Je me pose des questions sur mon orientation sexuelle…


Bonjour Camy.

Merci pour la confiance que tu nous témoignes.

Dans ton message, tu nous révèles que tu te poses des questions par rapport à ton orientation sexuelle, mais que tes croyances religieuses viennent apparemment embrouiller les choses. Comme il y a, ici, deux aspects distincts (l’orientation sexuelle et la religion), nous allons les traiter l’un à la suite de l’autre.

Tout d’abord, examinons ce que tu vis sur le plan affectif. Tu nous indiques que tu aimes les hommes et que tu as même déjà fréquenté trois garçons. Par ailleurs, il y a, en ce moment, un homme qui te plaît. Tout semble donc nous confirmer le fait que tu peux éprouver des désirs et des sentiments pour les membres du sexe opposé. Or, voilà que tu ressens, depuis peu, de l’amour à l’égard de ta meilleure amie. Et, effectivement, les « symptômes » que tu nous décris semblent tous se rapporter au sentiment amoureux : tu penses tout le temps à elle, tu es émerveillée par sa beauté et, si elle te touche, tu te sens toute drôle à l’intérieur. En somme, il semblerait, toujours selon ton témoignage, que tu sois une personne bisexuelle, c’est-à-dire capable d’éprouver du désir et des sentiments à la fois pour des garçons et pour des filles.

Ce qui nous amène au 2e point : la question religieuse. Comme tu ne nous mentionnes pas quelle est ta religion, je vais répondre à tes inquiétudes en prenant pour acquis que tu appartiens à l’une des trois grandes religions monothéistes, à savoir : le judaïsme, le christianisme ou l’Islam. Mon analyse de ta situation sera d’autant plus aisée que ces trois courants religieux partagent une conception très similaire de l’homosexualité.

Comme tu le sais sans doute, la plupart des croyants condamnent les rapports homosexuels, car, selon eux, seule la sexualité s’inscrivant dans le cadre du mariage hétérosexuel est acceptée. Cependant, tu dois savoir qu’il existe des croyants progressistes et ouverts d’esprit qui tentent de faire une lecture plus inclusive des grands textes sacrés, qu’il s’agisse de la Torah, de la Bible ou du Coran. D’après ces esprits éclairés, la condamnation des relations homosexuelles seraient attribuable à une interprétation fausse de la Parole de Dieu. Prenons l’exemple de l’histoire de Sodome et Gomorrhe. Ce récit sert généralement de base à l’homophobie et ce, qu’elle soit juive, chrétienne ou musulmane. Or, ce qui est condamné, à travers cette légende, c’est le viol et la luxure auxquels s’adonnaient les habitants de ces deux antiques cités, et non pas l’homosexualité telle qu’on la perçoit aujourd’hui, c’est-à-dire une relation entre adultes consentants, fondée sur le respect mutuel. En d’autres termes, nous disent les croyants progressistes, la sexualité, de manière stricte, est une affaire entre Dieu et le croyant et c’est l’amour qui est le seul critère valable en vertu duquel on devrait la juger.

Aussi, je pense que tu n’as pas à renier ta foi, si celle-ci est importante à tes yeux, simplement à cause de la conception religieuse traditionnelle de l’homosexualité. Vois plutôt, dans la situation que tu vis, une occasion de repenser ton rapport à Dieu et à la spiritualité. En toutes choses, fis-toi à ta propre conscience – et non aux discours des intolérants ou de ces gens qui ne vivent que de colère et de mépris. Sache que Dieu est d’abord Amour et qu’Il aime tout ce qu’Il a créé, y compris les personnes homosexuelles, bisexuelles et transsexuelles. Par conséquent, Il ne saurait s’opposer à ce que Ses créatures s’élèvent jusqu’à Lui en vivant, harmonieusement, un amour fondé sur l’ouverture à l’autre, le respect des différences et le plaisir du partage. C’est même précisément en fonction de cela qu’Il nous a créés. Par conséquent, est-ce que l’homosexualité est un péché? Non, jamais, lorsqu’elle est synonyme d’amour!

Voilà! J’espère que mes commentaires, Camy, t’aideront à y voir un peu plus clair dans ce que tu vis. N’hésite surtout pas à nous réécrire si jamais tu en éprouves le besoin. En cette période troublée de te vie, je suis avec toi et je prie pour que tu trouves le réconfort et la joie.

Bonne chance!

Benoît

Leave a comment