Je me demande si je ne suis pas un garçon trans.


Bonjour
Alors voilà je me poser une question, je suis une fille de naissance (21ans), mais je me demander si je n’était pas un garçon. Cela fait à peine 4 mois que je me questionne ( officiellement je croix). J’ai toujours était un garçon manqué, quand jetait petite je me disait que ça aurait était mieux si jetait un garçon pourquoi j’en était pas un, mais ce n’était que des idées que j’avais de temp en temp.
Une parti de l’adolescence je n’acheter que des vêtements type dit masculin ( je sais qu’il n’y a pas de genre pour les vêtements ) , mais ma mère disait que je me chercher et que ce n’était qu’une passe, Pasque je suis une fille et que ce n’était pas moi.
Ducoup je m’habillais à contrario de manière trop provocante pour plaire à la gente masculine ( de mes 14 à 19ans)
Mon adolescence a était compliquer je n’est jamais réellement eux le temp de me poser avec moi même. Jetait avec des garçons Pasque je suis une fille et ces comme ça.
Le questionnement sur ma sexualité et sentimentale a était très long mais maintenant je sais que je suis pans ( même si en ce moment si je devais me définir je serais tenter de dire que je suis gay). Il y a pas longtemps j’ai eux le courage de me couper les cheveux très court et je me sens libéré, je porte aussi des brassières en attendant de recevoir mon binder.
Je travailler dans un milieu entourée d’homme ou des fois il oublier de dire elle et cela ne me dérange pas, je me retrouve à apprécier ça.
Mais voilà ma poitrine que j’ai toujours aimée commence à me déranger, mais à certain moment non( juste pour le regard des gens j’ai l’impression), je trouve ma voie trop féminine.
Je penses être des les deux mais vu ma petite taille de 1m54 je me suis toujours dit que c’était trop petit.
Le problème est qui je suis une personne Très anxieux et j’ai peur du tout ce que je ne connais pas surtout si ça me concerne moi et le changement
Je ne sais pas trop quoi en penser ( ni qui je suis ) si ces juste une passe et que je me cherche que ça va passer ou que justement j’ai trop laissée passé.
Je sais pas si j’ai bien expliquée tout est très flou pour moi aussi.
Merci de m’avoir lu

Bonjour à toi,

 

Merci de nous faire confiance avec tes questionnements 🙂 

 

Alors, depuis 4 mois tu as commencé à questionner plus sérieusement ton genre. Plus jeune, tu as expérimenté  avec des vêtements typiquement masculins et plus récemment avec les cheveux courts. Tu apprécies lorsqu’on te genre au masculin. Maintenant tu aimerais peut-être avoir un torse plus plat et une voix plus grave. Tu hésites encore, et tu as certaines craintes envers le changement de l’inconnu. C’est à peu près ça?

 

Je dirais que les craintes que tu mentionnes me paraissent vraiment normales, les questionnements identitaires et les changements de vie peuvent apporter leur lot d’anxiété et de remise en question. Ça ne veut pas automatiquement dire que ce que tu ressens est moins légitime. L’inconfort que tu as avec ton torse et ta voix, la joie que tu ressens avec tes cheveux courts et la façon dont on parle de toi au travail demeurent des aspects réels et importants importants à considérer dans tes réflexions.

 

En dépit de ces craintes, il est possible de continuer d’explorer avec patience et bienveillance les choses qui te font du bien et qui te font te sentir à ta place. En y allant à ton rythme, tu peux essayer des changements réversibles ou temporaires, comme ta coupe de cheveux :), avant de faire des gestes plus permanents. Je ne peux pas prédire l’avenir ou savoir si tes envies sont passagères. Par contre, d’expérience, je pense qu’il serait surprenant que tu te réveilles un jour subitement complètement féminine. Et même si tu finissais par trouver un intérêt dans les trucs féminins, tes questionnements et ton exploration ne seraient pas perdus. Apprendre à se connaître et à s’écouter est quelque chose de très positif après tout!

 

Mais restons dans le présent pour le moment. Dans ton message tu racontes avoir de l’intérêt et du plaisir dans divers aspects associés à la masculinité ou à l’androgynie, ainsi que de l’inconfort avec ce qui est plus féminin. Cela est cohérent avec plusieurs expériences et ressentis depuis plusieurs années. Je ne peux pas déterminer ton genre pour toi malheureusement, mais je peux te dire que si après tes réflexions tu décides de t’identifier comme un homme trans, comme une personne non-binaire, ou de toute autre façon que ce soit, ça serait parfaitement légitime.

 

En théorie, il est possible pour une personne de s’identifier comme femme, d’aimer avoir les cheveux courts, porter des vêtements masculins et avoir un torse plat. Tout comme un homme peut aimer les cheveux longs, les vêtements féminins et le maquillage. Il s’agit de caractéristiques indépendantes du genre. L’identité de genre et l’expression de sa masculinité, féminité ou androgynie, ça peut être complexe. Différentes personnes peuvent avoir différentes réflexions sur le sujet, qui peuvent être plus ou moins longues et approfondies.

 

Un point important à considérer est que l’on est souvent bombardé·e·s d’une multitude de messages invalidants et/ou stéréotypés, que ce soit par notre entourage ou la société en général. À force d’entendre certains discours on peut en venir à penser que changer son expression de genre ou effectuer une transition est impossible, une tâche immense remplie d’obstacle et de ridicule. J’aimerais donc te dire qu’il y plein de parcours de genre possibles et qu’il est possible pour toi d’atteindre ce que tu cherches.

 

Concrètement, je te conseillerais de lire des témoignages et des profils de modèles de personnes trans et non-binaires, ou encore des films ou des séries mettant en scène des personnages et des acteur·trices trans et non-binaires. Il y aura évidemment des ressemblances et des différences avec ta propre histoire, cela-dit se familiariser avec des parcours faisant écho au nôtre peut être très apaisant.

 

Tu connais déjà les binders, sinon les soutien-gorges de sport, les vêtements plus grands, plus foncés ou avec des motifs, ou encore une chemise par-dessus un t-shirt sont des stratégies relativement simples et faciles pour aider à camoufler l’apparence de sa poitrine.

 

Par rapport à la voix, il y plusieurs vidéos comme celle-ci ou celle-là , ou encore cette liste de ressources en ligne, qui pourraient t’être utiles. Avec de la pratique il est possible d’adopter une voix plus forte ou plus grave. Certain·e·s orthophonistes pourraient également d’accompagner à ce niveau selon tes objectifs.

 

L’hormonothérapie de même que les chirurgies d’affirmation de genre sont également des solutions au niveau de la voix et de la poitrine. Lorsque tu te sentiras plus en confiance, et si cela t’intéresse, il te sera possible de t’informer davantage sur ces options (par exemple en nous écrivant!)

 

Puisque tu es encore en questionnement, je t’encouragerais à faire attention à comment tu te sens dans les étapes que tu vas entreprendre. L’euphorie de genre, la satisfaction d’avoir son genre reconnu tel qu’on le souhaite, est souvent un bon indicateur pour aider à s’y retrouver. Ça peut ressembler à aux moments que tu apprécies que l’on parle de toi au masculin ou sans genre au travail. Certaines personnes gardent un journal pour mettre des mots sur leurs pensées.

 

J’espère que ma réponse te sera utile! Notre équipe est là pour toi si tu as d’autres inquiétudes et que tu aimerais nous écrire. 

 

Prends soin de toi,

 

Maxim·e, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment