#aromantisme
#asexualité
#attirance
#lesbienne
#orientation romantique
#orientation sexuelle
#Queer
#questionnement
21 février 2024

J'aime l'idée d'être en relation avec quelqu'un, mais je ne pense pas que j'éprouve de l'attirance romantique...

Bonjour, à vrai dire je suis vraiment perdue en ce moment. On m’a toujours dit que l’amour romantique était la plus belle chose au monde, la chose la plus pure etc, alors j’ai toujours énormément idéalisé l’amour et je l’ai toujours cherché partout. Une nouvelle personne apparaît : je me retrouve à être en « crush », mais je me rends compte que ça n’a jamais été réellement ça, ça n’a jamais été une réelle attirance romantique, c’est toujours cette envie d’une relation qui m’intéresse plus que la personne en elle même. Et ça ressemble toujours plus à une obsession qu’une attirance, je ne suis jamais tombée amoureuse, parce que dès que je parle à une personne, au bout d’un certain temps cette envie amoureuse partira et se mettra sur quelqu’un d’autre uniquement dans le but de me persuader que ça marchera. Alors je me dis toujours « c’est parce que tu n’as pas encore trouvé la bonne personne » mais je doute de plus en plus de ça. Il y a très peu de temps je me suis rendue compte que cette envie d’être en couple n’allait que pour les femmes. C’est quelque chose qui a été très difficile à m’avouer à moi même, aux yeux de la société, c’était simple pour moi de me dire que c’était les femmes, mais cetait moins simple de me dire que ce n’était pas les hommes. J’ai mis beaucoup de temps à comprendre que j’aimais pas les hommes et je me demande si en fait je ne fais pas pareil avec mon aromantisme. La société m’a tellement dit qu’il fallait que je sois en couple que je me force. Je veux vraiment avoir une petite copine, mais au fond je sais que je ne saurais pas gérer, que dans mon état actuel je n’ai malheureusement pas les capacités émotionnelles pour gérer ça ou aimer de cette façon. De plus je n’ai vraiment pas l’impression de vivre mes relations comme les autres, j’ai pas l’impression de voir mes relations de la même façon, je n’arrive pas à mettre mes relations et le type d’amour que j’éprouve dans les cases amitiés, couple, etc, et c’est notamment pour ça que je ne peux pas être en couple, je ne saurais pas expliquer mais je ne le vois pas de la même manière. Ma psychiatre me dit que ça viendra, que je trouverais le bon, mais je sais que c’est pas juste l’adolescence. Et je suis fatiguée que personne ne prenne au sérieux ce que je ressens. Dailleur c’est pareil niveau sexuel, dans l’idée c’est cool, mais en vrai, ça me répugne, je sais pas si c’est vis à vis de moi ou de l’autre personne honnêtement, je pense que c’est les deux. On m’a dit de pas me prendre la tête, de ne pas me mettre dans des cases, sauf que je suis à un moment de ma vie où j’ai besoin de savoir, avoir des mots pour décrire tout ça et savoir que je ne suis pas seule. Pour savoir qui je suis, que ce soit mon attirance sexuelle, romantique ou mon identité de genre, j’ai besoin de me caser pour me sentir valide et savoir ce que je ressens. Alors ma question c’est à votre avis, quel pourrait être les possibilités, qu’est ce qui correspond le plus à mon cas ? Pouvez vous me donner des renseignements precis qui pourraient m’aider à mettre des mots sur ce que je suis (niveau orientation sexuelle, romantique) sil vous plaît ? Merci beaucoup 

Maxim-e

Bonjour,

 

Merci beaucoup de nous avoir écrit! Je t’assure que ce que tu ressens est très valide et légitime. Peut-être que tes préférences et ton identité vont changer au fil du temps et de tes expériences, mais peut-être pas non plus. C’est impossible de savoir à l’avance. Mais je peux tout de même t’aider à trouver quelques mots pour décrire ce que tu ressens aujourd’hui.

 

Dans un premier temps tu parle de l’idéalisation de l’amour (et des relations homme/femme) influencée notamment par les médias et la société. C’est vrai qu’on est souvent bombardé.e.s de messages qui renforcent cette idée que le couple (hétéro) est l’objectif ultime. C’est ce qui est parfois nommé hétérosexualité compulsive. À ce sujet, je te recommande le “am I a lesbian masterpost” qui en parle plus en détail (en anglais).

 

Ensuite, il y a tout de même une différence entre l’attirance plus intense et l’excitation que l’on peut ressentir dans les premiers temps avec une personne qui nous intéresse, versus l’amour à plus long terme dans une relation amoureuse. C’est normal que les attirances envers une personne s’atténuent un peu ou changent avec le temps. 

 

La limite entre une amitié très proche et quelque chose de plus profond peut parfois être floue, surtout entre filles, et encore plus entre filles qui aiment les filles. Ce type de relation entre personnes LGBTQ+ qui est plus que de l’amitié mais pas exactement de l’amour romantique est parfois appelé une relation queerplatonique.

 

D’ailleur, queer serait une très bonne option pour décrire une orientation sexuelle/romantique hors des cases traditionnelles. Être queer signifie de rejetter les normes cisgenres et hétérosexuelles classiques, c’est un terme qui se rapproche des cultures alternatives et rebelles de par son histoire de revendications politiques. C’est aussi un terme difficile à décrire, différentes personnes queer peuvent en donner différentes définitions.

 

Il y a aussi saphique, qui fait référence aux filles qui aiment les filles, mais pas uniquement. Saphique est aussi inclusif des personnes d’autres genres, comme les personnes non-binaires et parle d’une  relation unique avec la féminité.

 

Tu mentionnes enfin la possibilité d’être aromantique et/ou asexuelle, ce qui ferait aussi beaucoup de sens selon moi. Une chose est certaine, si tu n’as pas les capacités ou l’intérêt d’entamer de relation sexuelles ou romantique présentement, tu n’as certainement pas à te forcer.

 

Je tiens aussi à dire qu’il est possible d’utiliser plusieurs termes dans différents contexte, par exemple tu peux faire coming out en tant que lesbienne à tes parents mais préfèrer les terme queer et asexuelle avec tes ami.e.s.

 

Je suis allé avec les bases, mais je pourrais continuer encore longtemps. S’il y a quoi que ce soit qui n’est pas clair ou si tu aimerais plus de détails, tu peux toujours nous écrire!

 

Passe une bonne journée,

 

Maxim·e, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres

Similaire