Tag: homophobie



Être gay serait contre ma nature. Comment arrêter d’y penser?

Bonjour je m’appelle Paul j’ai 17 ans Tout à commencer il y’a 3 semaine quand un collègue m’a montré une vidéo de 2 gay qui s’embrasser et comme d’habitude j’aurai exprimé du dégoût mais pas cette fois et sa a commencer là depuis il y’a des penser qui me vienne et une petite voix dans ma tête me dit que je suis gay alors que je suis certain que non et je n’ai vraiment pas envie c’est contre ma nature c’est tout je ne changerai pas d’avis sur sa. Et ce qu’il me fait peur c’est que je fantasme sur du porno gay j’ai dès image de moi et un collègue qui me vienne en tête pendant qu’on a des relations et ça m’excite je ne sais pas pourquoi et voilà depuis 3 semaine sa ne veux pas partir je regarde pas mal de porno et le porno hétérosexuel/lesbien m’a masser donc un jour je suis tomber sur un vidéo gay et je me suis masturbe dessus et depuis j’y suis aller 2-3 fois sur cette vidéo et pareil mais je sais pas je sais que au fond de moi je le suis pas mais ma tête me dit autre chose en tous cas j’espère vraiment que c’est période va passer car j’en peu plus


Je subis du harcèlement homophobe à l’école… Je ne sais ...

Salut Je suis un garçon et jai 13 ans et je subis du harcèlement à l'école depuis plus d'un ans. On se moque de moi tous les jours de mes habits de mes lunettes de ma coiffure de mon comportement de mes chaussures de mes parents de mes soeurs .... Tout y passe. Certains mecs prennent mes 2 soeurs pour des prostituées et j'ose même pas défendre leur honneur je me sens tellement faible et nul. Ces insultes contre mes soeurs ne se font jamais dans leur présence. Mais ça me fait très très mal. Mais je suis tellement faible que tout le monde me marche dessus et dur ma famille et je me sens très coupable de ne pas être capable de me défendre. Je me prends aussi des insultes sale pd, pédale etc. Je le vis très mal. J'ose plus rien et j'ai très peur. En cachette je me sens attiré par certains garçons à l'école on va dire que la relation homosexuelle m'excite sexuellement, je peux pas le contrôler mais je me sens moins que rien pour les filles. Je me perçoit comme un sous homme, comme un sale pd à cause des insultes, j'ai en horreur mes attirances et j'arrive pas à séduire les filles et j'ai l'impression de devenir homo par défaut à cause des autres parce que être gay c le mec rejeté par les filles et moi j'arrive pas à séduire les filles alors que j'ai tjrs éprouvé une attirance pour les garçons. Et je sais pas si devenir gay est en train de me rendre aussi faible face aux autres, j'ai plus en plus l'impression qu'être gay me transforme en gros faible J'ai beaucoup d'envie pour les garçons et c'est invivable d'avoir ces envies, je dois toujours faire attention que personne ne se rend compte que je peu tombé amoureux d'un homme. Je vis plus. Je voudrais ne plus avoir d'attirance pour les hommes. Je continue à me forcer sur mes attirances mais je n'ai pas le contrôle sur ces attirances comme je n'ai aucun contrôle sur ces faux amis qui me harcèlent et j'ai parfois des envies suicidaires car je ne contrôle rien dans ma vie. Je sais plus quoi faire.



Je suis un garçon qui aime un garçon, mais c’est ...

Je suis en Afrique. J'aime un garçon depuis des années, on a essayé de passer à l'acte. Lui il veut vraiment. C'est moi l'actif, mais j'ai peur. Car je veux devenir pasteur et lui aussi. On s'aime vraiment, mais c'est chose impossible, à cause de notre pays, le Cameroun, notre situation ethnique et religieuse. Mais c'est l'humain que j'aime le plus !! Aidez moi à m'en sortir. Je me masturbe en pensant à lui, lui il fait pareil. Qd j'essaye de faire rapport sexuel à la femme, je suis excité, mais je ne bande pas bien. Qd je pense à lui, je bande comme un cheval !!! Que faire ???


J’ai beaucoup d’anxiété, je suis puceau, j’aime les femmes et ...

Bonjour, Je me pose des questions. Je suis un homme de 18 ans et j'ai toujours été attiré par les femmes. Néanmoins, depuis un mois, je vie dans un doute qui me rend extrêmement anxieux. En effet, pendant que je regardais un reportage sur l'homosexualité et l'homophobie, un passage m'a déclenché une crise de panique (sueurs et vertiges). Dans ce passage, le documentaire explique qu'une expérience a été réalisée dans laquelle des hommes homophobes et des hommes qui ne sont pas homophobes (tous hétéros) ont regardés du porno gay avec un anneau autour du pénis afin de capter si ce dernier grossit ou non devant la pornographie gay. Le résultat de l'expérience est que les homophobes ont une réaction pénienne tandis que les non-homophobes n'en ont pas. Ainsi, le documentaire émet l'hypothèse que certains homophobes seraient des gays refoulés. Et si je suis honnête avec moi même, je suis légèrement homophobe. Pas au point de vouloir du mal à ces derniers ou de refuser le mariage gay, mais je préfère qu'ils vivent de leur côté, moi du mien, sans qu'on se rencontre, je les tolère en gros, et ma famille est à peu près pareille. Et donc à ce moment du reportage j'ai eu une crise de panique car le doute s'est installé en moi : et si j'étais comme les gens de cette expérience, un homo refoulé ? 2 mois avant cet événement j'ai vécu le doute suite à des soucis de santé me donnant du mal à respirer. Je n'avais pas la réponse à la question : ai-je un grave problème de santé ou suis-je anxieux ? J'avais le doute, et ça me poussait à croire que j'étais en train de mourir. J'ai finis par comprendre que c'était de l'angoisse, et j'ai accepté les symptômes de cette dernière sans craindre pour ma vie. Cette peur qui m'est soudainement venue prend racine plus loin dans ma mémoire : tout d'abord en voyant le film Bohemian Rapsody, sur la vie de Freddie Mercury, qui était un hétéro en couple avant de découvrir qu'il était gay, quittant sa femme. Cela m'a effrayé, mais pas comme actuellement, je m'étais juste dit "ah ouais c'est chaud". Et puisque j'ai 18 ans mais que je n'ai jamais eu de copines et que je suis puceau, que je n'ai jamais embrassé etc... bah dans ma famille on commence à me demander "toujours pas de copine ? Peut-être que tu es gay" pas méchamment, c'est dis comme ça entre deux phrases et ils rajoutent souvent un truc du style "ça serait pas un problème du tout d'ailleurs" mais bon ça trotte dans mon esprit depuis l'épisode du reportage. En fait ça devient une obsession depuis le documentaire (alors qu'avant je me posais jamais la question) : j'ai commencé à lister les épisodes hétéros et homo de ma vie. Par exemple j'ai un jour eu des frissons quand un homme me caressait avec son stylo en classe. Est-ce la preuve que je suis gay ? Et quand j'étais jeune j'ai également pratiqué le plaisir anal, avec un crayon, et j'ai aimé ça. Est-ce gay ? Pourtant toute ma vie je me suis masturbé sur des femmes, j'ai découvert ma sexualité sur des corps féminin, j'ai fantasmé sur les femmes, je fais des rêves érotiques avec des femmes, et je me souviens avoir bandé les premières fois dans mon lit en m'imaginant déshabiller des filles de ma classe. Mais ces quelques points de doute m'effraient. Quand je suis dans la rue ou sur internet et que je vois un homme, je me pose la question "est-ce qu'il m'attire ? Qu'est-ce que je ressens ?" idem avec les filles, ça devient presque paranoïaque : à chaque visage, cette pensée me vient à l'esprit. Parfois j'ai une sensation dans mon ventre devant un visage d'homme, et je me demande "est-ce que c'est un sentiment d'attirance ?" Faut aussi avouer que depuis mars 2020 je vois presque personne, et encore moins de filles. Donc je suis seul et j'ai commencé à oublier les relations et les sentiments qu'on a, je suis surtout dans ma chambre. Et avant ça j'étais obèse, j'avais honte de moi et bien que je prenais du plaisir sexuel solo sur des filles je ne me suis jamais imaginé en couple (avec une fille, un homme ça m'avait jamais traversé l'esprit) à cause de mon poids, je me disais que personne voudrait de moi. Maintenant je suis maigre, j'ai fais du sport. Et ce doute que j'ai me fait penser à ce que j'ai vécu avec l'anxiété et le doute que j'avais sur les difficultés respiratoires : ça y ressemble beaucoup et la mécanique du doute est la même, mais d'un autre côté ça pourrait être une homosexualité refoulée, et puisque je suis puceau de tout je peux pas savoir. Donc voilà les questions que je me pose : - Est-ce qu'un gay qui découvre qu'il l'est à 18 ans pourrait avoir été excité sexuellement toute sa vie par des femmes jusqu'à ce qu'il découvre qu'il est gay, et il perdrait alors peu à peu l'excitement sur les femmes ? Un peu comme Freddie Mercuri - Est-ce qu'un individu peut découvrir qu'il est gay car il a découvert qu'il avait peur de l'être ? - Plus généralement, est-ce que quelqu'un qui est attiré par les femmes depuis toujours peut être gay et perdre l'attirance envers les femmes ? - Est-ce que l'angoisse et l'anxiété peut mener à douter de son orientation sexuelle ? J'ai entendu parler du TOC homosexuel mais j'ai bien conscience que j'ai envie de m'y attacher, mon jugement est biaisé. Ceci pourrait être une possibilité ou est-ce une "farce" ou un mensonge pour faire accepter aux gens leur homosexualité progressivement ? - Est-ce que quelqu'un qui a grandit dans un environnement hétérosexuel et légèrement homophobe pourrait développer une attirance factice envers les femmes avant de découvrir qu'il est en réalité homosexuel ? Je vous remercie pour votre temps et les réponses que vous donnez. J'en ai déjà lu plusieurs et elles m'ont apportées un peu d'éclaircissement, mais je me pose encore des questions. Je tiens également à dire que quoi que soit l'issue de mon doute actuel, ma vision des choses sur l'homosexualité a changé : la peur et l'anxiété que je ressens à l'idée de l'être va grandement et a déjà grandement changé l'attitude que je pourrais avoir et mes pensées envers d'autres homosexuels. Cela est d'autant plus troublant car j'ai l'impression d'avoir changé de personnalité suite à cela, "trahissant" mes convictions, mais c'est une autre discussion.


Serais-je lesbienne plutôt que bisexuelle?

Bonjour, Je m'appelle Elena et j'ai 28 ans depuis toute petite je me suis toujours senti, attirée par les femmes et les hommes. Certes j'ai eu beaucoup plus de relations amoureuses avec des garçons car je vivais dans une région ou le mot lesbienne, gay, bi, trans, tous ça était tabou. Aujourd'hui j'ai rencontré une fille avec qui je me sens bien en total osmose, c'est comme si le destin nous avait réunit et c'est pareil pour elle et je me rend compte, que je me sens plus l'aise dans une relation avec une femme dans tout les niveaux. Avec les hommes, je peux tomber amoureuse mais je ne vais pas éprouvé d'attirance sexuel, je n'arrive pas à prendre du pLaisir c'est plus une torture pour moi qu'autre chose et intellectuellement parlant c'est pas ça. Dans ma famille on ma toujours dit quand j'étais ado et que je venais à parler de mon orientation: d'homosexualité de bisexualité , que tout simplement je me cherchais, alors que au fond de moi je savais que j'avais de l'attirance et du désir pour les filles. Après par la suite quand j'ai fait mon coming out à ma mère elle à du mal à le digéré au debut et maintenant ça va beaucoup mieux elle m'accepter telle que je suis. Mais la j'en viens à me questionner donc sur le fait d'être non pas bisexuelle mais totalement Lesbienne ? Peut-être parce que la peur de s'avouer qu'au fond je n'aime que les femmes et que les hommes étaient un substitue. Je suis un peu perdu. MERCI de bien vouloir m'éclairé sur ce sujet. Elena



Rassurez-moi je n’ai absolument pas envie d’être gay!

Bonjour, Je vous renvoie le message car j’ai eu de reponse svp j’ai besoin d’aide !!! Alors j’ai un gros soucis depuis maintenant 1 semaine on va dire je stresse énormément mais vraiment beaucoup sur mon orientation sexuelle car cela fais depuis la pas beaucoup de temps que je me suis réellement poser la question mais vraiment sérieusement par qui j’étais attirer est ce que je suis gay bi hetero je ne sais pas du tous , je suis perdu je vous explique plus en détails le pourquoi mais avant je tiens a préciser quelque chose s’il vous plait RASSURER MOI JE N’AI ABSOLUMENT PAS ENVIE D’ETRE GAY ET EPARGNER MOI SVP LES ´´ oui mais tu sais ce n’est pas une honte ect’´ je suis quelqu’un qui prend les choses a coeur donc s’il vous plait encore une fois ne me faite pas peur dans votre reponse merci beaucoup. Je commence enfaite mon problème est la depuis quelques années j’ai l’impression mais avant j’y pretais pas attention quand je jouais avec des gens en ligne sur la consol ou l’ordinateur il y’avait certains jeune comme moi dont la voix m’excitait sans meme les voirs et il arrivait meme que des fois quand je me branlais sur de l’hetero je m’imagine cette meme personne en train de regarder cette meme video avec moi et de l’imaginer jouir avec moi m’excitait alors que je précise je n’avais jamais vue son visage puis je prenais vraiment pas trop sa au serieux , puis par la suite j’ai commencer a ressentir un desir de vouloir me branler avec des gens de mon age ou plus petit en vocal sur une video porno hetero et cela m’excitait d’entendre un garcon avec une douce voix kiffer le moment puis j’ai ete jusqu’a entamer une relation a distance avec un gay mais dans ma tete c’etait vraiment pas serieux quoi et jusqu’au jour ou j’en est eu marre je lui est dit que je n’etait pas gay et tous sa sans avoir vue vraiment la personne parce que le truc si je vois la personne cela va me degouter parce que de base je ne suis pas gay quand je suis dehors dans la vraie vie a l’ecole les hommes ne m’attire absolument pas c’est les femmes qui m’attire et quand j’ai commencer a grandir vers l’age de 18-19 ans ce qui d’ailleurs mon age aujourd’hui j’ai 19 ans , tous sa met revenu mais serieusement et quand je vois le visage derriere un ecran d’un beau garcon ou meme le faite de penser que c’est un garcon qui ecrit dans un tchat sa me rend curieux sexuellement je me pose des questions dans le sens est ce qu’il aime sa ect enfin jsp c bizzare et apres sa me donne envie de me branler , la depuis peu quand je jouais a l’ordinateur ou quoi enfaite quand j’entend un jeune de mon age avec une voix qui me plait ba je me fait un portait d’un garcon dans ma tete qui est toujours le meme blond blanc beau visage attirant qui s’habille bien et par la suite quand je ne me suis pas branler de la journée quand je passe a l’acte je pense a ce portait dans ma tete qui m’excicte enormement tellement que j’ai commencer a regarder du porno gay en pensant a sa et j’ai vraiment apprecier et c’est LA CAS COMMENCER LES SOUCIS !!!! que vraiment sa a changer dans ma tete car avant comme je vous le dit je pretais pas trop attention a sa je faisais ce qui me plaisait avec ma sexualité j’ai meme pratiquer de la sodomie avec des objets et je sais pas trop si j’ai apprécié enfaite sa me faisait mal plus qu’autres chose mais sa m’excitait parce que comme vous devez le savoir quand un homme titille sa prostate sa fais bander du coup oui j’ai aimer pour cela mais aussi quand je le faisait je pensait en meme temps a ce portrait dans ma tete qui m’excitait surtout l’envie bestial de me faire prendre sa m’excite et me poussait a aimer cela je l’ai fait plusieurs fois et au bout d’un moment j’ai arreter parce que j’ai plus eu trop d’envie de le faire mais par contre toutes ses envies me revienne quand je suis exciter et que j’ai envie de me branler vraiment et apres une fois avoir ejaculer je trouve cela degoutant de faire sa je n’ai plus aucune envie . Sauf que le soucis maintenant c’est que quand j’essaye de me branler sur des filles qui avant m’excitait sur des site porno bah je ressens quelque chose mais pas aussi puissant que quand je regarde une video gay et je precise que quand j’ai fini de regarder du porno hetero j’ai pas se degout comme quand je le fais avec le porno gay et du coup SA M’INQUIETE ÉNORMÉMENT J’ENDORS PLUS LA NUIT sexuellement j’ai plus de plaisir a regarder du gay que de l’hetero maintenant limite je bande plus facilement avec du gay que avec de l’hetero et ce qui est très bizzare avant dans la rue quand je sortais les filles m’attirais leur forme et tous mais la plus rien je comprend pas comment sa a pu disparaitre comme sa alors que comme je vous le repete encore une fois desoler , DANS LA VIE LA VRAI VIE QUAND JE VOIS LA PERSONNE EN FACE DE MOI SON VISAGE JE VOIS QUE C’EST UN HOMME CELA ME DEGOUTE AUCUNE ENVIE JE SUIS PAS ATTIRER de tous les personne dans mon entourage aucun hommes ne m’attire je suis attirer par les femmes d’ailleurs je précise que j’ai été en couple une fois serieusement et sa c’est terminer y’a pas longtemps d’ailleurs parce que on ne s’entendait pas et il y’avait une chose bizzare au lit c’etait pas aussi génial que cela et la reponse c’etait parce que je n’etait plus attirer par cette fille parce quel m’en faisait voir de toute les couleurs mais ne nous écartons pas du sujet enfin voila et du coup j’ai fais des recherches sur internet j’ai essayer de comparer le probleme avec ceux des autres gens mais rien je n’arrive pas a me rassurer sa ma fait peur plus qu’autres choses car les gens disent que c’est gay de faire sa alors que je ne le suis pas et j’en est conclu par quelque recherche que sa peu etre un fantasme ou alors le ´´ TOC de l’homo ´´ mais bon je sais pas du tous alors pouvez s’il vous plait me dire ce que vous en pensez vous ?? Merci beaucoup Et un dernier truc depuis que j’ai cette peur se stresse affreux j’en dors plus les nuits je fais que tourner cher moi je n’arrive plus a bander sur les femmes quand je sors dans la rue je n’est plus aucune attirance ou excitation j’ai pour une femme et l’homme ne m’attire pas non plus et depuis a cause de toute cela je n’arrive plus a ressentir se desir pour la femme sauf quand je me branle et ya que avec le porno gay que j’ai l’impression que je bande facilement et surtout en pensant a un garcon beau visage je sais pas sa me rend curieux dans ma tete ce qui m’excicte c’est le faite de savoir ce que ressent le garcon mais est ce que ce ne serais pas imaginaire je sais pas A L’AIDE !!! mais le truc c’est que ce manque desir envers les femmes a A DISPARU DEPUIS CE STRESS ET DEPUIS 1 ou 2 semaines c pas possible normalement si avant j’etais attirer comment cela a pu disparaitre comme cela


Ma plus grande peur, c’est de ne plus pouvoir être ...

J ai 14 ans et depuis un moi je me pose des questions sur mon orientation j ai toujours été attiré par les filles et jamais par les hommes mais je n ai jamais été en couple j ai déjà embrassé une fille fleurter avec elle et j adore ça . Tout à commencé il y a un moi lorsque au on rentre du collège avec un pote et sa copine que je trouve très attirante et que je n hésite pas à draguer. en rentrant chez moi j ai commencer à me dire t’a jamais été en couple peut-être que je suis gay ensuite j ai eu un énorme choque j avais des Nausées beaucoup de mal à respirer puis je me suis effondré sur mon lit et je scruter chaque moment de ma vie pour trouver les indices qui pourrai me faire penser que j était je penser même à me suicider ça a duré 2 jours puis jusqu’à un matin ou je me suis effondré devant ma mère j en pouvait plus , le truc c que je n ai aucune attirance pour les hommes, mais j ai des fantasmes(viol) qui me font penser le contraire en 4 eme environ j ai pu définir mes fantasme notamment grâce au porno le problème c que j ai poussé mes fantasmes à leurs Paroxysme et sa ma fait dériver jusqu’au porno gay. et le fet que j en ai regarder et une preuve j ai commencé à avoir des pensées sur des penis sa me dégoûte j essayer d oublier mais à chaque fois il y avait une voie qui me disait (est que t gay ) et je disais nan nan je ne suis pas j essayer de penser a des choses comme avoir des enfants et une femme , je regarder de porno gay et shemale sa m exister seulement dans le cadre du viol sinon j aimer pas le problème c que j ai voulu me rassurer en regardant du porno gay mais cela m’a exciter c était la goutte de trop je penser être gay que ma vie été foutus je chercher dans médicaments dès test sur internet je regarde des témoignages et j ai pris connaissance du toc homo sa m’a redonné espoir tout ce qu il disait m arriver mais ma plus grande peur c est de ne plus pouvoir aimer les femmes


Être lesbienne ne me dérangerait pas, mais le problème c’est ...

Je suis sûrement lesbienne mais je n'arrive pas à l'accepter et en parler. Bonjour, je suis une fille, j'ai 15 ans, il y a plus d'un an j'ai vu un couple de lesbienne dans une série, c'est comme ça que j'ai commencée à me poser des questions sur mon orientation sexuelle . C'était la première fois que je voyais un couple de lesbiennes dans une série, j'étais vraiment excitée à l'idée qu'elles s'embrassent, qu'elles soient ensemble et voir l'évolution de leur couple, j'avais jamais ressentie ça en voyant un couple hétéro. Suite à ça, j'ai commencée à me poser cette fameuse question : "est ce que je suis lesbienne ?" puis il y a eu cette période où j'avais "peur d'être lesbienne", j'y pensais tout le temps mais quand j'ai repris les cours, j'ai essayée de mettre tout ça de côté et ne plus y penser. Puis il y a eu le confinement, pendant cette période je me suis mis à regarder pleins de films/séries seulement pour un couple de lesbienne, j'ai fais des recherches sur la communauté lgbt ou bien encore à faire des tests "est ce que je suis lesbienne ?" sur google. Pendant cette période, la chose la plus bizarre était que être lesbienne ne me déranger absolument pas, c'était même comme si j'étais contente de me dire que je l'étais. Puis il y a eu ma rentrée au lycée, c'est là où je me suis réellement rendue compte que je n'avais plus d'attirance pour les garçons, à part peut être des petites pensées du genre "lui il est plutôt beau, je suis sûr que pleins de filles doivent être amoureuse de lui" mais ça s'arrête là. Je me sentais de plus en plus attirée par les filles, je regardais principalement les filles au lycée et dans la rue, m'imaginer embrasser une fille ne me dérangeait pas, je m'imaginais même vivre avec une fille plus tard. Maintenant, en plus de tout ça, il y a une fille dans ma classe que j'aime bien mais je ne sais si c'est de l'amour. Je l'a trouve vraiment belle, j'adore sa personnalité et sa façon d'être, j'aimerais bien l'embrasser, j'ai envie de lui parler mais en même je sais pas quoi lui dire donc j'évites de me retrouver seule avec elle mais après quand je suis proche d'elle j'ai pas de papillons ou quoi dans le ventre et je ne pense pas à elle tout le temps, je reste facilement 2 semaines sans qu'elle me manque. Si je suis ici, c'est plutôt pour parler de ce que je vis en ce moment à cause de toutes ces questions sur mon orientation sexuelle. En soit être lesbienne ne me dérangerait pas mais le problème c'est la société dans laquelle on vit alors par moment je me dis que c'est peut-être juste mon imagination et que je suis hétéro, c'est comme si j'avais honte d'être comme ça et maintenant j'ai encore moins confiance en moi, je me sens mal dans ma peau, mes notes baissent, je stresse en permanence et j'arrive même pas à trouver un côté positif à ma vie. De plus, ma belle mère est homophobe, l'autre jour elle m'a dit : "si j'avais une fille lesbienne, je l'a frapperais tous les jours jusqu'à ce qu'elle devienne hétéro" , le pire c'est que quand elle m'a dit ça je n'ai rien dis comme si j'étais d'accord avec elle alors que j'avais juste peur. J'ai vraiment envie d'en parler à quelqu'un de mon entourage parce que je n'arrive plus à supporter mes amies me dire : " Alors il y a un garçon de ta classe qui te plaît ?" , je ne suis pas sûr de mon orientation sexuelle mais quand on me pose ce genre de questions ça me fait du mal et quand les gens de ma classe parlent de garçons je me sens mal à l'aise. J'ai essayée d'en parler à plusieurs reprises à mes amies filles mais je n'arrive pas car j'ai trop peur qu'elles me voient différemment ou qu'elles disent des phrases du genre : "ne tombe pas amoureuse de moi" ou bien qu'elles soient gênées quand je suis avec eux. J'ai un ami qui est gay, je me suis donc dit que c'était une bonne idée de lui en parler à lui en premier car il va surement avoir une réaction positive mais je n'arrive quand même pas à lui dire, c'est plus fort que moi quand je commence à écrire un message pour lui dire, je l'efface automatiquement après car je n'arrive pas à lui envoyer. C'est comme si tant que je parle à personne c'est pas vraiment réel, d'un côté je veux en parler mais j'ai peur du regards des autres et de l'autre j'ai pas envie d'en parler parce que si j'en parler je serais ce que les autres pensent de ça. En plus, mes parents voient que je ne vais pas bien alors ils me demandent ce qui ne va pas et je leur réponds toujours la même chose : "c'est rien, c'est juste le lycée avec les devoirs c'est trop dur". J'aimerais tellement leur dire ce qui ne va pas mais je ne peux pas et donc ils ne me prennent pas au sérieux et me disent : "Réveille toi !" ou bien "faut que tu changes là ça va pas du tout tes notes". Je sais vraiment plus quoi faire, j'ai vraiment besoin d'aide parce à des moments je me dis que je préfères disparaître que vivre comme ça. Est ce que je suis vraiment lesbienne ou je m'imagine des choses ? Est ce que j'en parle ? Quelle va être la réaction des autres ? Et si tout le monde me rejete ? Est ce que j'aime vraiment la fille de ma classe ? Merci de m'avoir lue en tout cas. Kinvea



Quelle est la position d’AlterHéros concernant les commentaires négatifs, biphobes ...

Bonjour J'ai écouté OD chez-nous. Je constate que vu le déroulement des événements et surtout les commentaires négatifs sur les différents réseaux sociaux et même à différentes émissions de télévision, une prise de position de votre part serait plus que justifiée. Ne laisser pas n'importe qui s'imposer en juge des deux femmes qui se sont affichées comme couple à OD. Les jeunes qui écoutent tous les commentaires négatifs sont livrées à elles-mêmes en plus d'avoir à subir le confinement du gouvernement. Vous avez en tant que groupe officiel une responsabilité sociale face à ces jeunes filles et femmes Lgbt. J'aimerais recevoir une réponse de votre organisme. Riposter s. v. p. Julie et sa bande d'hétéros font la pluie et le beau temps depuis de nombreuses années au Québec . Subitement cette année sans offrir aucun encadrement sécuritaire pour les deux femmes, ils s'imaginent qu'ils comprennent toutes les problématiques Lgbt... Insouciance totale de la part d'od prod dans un Québec en pleine pandémie hanté par la peur d'un virus mortel ! Bonne journée à toute l'équipe.