Mon copain a des boutons autour de l’anus depuis un mois, de quoi s’agit-il ?


bonjour, voila aujourd’hui mon petit ami vient de m annoncer que depuis environ 1 mois il a des boutons autour de l anus d une taille d une piqure de moustique. Il m a dit que cela ne lui faisait pas mal ni aucune demangeaisons. De quoi peut il s agir ? merci d avance de me repondre car cela m inquiete un peu.
Sonia

Bonjour Sonia,

Laisse-moi d’abord te remercier de nous avoir écrit, même si j’ai bien peur de ne pas pouvoir beaucoup d’aider. En effet, je dois tout de suite d’avertir qu’il est très difficile de reconnaître une éruption cutanée sans l’avoir sous les yeux. Je vais tout de même essayer de te fournir une piste de réponse.

Ton copain présente donc des petits boutons de type « piqûre de moustique » autour de l’anus depuis un mois. Ces lésions ne sont pas douloureuses ni prurigineuses.

Une des lésions qu’on rencontre souvent dans la région périanale est causée par le virus du papillome humain, ce type de virus qu’on tient aussi responsable des cancers du col de l’utérus. La lésion est en fait une verrue, irrégulière, surélevée et rappelant l’apparence du chou-fleur. Cette lésion est peu symptomatique et peut-être brûlée à l’azote ou traitée par certains médicaments avec la supervision d’un médecin.

Je ne suis toutefois pas convaincu qu’il s’agisse du diagnostique cependant, puisque tu parles vraiment de boutons ressemblant à des piqûres de moustique, ce qui correspond en langage médical à des « papules ». D’autres organismes peuvent affecter l’anus comme des bactéries (streptocoque de type A) et provoquer une cellulite périanale. Cependant, ces cellulites provoquent une rougeur marquée autour de l’anus et sont aussi douloureuses voire prurigineuses. Certains parasites, des vers en l’occurrence, peuvent coloniser l’anus et provoquer de l’irritation locale. Ils causent cependant généralement des démangeaisons.

Il pourrait aussi s’agir d’une petite folliculite (inflammation des glandes à l’origine des poils). Ces petits boutons ne présentent pas de grands risques. On en voit souvent chez les personnes qui se rasent, communément appelés « poils incarnés » ici au Québec. Ils présentent parfois une tête blanchie.

Finalement, il serait plausible de penser qu’il puisse s’agir des célèbres hémorroïdes, des gonflements de veines tout à fait bénins, avec des possibilités de traitements seulement si symptomatiques.

Bref, je ne m’inquiéterais pas trop (d’ailleurs, j’aurais bien aimé savoir ce que vous inquiétait le plus). Je ne crois pas qu’il s’agisse d’une ITS (infection transmissible sexuellement), quoique je n’hésiterais pas à aller consulter un médecin puisqu’il est impossible de se prononcer sans avoir aperçu la lésion. Vous en aurez ainsi le cœur net.

Merci de nous avoir fait confiance,

Fred


About Frédéric Picotte

Frédéric est médecin de famille pratiquant dans la région de Shawinigan. Il a complété en mai 2008 mon doctorat en médecine à l’Université McGill et deux ans plus tard sa spécialité en médecine familiale via l’Université de Montréal. C’est l'une de ses amies, étudiante en psychiatrie, qui lui a présenté AlterHéros en 2008. Elle cherchait alors un bénévole qui répondrait de manière plus spécifique aux questions à thème « médical », ce qui a constitué la majeure partie de sa contribution jusqu’à maintenant.

J’aime m'impliquer à AlterHéros car on peut rejoindre et rassurer beaucoup de gens, peu importe l’âge, l’orientation sexuelle ou la culture. Je trouve intéressant que la majorité de nos visiteurs soient de jeunes internautes et qu’on puisse donc leur fournir une information de qualité et un espace pour poser des questions qu’ils auraient du mal à obtenir autrement.

Leave a comment