#choix
#condom
#consentement
#pénétration anale
#peur
#pratique
4 November 2005

Ma compagne refuse le sexe anal

Ma compagne depuis 7 ans que j’aime refuse le sexe anal alors que je suis beaucoup attiré par ça, je ne comprends pas son refus sachant qu’elle l’a déjà fait une fois, pourriez-vous m’aider car je veux qu’elle y prenne plaisir autant que moi
Merci

François Paquette

Bonjour Nicolas,

Merci pour votre question.

La pénétration anale peut être très agréable pour certaines personnes, et très déplaisante pour d’autres. Comme votre compagne a déjà essayé une fois et ne désire plus essayer, il serait bon de questionner les raisons de son refus. Est-ce de la douleur ? Est-ce qu’elle n’a pas aimé l’expérience, point à la ligne ?

Il y a plusieurs choix de réponses : si elle n’aime pas du tout la pénétration anale, vous devez respecter son choix. De nombreuses personnes ne sont pas attirées par cette pratique, et c’est leur choix : personne ne devrait se sentir obligé d’accomplir une pratique sexuelle qu’il ou qu’elle ne désire pas.

Si elle désire essayer mais éprouve de la peur (peur de la douleur, de la saleté, etc), vous pouvez lui transmettre certaines informations, que je vous énumèrerai par la suite. Mais, il est très important de respecter son choix, peu importe lequel, et de ne pas la forcer à essayer quelque chose qu’elle n’aime pas ou qu’elle ne désire pas.

Néanmoins, si votre compagne et vous désirez avoir des relations sexuelles anales, voici quelques trucs simples :

– Bien laver la zone anale

– Préparer l’anus avec les doigts (on peut commencer en insérant un doigt, puis un autre)

– Utiliser un lubrifiant à base d’eau ou de silicone pour favoriser la pénétration et le glissement

– Utiliser un condom pour éviter tout risque d’ITSS ou d’infection

– Prendre son temps et respecter le rythme de l’autre personne

– S’il y a transfert entre l’anus et le vagin, changer de condom, pour éviter les infections.

– Communiquer avec la personne pénétrée pour savoir si il ou elle éprouve de la douleur, s’ajuster au besoin, se retirer au besoin.

– Arrêter lorsqu’un des partenaires le demande, pour n’importe quelle raison.

Souvenez-vous que le consentement est la base de chaque relation sexuelle ou contact psyhique et sexuel. En aucun moment un acte devrait être forcé ou imposé si la personne refuse.

J’espère que ces renseignements vous aideront.

Merci,

François, pour AlterHéros.

Similaire