Tag: homoparentalité


J’ai peur d’aimer ma première relation homosexuelle et de n’aimer ...

Bonjour, J'ai 19 ans et je veux parler d'un problème que j'ai, j'ai peur de faire une bêtise... Depuis que j'ai 8 ans, je ressens une véritable excitation dès que je vois un homme ligoté dans un film, je me mets à sa place, et j'adorais ca. Petit à petit, la puberté se faisant, j'ai commencé à "sexualiser" ce fantasme, notamment avec la pornographie. Le truc, c'est que quand on cherche sur internet du porno dans lequel des hommes sont dominés... on ne tombe que sur du porno homosexuel. J'ai donc commencé à regarder ce genre de contenue assez régulièrement (peut-être deux fois par semaine) et, alors que ca n'était pas du tout le cas avant, je ne fantasme plus que sur le fait d'être dominé par un homme. Avant, homme ou femme, peu m'importait, même je préférais légèrement les femmes. Aujourd'hui, je suis encore puceau, je n'ai jamais pratiqué quelconque activité à caractère sexuel avec un ami non plus, pour la simple et bonne raison que jusqu'à très tard, je n'ai pas eu de relation même amicale avec un garçon. Ceci je le regrette, et il y a deux ans, j'ai rencontrer un garçon [profondément hétérosexuel] vraiment très gentil avec lequel justement je parlais pas mal sexualité. J'ai cru l'aimer, je crois même l'avoir désiré, mais aujourd'hui, on s'est perdu de vue (à cause des études) et je me dis que peut-être c'était une sorte d'émerveillement de trouver enfin quelqu'un de mon sexe à qui parler, bien que c'était peut-être vraiment plus fort qu'une grande amitié... Ce qui m'a le plus surpris est que pendant cette période, eh bien... je n'avais presque plus de libido : chez moi, je ne me masturbais plus, alors qu'en principe, c'est presque une fois par jour, et puis quand j'étais avec lui, tout le désir que j'imaginais se volatilisait. Je me sentais juste bien comme on est bien avec un ami très proche, avec lequel on rit et passe de bons moments. L'année dernière, je me suis rapproché d'une fille que je connais en fait depuis trois ans, et à laquelle je m'étais confié quand à cette histoire avec ce garçon. Mon ressenti avec elle était très différent : je ne ressentais pas vraiment du désir, mais en revanche, sa personnalité me fascinait : une fille très forte, motivée, qui a des projets. J'aimais beaucoup parler avec elle d'un tas de sujets, et elle est très expansive, ce qui me fait beaucoup rire. J'ai alors essayé de me rapprocher vraiment d'elle, toujours avec le doute que finalement, si je n'ai aucun désir, difficile de construire une relation amoureuse. Je m'étais arrêté de regarder du porno gay, mais j'entretenais encore mon fantasme à travers des vidéos sur youtube qui présentait des hommes attachés, sans connotation sexuelle (scène de films d'action...) Mais finalement, tout s'est évanoui, lorsqu'un jour, elle m'a dit qu'elle me pensait homosexuel à cause de ce qu'il s'était passé l'année précédente avec ce garçon. Coup dur monstrueux pour moi, et c'est à partir de ce moment (il y a trois mois environ) maintenant que les choses ont commencé à aller mal. En effet, depuis ce jour, je n'arrête pas à me questionner sur mon orientation sexuelle, d'autant que j'ai toujours voulu avoir des enfants, et le fait qu'ils ne soient pas biologiques m'embêtent beaucoup. Ce que je ne comprends pas, c'est qu'avant, je me disais, il arrivera ce qu'il arrivera, homme ou femme, tant que je suis heureux, alors tant mieux ! Et je sais que c'est la seule bonne réponse, d'autant que mon homosexualité serait très bien acceptée dans le cadre familial et amical ! Pour autant, je n'arrive pas à contrôler mes questionnements. Quand je suis dans la rue, je regarde tous les hommes et toutes les femmes, en me demandant : "est-ce qu'il/elle m'excite ?". Et je me remets à réfléchir. Tout ceci est vraiment tout à fait épuisant et usant, surtout que je fais des études scientifiques, qui demandent toute mon attention ! C'est alors qu'il y a une semaine, je me suis dit que la seule façon efficace de savoir si on est gay ou hétéro, c'est de tester. Je me suis alors inscrit sur un site de rencontre gay, curieux de relations de domination et de soumission, donc tout à fait mon fantasme. Hier, quelqu'un m'a répondu, un garçon qui dit avoir 22 ans, et qui semble très respectueux. On a pris rendez-vous dans un lieu public la semaine prochaine pour parler un peu de ce que je voulais faire avec lui (et pour être sûr qu'il n'y a pas d'entourloupe au niveau du profil!) Mais cette nuit, je n'ai pas dormi de la nuit : je suis très angoissé, et ce pour plusieurs raisons : d'abord, commencer par réaliser un fantasme avec un plan cul alors que je suis encore puceau est bien loin de mon idéal de mon premier acte sexuel. D'autre part, je crois que j'ai peur d'aimer ça, et de n'aimer plus que ça : à la fois les relations sexuelles violentes, et aussi le fait que ce soit avec un homme, et alors, adieu mon voeu ardent d'avoir des enfants...! Dois-je le faire ou annuler ...? Merci beaucoup de l'attention que vous porterez à ce message. Romain_c









Homoparentalité : ressources

Bonjour, je vous écris parce que j'ai un travail de recherche à faire sur l'homosexualité. Je vous explique ma situation. Je dois écrire un texte de 1000 mots sur l'influence que l'homosexualité parentale a sur les enfants, sur leur vie sexuelle et émotionnelle. Pour vous mettre plus dans la situation... comment un enfant peut-il réagir face à l'annonce de l'homosexualité de son père ou de sa mère (sexuellement, émotionnellement..) je ne trouve aucune information aucun témoignage et pourtant c'est un cas qui est assez courant dans la société d'aujourd'hui. merci!!


Nous voulons avoir un enfant mais nos parents s’y opposent. ...

Ma copine et moi sommes ensemble depuis déja 6 mois, et c'est comme si nous nous étions toujours connues. Nous prévoyons avoir un enfant sous peu, mais nos parents semblent être totalement contre. Ils croient que cet enfant vivra plein de préjudices dans sa jeunesse. Comment devons-nous réagir? - Anick


Comment faire sa sortie du placard lorsqu’on est une mère ...

Pourriez -vous m'éclairer à savoir comment procède-t-on quand on a 28 ans et un enfant de 4 ans et que l'on sort du placard. Le papa est très compréhensif et ne veut que le bien de l'enfant. Il y aura séparation dans 2 mois et l'enfant est au courrant que maman se sépare mais pas au courant de la délicate situation. Qu'arrive-t-il avec la nouvelle femme qui entre dans ma vie par rapport à l'enfant?