Mon ancien copain aimait se faire pénétrer, est-il gay ?


Bonjour,
Alors voila, je me pose des questions au sujet de mon ex petit ami. J’ai été sa première copine, par là je veux dire, la première petite copine mais aussi le premier amour. Il avait 20 ans quand nous sommes sorti ensemble et n’avais jamais eu de petite amie.
Nous sommes resté plus d’un an ensemble et il a préféré rompre pour être seul (enfin c’est ce qu’il m’a dit). Je me pose de sérieuses question sur son homosexualité à vrai dire…
Il m’a avoué , lorsque nous étions ensemble, pratiqué la sodomie avec divers objets étant plus jeune. A la fin de la relation, il m’a également demander d’essayer de le sodomiser moi même a l aide de sex toys. Ce que j’ai accepté. Le problème c’est qu’il me demandait cette pratique à chaque relation sexuelle et voulait toujours essayer ” plus gros” qu’un simple sex toy.
Outre ses préférences au niveau sexuel, il est vrai que c’est un garçon très sensible, peu viril, au lycée, il avait pratiquement que des amies (filles)….
Stéphanie

Bonjour Stéphanie,

Merci d’avoir écrit à AlterHéros. Malgré les stéréotypes, on ne peut juger de l’orientation sexuelle d’une personne par le nombre d’amies filles, la virilité ou la sensibilité d’une personne. C’est vraiment l’attirance qui définit l’orientation sexuelle… et seul ton ex-copain connaît cette réponse.

Quant au fait d’aimer se faire sodomiser avec un jouet sexuel, ça relève plus du goût personnel que d’une orientation sexuelle… En effet, l’anus est une zone sensible, érogène, chez les personnes de tous les genres et de toutes orientations sexuelles. Certaines personnes aimeront la stimulation anale un peu, beaucoup, ou pas du tout. Certaines personnes en ont horreur. Par contre, cela peut devenir problématique lorsque ça devient un blocage à la relation. Par exemple, si cette demande de ton ancien copain avait lieu à toutes les relations sexuelles, et que pour toi, ce n’était pas une pratique qui t’excitait, il y a une différence d’intérêts qui rend l’épanouissement sexuel difficile.

Dans une relation, lorsque ce genre de choses arrive, il en bon d’en discuter, et si la communication de couple ne suffit pas, recherche de l’aide professionnelle. Un(e) psychologue ou un(e) sexologue peut aider à trouver un terrain d’entente, dans le but que les relations sexuelles soient satisfaisantes pour les deux personnes.

Merci de nous avoir écrit.

François, pour AlterHéros.


About François Paquette

Impliqué au sein d’AlterHéros depuis 2004, François fait partie du conseil d’administration depuis 2005, à titre de vice-président puis de directeur de l’intervention. Il occupe ce poste de mai 2005 à mai 2007, puis de novembre 2007 à maintenant. Diplômé de l’UQAM en sexologie et de l’Université McGill en travail social, il a été employé dans de nombreuses organisations communautaires allosexuelles montréalaises, telles que la CJMLH et le REJAQ, en plus de travailler dans différents endroits du réseau de la santé.

Leave a comment