Mon copain me demande du temps pour réfléchir, il ne sait plus quelle est son orientation sexuelle !


Bonjour Alicia.

Je te remercie de nous avoir écrit.

Dans ton message, tu nous indiques que ton copain était gay avant d’être avec toi, mais que, maintenant, il ne sait plus quelle est son orientation sexuelle.

Comme tu ne faisais pas mention de l’âge de ton copain, je vais te répondre en présumant qu’il a 16 ans.

La découverte de notre sexualité et, du coup, de notre orientation sexuelle, ne se fait pas au même rythme pour tout le monde. Par ailleurs, l’adolescence est justement la période de la vie où l’on est le plus souvent perplexe et confus à cet égard. Pour quelle raison? Tout simplement parce que, parallèlement au développement de notre corps et à l’apparition du désir sexuel, l’amitié joue un rôle très important et constitue même souvent le coeur de notre vie sociale et affective. Ainsi, la frontière entre l’amour et l’amitié est souvent très mince et peut donner lieu à bien des malentendus…

Par rapport au cas que tu nous as soumis, je vais me permettre d’y aller avec une hypothèse bien personnelle : peut-être que ton ami est gay, mais comme il éprouve de forts sentiments d’amitié à ton égard, il a pu confondre et se croire sincèrement amoureux de toi. À cela s’ajoute le fait qu’il n’est pas toujours évident d’assumer son homosexualité à 16 ans. Toi qui te définis comme étant une personne bisexuelle, tu dois en savoir quelque chose! Je suis sûr que tu as déjà ressenti des pressions de la part de ton entourage afin de devenir « normal » (note bien mes guillemets!), c’est-à-dire hétérosexuel. Ainsi, troublé par les sentiments qu’il éprouve à ton égard, incapable de discerner ses propres sentiments et, en plus, sans doute mal à l’aise avec son homosexualité, il aurait pu te déclarer son amour d’une manière un peu trop précipité.

Bien sûr, tout ceci n’est qu’une hypothèse. Seul ton ami détient la réponse aux questions que tu te poses à son sujet. Une constatation toutefois s’impose : il ne sait plus où il en est. Face à ce problème épineux, tu nous dis que tu ne sais pas comment réagir. Le mieux, je pense, serait de discuter avec lui, calmement, sans porter de jugement, afin de le sonder sur la nature de ses désirs. Par exemple, demande-lui s’il éprouve toujours des désirs pour les garçons. Peut-être est-il, comme toi, bisexuel. En ce cas, aide-le à assumer cette orientation en partageant ta propre expérience. Explique-lui de quelle manière tu as découvert cet aspect de ta personne, comment tu as fais pour surmonter les préjugés qui y sont attachés et, surtout, démontre-lui ta solidarité, c’est-à-dire ton désir de l’aider à être bien dans sa peau. Cependant, il se pourrait aussi que ton ami réalise qu’il est bel et bien gay. À ce moment-là, il faudra que tu fasses preuve de beaucoup d’amour. Même si je sais que tu serais peinée d’apprendre qu’il ne peut t’aimer au sens où, toi, tu le souhaiterais, il faut que tu saches que ni la rancune ni la colère ne t’apporteront la paix. Par amitié pour ton copain – je dirais même par amour pour lui! -, tu devrais l’aider à vivre en conformité avec ce qu’il est, même s’il devait s’avérer qu’il est exclusivement homosexuel.

Quoi qu’il en soit, une bonne discussion s’impose entre vous deux et ce n’est que s’il te sent ouverte au dialogue, précisément, qu’il sera transparent et te dévoilera ce qui le perturbe tant.

Voilà! J’espère, Alicia, que j’ai pu nourrir ta réflexion avec mes commentaires. Si tu en sens le besoin, n’hésite surtout pas à nous réécrire : nous serons toujours là pour toi.

Bonne chance!

Benoît

Leave a comment