Mon ami est probablement gay mais il ne veut pas l’accepter


Je crois que mon ami est un homosexuel refoulé . En tout cas tout me le fait penser, d’abord il est tres tres éfféminé et son entourage est à 90% féminin mais cela ne prouve rien C’est surtout qu’il ne porte aucune attention sur les filles comme les autres mec (regard, flirt, mm dire “elle est pas mal celle la”)Quand on essaie de lui en parler il fuit le sujet Il a jamais eu de copine Parfois il nous raconte des histoires de Q completement invrésemblable qu’il aurait eu pendant les vacances. Et le pire c’est qu’il déteste les homos. J’ai vraiment l’impression qu’au fond de lui il est gay mais tout dans son environnement fais que pour lui etre gay ce n’est pas normal (famille,amis,religion…) J’aimerais vraiment savoir s’il il l’est et surtout pouvoir l’aider.
Daiika

Bonjour Daiika

Merci de t’avoir adressée à nous. D’abord, je t’avoue qu’il est difficile de savoir, à prime abord, par des « signes » ou des « indices » si une personne est homosexuelle ou hétérosexuelle. En effet, une multitude de préjugés ou de mythes existent sur les comportements ou les attitudes que doit avoir un jeune homme pour être gai (p.ex., être efféminé, ne pas faire de sport, avoir des relations avec des filles tardivement etc.,). Il faut bien se rappeler cependant, je crois, que chaque personne est différente et que l’orientation sexuelle n’est qu’un aspect parmi tant d’autre qui forge l’identité de quelqu’un. Ainsi, il se peut très bien qu’un jeune homme soit tout à fait hétérosexuel et ce, même s’il aime la mode, qu’il est super sensible et que son passe temps favori soit le ballet classique!

Ceci dit, pour ce qui est de ton ami, s’il est effectivement gai, je crois que s’il ne veut pas parler de son orientation, il ne faut pas le forcer. Il est vrai que le « coming out », c’est-à-dire lorsque quelqu’un rend public son homosexualité, n’est jamais facile car dans la plupart des cas, l’environnement n’est jamais tout à fait ouvert. Comme tu le dis si bien, être gai n’est jamais perçu comme tout à fait « normal ». Par contre, un jeune qui veut faire son « coming out » peut aller se chercher des alliés au sein de son réseau social, c’est-à-dire des personnes en qui il a confiance et qui pourra le supporter et le comprendre. Cette personne peut être un ami, un professeur, un membre de la famille ou même un professionnel de la santé comme l’infirmière de l’école par exemple. Il existe également des organismes communautaires qui peuvent offrir des lieux de rencontre sécuritaires ou des groupes de discussion permettant d’échanger avec d’autres jeunes sur divers sujets touchant l’homosexualité. L’adhésion à ces groupes de discussion peut également donner du support au jeune qui veut faire son « coming out » et surtout l’aider à s’accepter lui-même.

Il faut dire que le « coming out » est un processus quelquefois assez long et même parfois assez angoissant. En effet, le « coming out » implique de reconnaître que nous sommes différents de la norme et de renoncer en quelque sorte à vivre la vie que tout le monde s’attend de nous (c’est-à-dire se marier avec une personne du sexe opposé, avoir des enfants etc.,). De plus, le jeune qui découvre qu’il est attiré par une personne du même genre que lui sait pertinemment qu’il va probablement subir, un jour ou l’autre, des pressions sociales et du rejet à cause de l’homophobie. Ainsi, faire son « coming out » présuppose de s’exposer directement et par choix à l’homophobie… et plusieurs jeunes hésitent à faire ce choix.

En terminant, si tu veux aider ton ami, je crois qu’il important que tu te montres ouverte à l’écouter et que celui-ci sente qu’il pourra te faire confiance s’il ressent le besoin de te parler. Ainsi, je ne crois pas nécessairement que de poser la directement à ton ami «es-tu gai? » fera en sorte qu’il te répondre car peut-être qu’il n’est pas gai et si il l’est, peut-être qu’il n’est pas prêt à en parler. Il est donc important, je crois, d’être ouverte aux sentiments de ton ami, sans le juger mais surtout sans le presser dans ces choix et dans le cheminement qu’il doit faire s’il est, effectivement, gai.

En espérant avoir répondu à ton questionnement. S’il y a quoi que ce soit, n’hésite surtout pas à nous réécrire.

Marie-Joëlle

Leave a comment