Je n’arrive pas à saisir pourquoi cette attirance envers les garçons !


Salut Benjamin.

Merci de nous avoir écrit.

Dans ton message, tu nous révèles que tu aimes les filles. Cependant, il y a des périodes où tu regardes les garçons et où tu éprouves des fantasmes par rapport à leur sexe. Par conséquent, tu as du mal à comprendre ce qui t'arrive.

L'orientation sexuelle se définit, d'abord et avant tout, par l'attrait sexuel que l'on éprouve pour les garçons, pour les filles ou pour les deux sexes à la fois. Aussi, tu parviendras à mieux te comprendre et à mieux te définir en t'interrogeant sur les désirs qui t'habitent. Voyons ce que tu nous as écrit à ce propos…

D'une part, tu nous dis que tu aimes les filles et ne penses qu'à elles. Tu ajoutes, un peu plus loin, que tu veux les découvrir, sortir avec elles et les aimer. Il y a, ici, un élément qui a attiré mon attention. C'est le verbe « vouloir » que tu utilises pour nous parler de ton rapport aux filles : je « veux » les découvrir, je « veux » sortir avec elles, je « veux » les aimer… On a l'impression que tu souhaites exercer un contrôle sur ta sexualité, sans qu'il y ait forcément de liens avec tes désirs véritables. Cette impression se trouve confirmée par ta conclusion : « Mon but est de faire ma vie avec la femme que j'aime… ». Encore là, on dirait que tu as établi un programme de vie sans tenir compte de tous les éléments qui font partie de cette même vie, dont – entre autres – les désirs que tu éprouves à l'endroit des hommes.

À ce propos, tu nous révèles que tu t'intéresses aux garçons depuis un certain temps ou, pour être plus précis, que tu t'intéresses à eux seulement sur le plan sexuel. Il est bien probable que « leur tête ou ce qu'ils peuvent dégager ne t'attire pas du tout » simplement parce que tu n'as pas rencontré quelqu'un qui te plaise par sa personnalité.

Tu te définies comme étant « en questionnement ». Sache que c'est tout-à-fait normal. En effet, nul n'est obligé de se définir avec certitude et précision. La nature humaine est complexe et il arrive parfois qu'il y ait des zones grises. La seule chose qui compte vraiment est d'être honnête envers soi-même. Ce désir que tu éprouves à l'égard du corps masculin n'a rien d'anormal ou de répréhensible. Et ce même désir peut très bien aller de pair avec un intérêt pour les filles. Tu serais, à ce moment-là, une personne bisexuelle.

Par ailleurs, il se peut aussi que tu réalises que l'attrait pour les hommes prend de plus en plus de place dans ta vie. Le mieux, à mon avis, serait d'être en harmonie avec ce que la Nature te dicte et d'accepter cette réalité de manière sereine. Le combat qu'on tente de mener contre la Nature est vain; il finit toujours par engendrer de la tristesse et de la frustration. Au contraire, il existe bien des possibilités de bonheur pour ceux qui cherchent à vivre en conformité avec ce qu'ils sont.

En espérant que mes commentaires t'aideront à y voir un peu plus clair dans ce que tu vis, je t'invite à nous réécrire, Benjamin, si tu en ressens le besoin et, surtout, je te souhaite de vivre dans la joie!

Amitiés,

Benoît

Leave a comment