec elle ..quest ce quil m'arrive pk ces flash reviennent et me hantent alors quils me dégoûtent...? Alors que je désire ma copine plus que tout ...jai envie de lui faire lamour mais il y a ce blocage ces images et ce degout de tt ce que jai fait avant ..Aidez moi comment retrouver mon apetir sexuel avec ma copine d'autant plus que 2 mois auparavant javais des plans culs femmes et javais aucun soucis a avoir des érections mais jai remarqué que jai besoin de toucher la fille .. sentir quelle aime.ce que je lui fait .. toucher ses organes sa peau pour avoir une érection alors que 5 ans auparavant avant tt ces expériences je bandais plus facilement pour rien .. aidez moi svp ..


J’ai toujours été du style garçon manqué… Suis-je transgenre ou ...

Bonjour! Alors j'ai toujours était du style garçon manqué et même maintenant je suis du genre à plus traîné avec des garçons, à mettre des gros sweats, enfin voilà. Je me suis rendu compte il n'y a pas longtemps que je pensais souvent "j'aimerai tellement être un garçon parfois" et dans les jeu de rôle j'ai toujours aimer être représenté comme garçon et fille aussi. Je me sens à l'aise dans mon corps de fille et je suis bien comme fille mais voilà je suis un peu perdue sur ce coup. Je me dis que c'est peut être car je suis adolescente et que je me cherche, peut être que je ne suis pas transgenre ou non binaire ou autre, donc voilà pourriez vous m'aider ? Clara


Suis-je transgenre ou non-binaire?

heyo, je suis une fille sexuellement... et je ne ment sent pas du tout comme cela... enfait je ne suis pas sur de mon identité de genre, je ne sais pas si je suis transgenre ou non-binaire je me sens comme tout sauf comme une fille, avant d'etre une fille je suis avant tout MOI mais je préfère qu'on me genre au masculin, qu'on traite comme un garçons mais je suis un peut "dérangé" par le faite d’être transgenre, premièrement par ce que je sais ce que vas répondre pas mère "ta aucune personnalité" par ce que beaucoup de gens font le comming out en ce moment... deuxièmement je ne me sent pas de devenir un homme, enfait ma poitrine me dérange énormément, mais je ne sais pas si c'est une bonne idée de faire une transition je suis perplexe... Donc je ne sais pas si je peut me dire transgenre alors que je reste perplexe sur les transitions a faire pour devenir un garçons, donc je suis peut être non binaire ? je ne sais pas... Pourriez vous m'aider s'il vous plait ? merci ^^



Je ne suis pas une lesbienne tomboy qui défait les ...

Bonjour ! Je suis déjà venu ici . Plusieurs fois . Je reviens pour vous déranger un petit peu . Bon . Cela fait maintenant 2 ans que je me pense trans ftm . Et je me suis même rendu compte que mon enfance comporte ce qu'on pourrait appeler des signes de transidentité . (je ne sais pas si ça ce dit comme ça ...) par exemple , cacher mes cheveux dans un bonnet , reufs de brassière , de protection hygiènique , style "tomboy" , crises de nerf à cause de ma poirtine/future poitrine .... Mais , malgrès cela , je doute encore . ça me rends malade , parce que d'un côté , je suis quasimment sur d'être un garçon , mais d'un autre ... Encore une fois , j'ai tellement entendu "et si ce n'étais qu'une phase" que cette phrase me hante et m'empêche d'avancer . Dans le futur , je ne m'imagine qu'en homme . Je me sens garçon . J'essaye au maximum de parler de moi au neutre pour éviter les mots féminins (car je ne suis pas out) . Et , j'ai également remarqué qu'avant , je ne me bindais qu'en dehors du collège , et à présent que je suis au lycée , je le fais tout les jours , sans pouvoirs m'en empêcher . Même chez moi , avant je pouvais m'en empêcher car il n' y avait que ma famille , mai à présent , cela m'est devenu impossible . De plus , je fais ces rêves à répétitions : Dans l'un , mes cheveux repoussent et c'est la panique . Dans l'autre , je reviens d'une mammcetomie et je me sens bien , vraiment très bien . Aussi , j'ai de plus en plus de mal avec mon corps . Les douches deviennent inssuportables , me savonner aux endroits que je ne voudraient pas avoir suffit à me créer un malaise terrible . Et , alors qu'avant je pouvais me voir en garçon et être heureux , à présent , je vois de plus en plus une fille dans le miroir , et je mets du temps à me rendre compte que c'est moi . Parce que ce n'est pas ce que je veux être . Ce n'est pas ce que je suis . Je ne trouve pas que je suis "une fille laide" . Je ne veux juste pas que les autres me voient comme une fille . Je ressent presque de la honte d'en être une , ou plutôt , d'être reconnu comme tel . Je ne me sens pas à ma place dans cette case . Pas à cause des stéréotypes, du sexisme , ou autres . Non . être une lesbienne tomboy qui défait les stéréotypes ne me convient pas . Parce que ce n'est pas moi . Bref . Tout cela pour vous demander : Qu'en pensez vous ? Que devrais-je faire ? En parler à mes parents ? Arrêter d'y penser ? J'ai besoin d'être fixé .... Voilà . J'espère que vous pourrez m'aider et que je ne vous embête pas avec mes questions farfelues . -Gabriel .


J’ai 16 ans, ne devrais-je pas savoir avant cela si ...

Allo, Bon, alors, depuis un certain moment déjà, je me pose des questions sur ma sexualité et mon orientation sexuelle. J’ai découvert les derniers mois que j’étais Asexuel.le, ce qui déjà en soit, est un gros choc. En janvier, j’ai eu un intense besoin de couper mes cheveux longs jusqu’à mes fesses et les ait couper à mes épaules, pour ensuite les couper à ma mâchoire. J’avais toujours l’impression que ce n'était pas assez court pour moi. Puis il y a un mois, j’ai fais le choix de me couper les cheveux comme un garçon. J’ai tout de suite adoré et me sens bien mieux dans ma peau. Depuis, je préfère m’habiller de manière plus masculine et aime parfois me faire un binder maison pour que mes seins paraisse moins. Je ne sais plus comment je m’identifie. J’ai 16 ans, ne devrais-je pas savoir avant cela si je suis trans? Et suis-je seulement agender ou non-binaire? Comment en être sûr ou apprendre à connaître son identité sexuelle? Merciiiii Constance