Je commence à ressentir de l’attirance émotionnelle pour les hommes…


Bonjour Bruno, et merci de faire appel à AlterHéros!
Tout d’abord, je tiens à m’excuser pour le très long délai de réponse. Cependant, ton questionnement est très intéressant et très pertinent, et j’espère pouvoir t’aider à y voir plus clair!
Si je comprends bien ta situation, tu as découvert ta sexualité assez tardivement, et tu as été en relation hétérosexuelle pendant 4-5 ans, relation au sein de laquelle tu vivais à la fois de l’amour et de l’ attirance sexuelle. Depuis un an que tu es célibataire, tu te rends compte que les filles ne t’attirent plus et tu t’es mis à te questionner sur une possible homosexualité refoulée.
Tu as une liste très précise de questions, je te propose donc de commencer à les analyser une à une : « peut-on être refoulé à ce point ? ». Ne sachant pas si réellement tu peux être considéré comme « homosexuel refoulé », il est difficile de te répondre à cette question en ce qui te concerne. Cependant, en règle générale, il y a des personnes, effectivement, qui ne découvrent leur orientation sexuelle “véritable” que très tard, certains même après avoir eu des enfants et un mariage heureux. Donc oui, certaines personnes peuvent “refouler” leur orientation sexuelle pendant longtemps.
Cependant, pour ce qui est de ton cas, pour me répéter encore une fois, il m’est difficile de te dire, si oui ou non tu es un « homosexuel refoulé », car rien dans ce que tu n’écris ne porte à croire que tu sois homosexuel, pour commencer.
Tu dis avoir ressenti de l’attirance pour la personne avec qui tu es resté pendant 4 à 5 ans, et cette attirance a été à la fois émotionnelle et sexuelle. Ces deux éléments, en plus des fantasmes érotiques et sexuels, sont les éléments qui définissent l’orientation sexuelle d’une personne. Tu dis dans ta question qu’aujourd’hui tu n’es plus attiré par les filles. N’es-tu plus du tout attiré par les filles, ou l’es-tu beaucoup moins? Considères-tu que tu pourrais toujours ressentir une attirance émotionnelle, et de l’amour, pour une fille ?
Aujourd’hui, tu commences à ressentir de l’attirance  émotionnelle pour certains garçons, et cela ne t’étais jamais arrivé auparavant. Alors, premièrement, oui, il est tout à fait possible que tes attirances ne soient qu’émotionnelles envers les garçons, et que cela ne change jamais (rappelons-que l’attirance émotionnelle n’est qu’un des trois éléments qui déterminent l’orientation sexuelle), comme il se pourrait aussi que tu développes des attirances sexuelles envers les garçons aussi : cela est impossible à déterminer, et seul toi pourra avoir la réponse à cette question, avec le temps.
Tout cela me fait penser que tu pourrais peut-être te diriger vers une forme de « bisexualité ».  La bisexualité est une catégorie extrêmement large : ainsi, on peut ne ressentir qu’une seule des trois composantes (par exemple, seulement l’attirance sexuelle) pour les personnes du même sexe, et en ressentir, une, deux, ou trois composantes, pour l’autre sexe. Une personne peut également avoir une vie de couple hétérosexuelle, heureuse et épanouit pendant toute sa vie, mais faire appel à des fantasmes homosexuels lors de ses activités érotiques : cette personne pourra alors également se définir comme étant bisexuelle. Bref, dans ton cas, le fait que tu te découvres une attirance émotionnelle pour les garçons, alors que tu as déjà vécu une relation satisfaisante avec une fille (sur les plans émotionnels et sexuels), pourrait te faire rentrer dans l’immense catégorie de la bisexualité également. Mais il est toujours hasardeux de vouloir se définir, et il faut faire attention avec les étiquettes, car celles-ci sont souvent limitatives : je te conseille donc de vivre ta sexualité au jour le jour, sans honte, en essayant de ne pas trop te limiter, et en étant constamment attentif à ce que tu ressens.
Tu te demandes aussi s’il est possible de confondre cette attirance émotionnelle avec de l’amitié: il est aussi très difficile de répondre à cela, car je ne suis malheureusement pas dans ta tête. Cependant, tu pourrais te poser certaines questions afin de comparer tes sentiments d’amitié avec l’attirance émotionnelle que tu ressens pour certains autres garçons: dans les deux situations, tes pensées, tes perceptions sont-elles les mêmes? Quand tu penses à un de tes amis et à un garçon pour qui tu ressens une attirance émotionnelle particulière, remarques-tu des différences? Dans le fond, seul toi peut répondre véritablement à cela en te posant des questions comme celles-ci…
Pour finir, il y a deux éléments qui m’ont interpellés dans ta question, et je trouve que ceux-ci pourraient assez bien se compléter : « un manque de fantasme, une absence complète de rêves » et « alors que cette deuxième sexualité grandit,  je sens la première s’épanouir aussi. Est-ce possible? »
Tu constatais donc chez toi, à une période de ta vie, un manque d’imaginaire et de fantasmes érotiques, ce qui est malheureusement un phénomène très courant de nos jours. Beaucoup de personnes ont des difficultés à érotiser leur partenaire, ou à se représenter des images excitantes capables de les stimuler sexuellement (lors d’activités auto-érotiques également). Pourtant, l’imaginaire érotique est une composante très importante dans la sexualité d’un individu. Est-ce que le fait de découvrir ton attirance émotionnelle pour les hommes pourrait être responsable du fait que ta « première sexualité grandit » également ? Peut-être que cette nouvelle attirance stimule tes fantasmes sexuels et ta libido, puisque ceux-ci se dirigent aujourd’hui également vers les hommes, et non plus exclusivement vers les femmes? Tu as donc un nouveau “terrain érotique” à explorer ? Cela te permet peut-être de t’épanouir au sein d’une sexualité qui te correspond mieux ? Ce sont des hypothèses auxquelles je t’invite à réfléchir, mais je pense vraiment que tout ces éléments sont liés! 🙂
Quoi qu’il en soit, il est très sain que tu te poses toutes ces questions-là, et il serait normal que tu continues à t’en poser ! En attendant, j’espère avoir pu t’éclairer au mieux…
Si d’autres questions subsistent, ou si de nouveaux questionnements font leur apparition, n’hésite surtout pas à nous réécrire, nous te répondrons à nouveau avec plaisir (et plus rapidement, cette fois-ci!) 🙂
Marion, stagiaire chez AlterHéros

Leave a comment