Mon conjoint est très peu à l’aise avec les homosexuels, mais en même temps nous ne vivons pas une sexualité satisfaisante…


Bonjour Sophie,

Je te remercie de nous avoir écrit. Si j’ai bien compris, tu es en couple depuis plusieurs années. Au début, votre sexualité allait très bien, puis progressivement, vos rapports sexuels se sont espacés et ont perdu de leur qualité. Ton chum se satisfait plus souvent qu’avant de la masturbation, affiche un comportement antigay et semble aimer qu’on le domine.

Le problème que tu vis avec ton chum est très courant. En sexologie, la baisse de désir d’un des partenaires ou, si tu préfères, la différence d’appétit sexuel entre les partenaires est la première cause de consultation.

La première chose à faire est de chercher à voir s’il peut y avoir des causes contextuelles ou biologiques à sa baisse de désir. En effet, la fatigue, le stress, la prise de poids, l’alcool en grande quantité, la perte d’un emploi, la mort d’un être cher ou une faible estime de soi font baisser la libido. Si tu soupçonnes un de ces facteurs contextuels de pouvoir être en cause, ce serait d’abord là qu’il faudrait effectuer des changements.

Certaines conditions médicales comme le diabète, l’hypertension, les douleurs aux articulations et la dépression peuvent aussi expliquer une baisse de libido. Certains médicaments (notamment ceux associés à ces troubles) peuvent aussi nuire. Si tu n’es pas certaine si un de ces facteurs pourrait être en cause, tu peux suggérer à ton conjoint d’aller voir un médecin. Dans certains cas, le fait de changer de sorte de médicaments ou de réduire un dosage peut avoir des effets très positifs.

Si, a priori, tu ne vois aucune raison de ce genre, c’est donc qu’il faut regarder plus en profondeur au niveau des goûts de ton chum. Tu mentionnes qu’il aime que tu sois très dominante… Il est peut-être dans une phase de sa vie ou il y a envie d’être pris en main, de ne rien faire, ou peut-être que cela indique qu’il a un faible pour les jeux sadomasochistes (j’ignore jusqu’où vont vos épisodes de domination et de soumission). Par contre, son comportement agressif envers les homosexuels ne me semble pas être en cause. Ça ne ressemble pas à du « je dis que je n’aime pas les gays parce qu’au fond j’en suis un ». Je ne connais pas ton partenaire, mais ça fait davantage penser à de la crainte ou du dégoût basé sur un manque de connaissances ou sur des préjugés.

Donc, si le changement des goûts de ton partenaire est en cause sans raisons extérieures explicites, c’est là qu’il faut creuser. Il te faut apprendre pourquoi votre vie sexuelle passée ne semble plus le brancher autant et apprendre qu’est-ce qui lui plaît actuellement. Attention, ça ne veut pas dire par contre apprendre pour tout accepter. Ce n’est pas parce que ton conjoint préfère quelque chose que tu es obligée d’avoir les mêmes goûts. Là-dedans, c’est plutôt une question de compromis où chacun a le droit d’avoir ses limites. Je devine bien par contre qu’une telle conversation n’est pas évidente à avoir! Aussi, je te suggère le livre « L’entente sexuelle » aux Éditions du Trécarré (tu peux le trouver en bibliothèque et en librairie). En plus de donner des informations utiles, ce livre offre un moyen de casser la glace et d’amorcer la discussion entre partenaires à l’aide de questionnaires que chacun remplit de son côté pour ensuite comparer. On y offre aussi des thèmes de discussion et des façons de les aborder. Le livre est bien fait. Autrement, c’est sûr que le fait de consulter un sexologue pourrait aider à démêler le tout.

Je te souhaite bonne chance… ce genre de problème, bien que fréquent, n’est jamais simple à régler. Si tu veux nous réécrire, ne te gêne pas,

Pascale


About Pascale

Pascale détient un baccalauréat en éducation du français et de la morale au secondaire. Elle a aussi une maitrise ès arts en littérature avec un mémoire sur la nouvelle érotique féminine au Québec (2007).

J'aime l'idée que, grâce à Internet, il m'est possible d'aider des gens qu'il me serait difficile, parfois même impossible, de rencontrer en personne. J'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup lu sur la sexualité et les relations amoureuses dans le cadre de mes études - mais aussi par intérêt personnel - et je suis heureuse quand je peux aider en partageant ces connaissances.

Leave a comment