Je suis mariée depuis 24 ans mais j’éprouve de plus en plus de sentiments pour les femmes…


Bonjour Coline.

Merci de t'être adressée à nous.

Dans ton message, tu nous expliques que tu es mariée depuis 24 ans et que 3 enfants sont issus de cette union. Cependant, tu te sens de plus en plus attirée par les femmes et tu ne sais pas comment réagir.

À première vue, tout me porte à penser que tu es une personne homosexuelle, mais que tu as refoulé cette orientation jusqu'à maintenant. Du moins, c'est ce que je comprends lorsque tu nous écris que « les hommes ne (t') ont jamais attirée » et que tu avais même tendance à les fuir. Par ailleurs, les sentiments que tu éprouves à l'égard des femmes sont de plus en plus forts. Je conçois très bien, par conséquent, toute la rage de vivre qui doit t'habiter en ce moment.

Tu nous demandes si tu dois suivre ton coeur… C'est une question lourde de sens et qui engage tout ton être. En fait, c'est une question trop personnelle pour que je puisse y répondre à ta place. Après tout, c'est de ton bonheur dont il est question! Cependant, si je peux me permettre un conseil, je te dirai de ne pas prendre de décision sur un coup de tête. Prends le temps de bien réfléchir à tout ce que pourrait impliquer une homosexualité pleinement assumée. Es-tu prête à quitter ton mari? As-tu songé à sa réaction et à la manière de lui présenter la nouvelle? Et tes enfants? Sont-ils suffisamment matures et ouverts d'esprit pour comprendre ce que tu vis? Ça risque d'être un coup très dur pour eux, tu sais. Je ne dis pas cela dans le but de te culpabiliser, mais simplement pour m'assurer que tu saisis bien tout ce que le dévoilement de ton homosexualité comporte comme risques et inconvénients.

Il est essentiel de songer à son bonheur, car on n'a qu'une seule vie à vivre. Parfois, pour y accéder, on doit poser des gestes qui n'ont pas toujours l'assentiment de notre entourage. Sache, cependant, que la franchise et la lucidité sont les meilleurs guides sur lesquels tu peux compter. N'essaie surtout pas de te mentir à toi-même, ni aux autres : tu ne rendrais personne heureux en ce cas. Par contre, comme je le mentionnais, songe bien aux conséquences des choix que tu t'apprêtes à faire : ils risquent de bouleverser bien des choses dans ta vie.

En espérant que mes commentaires pourront t'aider à faire un choix éclairé, je t'invite, Coline, à nous réécrire si tu en sens le besoin et je te souhaite, par-dessus tout, d'être heureuse.

Amitiés,

Benoît

Leave a comment