Je suis sa prof et elle est mon élève, mais je me demande si elle m’aime…


Bonjour Casper,

Vous dites être amoureuse de l’une de vos élèves et éprouvez des sentiments ambivalents à son égard. Votre situation est sans doute plutôt inconfortable et cela se produit fréquemment dans les milieux d’études. À mon avis, malheureusement, par le fait qu’elle soit votre élève, il est déconseillé que vous cherchiez à vous rapprocher d’elle. En effet, une relation professeur-élève implique un rapport d’autorité, si minime soit-il, même entre adultes, et cela fait partie de l’éthique professionnelle du rôle de professeur que de respecter les limites relationnelles qui s’imposent entre lui et son élève et de maintenir une distance adéquate, pour éviter de nuire à l’intégrité de ce dernier et au succès de ses études. Par ailleurs, un professeur qui décide d’aller de l’avant et d’approcher une élève risque habituellement de perdre son emploi, voire de faire face à des poursuites judiciaires, tout en risquant de perturber considérablement l’équilibre émotionnel de son ou sa protégé(e).

Par contre, puisque ce que vous vivez est bien réel en vous, alors il serait peut-être aidant pour vous de trouver des outils pour vous sortir de cette situation d’amour désiré et en faire votre deuil. Vous pouvez essayer d’en parler à une personne neutre, en qui vous avez confiance, qui n’est pas impliquée dans votre milieu de travail et qui pourra vous écouter avec empathie. Cela pourrait vous aider à passer à autre chose. Si toutefois, les pensées et les fantasmes deviennent obsédants et nuisent à votre fonctionnement quotidien, il devient alors pertinent de consulter un psychologue ou autre professionnel de la psychothérapie afin de dénouer en vous les mécanismes qui vous maintiennent dans ce malaise.

Bon cheminement,

Sophie pour l’équipe AlterHéros


About Sophie Bouchard

Sophie est travailleuse sociale professionnelle depuis 2007 où elle intervient majoritairement dans le domaine d’intervention au niveau des problématiques gériatriques. En 2006, elle a fait un stage en déficience intellectuelle. Elle a aussi complété une maîtrise en philosophie où elle a été chargée de cours en développement de la pensée critique.

Je m'implique à AlterHéros car j'ai l’opportunité d’aider des personnes dans certaines de leurs difficultés relationnelles, dans leur cheminement de vie et ce, en toute confidentialité.

Leave a comment