Je me questionne sur la binarité du genre


Bonjour à vous,
Ma question va se poser sur l’identité de genre: en effet, je suis une fille (ou du moins assignée en tant que telle) et jusque là je ne me suis jamais vraiment questionnée sur ça…(question d’éducation ?) Mais je dois dire que dernièrement, je me questionne beaucoup. Si je devais vraiment me confronter à la binarité du genre, je choisirai plutôt le féminin. Mais en même temps, ça me mets mal à l’aise. Je sais qu’il existe une non-binarité, mais je ne sais que penser. Je me suis surprise à penser que, des jours, je préfèrerais utiliser des pronoms neutres. Et si je faisais part de mes doutes à mes proches (dont la plupart savent que je suis lesbienne) je crains des réactions stéréotypées de leur part.
Je ne me sens pas d’appartenance à un genre particulier… J’ai un ami trans dans mon entourage, mais j’ai peur de le questionner (qu’il le prenne mal, qu’il ait l’impression que je me moque de lui).
Je sais que mon identité ne regarde que moi, mais je suis si indécise..
Alix

Bonjour Alix,
Tout d’abord, merci d’avoir écrit à AlterHéros!
Depuis quelque temps, tu te questionnes par rapport à ton genre. D’après ce que je comprends,  tu te sens mal à l’aise et tu vis beaucoup de confusion : comment définir ton genre, quels pronoms utiliser, comment en parler aux personnes qui t’entourent, etc. Ce sont des questionnements tout à fait normaux et légitimes ! Si tu le souhaites, nous allons regarder ensemble les différents aspects de ta question.

D’abord, l’identité de genre est la façon dont une personne s’identifie. Tu abordes la non-binarité du genre : en effet, plusieurs personnes pensent que l’identité ne se limite pas aux cases « homme » et « femme », mais qu’il existe plutôt un arc-en-ciel de genres ! On peut être à l’extérieur de cette binarité, comme un mélange des catégories « femme » et « homme » ou comme une catégorie totalement différente. Il y a aussi d’autres personnes qui ressentent qu’elles n’ont pas de genre et qui se définissent comme agenres ou neutres. Il y a énormément de possibilités lorsque vient le temps de définir son genre ou son absence de genre! Je t’invite à consulter ce lexique pour en apprendre plus. Ensuite, il y a une multitude de façons d’exprimer ce genre. Peu importe comment on s’identifie, on peut avoir un style vestimentaire bien à soi, préférer ses cheveux d’une certaine longueur, avoir différents intérêts, etc. Il n’y a pas de « bonne façon » d’être une femme, un homme ou une personne non-binaire.

J’aimerais te proposer un exercice de réflexion. Imaginons que je t’offre une baguette magique qui te permettrait d’avoir une identité de genre et une expression de genre avec lesquelles tu te sentes bien. Imaginons aussi que tout le monde autour de toi t’aurait toujours connu.e ainsi et trouverait la situation parfaitement normale. Que choisirais-tu ? Quels pronoms est-ce qu’on utiliserait pour parler de toi ?

Je comprends aussi que tu crains la réaction de tes proches si tu leur parlais de tes questionnements parce qu’ils croient que tu es lesbienne. En effet, c’est souvent difficile pour la plupart des personnes de départager l’identité de genre (qui je suis), l’expression de genre (comment je l’exprime) et l’orientation sexuelle (qui  m’attire). Cela peut être très difficile d’aborder le sujet avec d’autres personnes, mais je tiens à te dire que tu as déjà fait un grand pas en trouvant les mots pour nous écrire! À quelle personne souhaiterais-tu te confier ? Y a-t-il un meilleur moment pour lui en parler ? Penses-tu que cela compromettrait ta sécurité ? Comment pourrais-tu te protéger ? Tu nommes déjà que tu souhaiterais en parler avec un ami trans. Je ne le connais pas, donc je ne peux pas prédire sa réaction. En même temps, c’est fort possible qu’il ait vécu des émotions similaires aux tiennes !
Pour aller plus loin, je t’invite à consulter ici la réponse à une question similaire à la tienne.

Je te souhaite de trouver des réponses à tes interrogations ! N’hésite surtout pas à nous réécrire si tu as  d’autres questions!
Carine St-Jacques-Karozis, étudiante en technique de travail social, pour AlterHéros


About Carine St-Jacques-Karozis

Carine est technicienne en travail social et intervenante bénévole pour AlterHéros. Elle s’intéresse tout particulièrement aux domaines de la diversité sexuelle, de la violence sexuelle et de la neurodiversité.