Je ne ressens rien quand j’ai des relations sexuelles, est-ce normal ?


Bonjour,

D’abord, je voudrais te remercier pour ta question, car cela peut

parfois

être gênant de demander de l’aide à ce propos.

Tout d’abord, je crois qu’il est important que tu parles de ton

problème à

ton ou ta partenaire sexuel(le). En effet, faire l’amour ça se fait à deux (ou à

plusieurs..mais généralement à deux!). Te sentirais-tu à l’aise de lui

parler de ce que tu ressens? Tu sais, personne n’est pareil sur ce

point,

c’est pourquoi il est primordial de pouvoir communiquer à l’autre ce

que

nous aimons. N’est pas peur de lui dire ce qui te plaît ou ne te plaît

pas

particulièrement,où et comment tu aimes être touchée,quels genres de

préliminaires tu désires, etc. Ces conversations, bien que gênantes au

départ, ne feront qu’enrichir votre relation à long terme et

permettront à

ton ou ta partenaire de mieux connaître tes besoins.

Par la suite, je te propose de te demander quelles sont tes pensées et

les

émotions que tu vis par rapport à la sexualité. Es-tu à l’aise avec la

sexualité et avec ton corps? Es-tu à l’aise avec le contexte dans

lequel tu

as tes relations sexuelles? Te sens-tu prête à avoir des relations

sexuelles? Ce genre de question peut te sembler banal, mais on doit se

les

poser tout au long de notre vie, peu importe notre âge.

En effet, la sexualité n’est pas juste une question de coït ou

d’attouchement. Il faut que nous nous sentions à l’aise dans

l’environnement

dans lequel nous vivons notre relation sexuelle. Des besoins autres que

purement physiques (les attouchements, la pénétration…) rentrent en

lignes

de compte et doivent être satisfaits afin de parvenir à une excitation

sexuelle.Il y a entre autres les besoins relationnels par exemple se

sentir

respectée, se sentir aimée, avoir une proximité émotionnelle suffisante

avec

notre partenaire, avoir confiance en son partenaire. En effet, les

craintes

face à la sexualité (de ne pas être à la hauteur, que ça fasse mal, les

MTS…) avoir eu une mauvaise expérience antérieure ou encore se sentir

gênée face à la sexualité sont tous des facteurs d’inhibition qui nous

empêche de se ” laisser aller” et de s’abandonner à l’autre. L’alcool

et la

drogue ont principalement pour effet de relâcher l’inhibition. Le fait

de

consommer te permet peut-être de contourner ces préoccupations, c’est

peut-être pourquoi tu ne réussis qu’à avoir du plaisir seulement que

dans

ces circonstances.

Enfin, certaines femmes peuvent avoir des difficultés sexuelles dû à

d’autres facteurs d’ordre plus physique ou physiologique. Si tes

difficultés

perdurent malgré tout, je te conseille d’aller voir un professionnel de

la

santé (sexologue, gynécologue, médecin de famille…) qui pourra te

conseiller.

Personne n’est pareil en ce qui a trait à la manière donc, on vit une

relation sexuelle. Pour certains, avoir du plaisir est facile et pour

d’autres, cela prend beaucoup de temps et d’effort. Nous sommes tous

uniques

sur cette question. Il ne faut donc pas avoir peur ou honte de ce que

l’on

ressent et il faut s’efforcer de trouver ce qui répondra à nos besoins

particuliers.

Bon cheminement et merci de nous avoir écrit. En espérant que j’ai su

répondre à ton questionnement.

Marie-Joëlle

Leave a comment