J’aime le cuir, est-ce un fétichisme ?


Bonjour, j’ai posé une question dernièrement mais mes idées sont encore vagues. Je me demande s’y c’est normal d’aimer le cuir et toute les matières qui lui ressemble, j’ai cherché un peu et j’ai trouver le mots fétichisme mais c’est encore vague donc pouver vous éclaircir mes idées?
Charlot

Bonjour Charlot !

Effectivement, certaines personnes sont très attirées par le cuir et autres matières lui ressemblant, comme certaines personnes vont préférer les cols roulés ou les petites lunettes carrées !! Ce qui nous attire et ce qui ne nous attire pas est complexe, variable selon les cultures, selon les époques, et selon nos personnalités respectives.

Là où ça devient différent, c’est lorsque cette attirance est exclusive. Lorsque, par exemple, on s’intéresse à une fille si elle porte du cuir, mais que l’attirance est très basse, voir absente, lorsqu’on revoit la même fille mais sans le vêtement de cuir. Lorsque l’objet nous intéresse plus que la personne. C’est alors qu’on parle de fétichisme : quand s’installe une attirance très profonde et quasi-exclusive pour l’objet en question, que ce soit du cuir, des bas blancs ou des mitaines d’hiver.

Est-ce bien ou mauvais ? Difficile à dire en soi, mais ça devient plus difficile à gérer quand ça nuit au reste de notre vie, c’est-à-dire quand l’ensemble de nos attirances n’est orienté que vers ces objets et qu’on ne vit plus de relations avec des êtres humains.

Certaines personnes vont avoir des attirances très fortes envers des objets mais vont les conjuguer à l’intérieur d’une relation avec une autre personne. Si les deux personnes sont consentantes, il n’y a pas vraiment de problème.

En espérant avoir répondu à ta question… n’hésite pas à nous réécrire.

François, pour AlterHéros.


About François Paquette

Impliqué au sein d’AlterHéros depuis 2004, François fait partie du conseil d’administration depuis 2005, à titre de vice-président puis de directeur de l’intervention. Il occupe ce poste de mai 2005 à mai 2007, puis de novembre 2007 à maintenant. Diplômé de l’UQAM en sexologie et de l’Université McGill en travail social, il a été employé dans de nombreuses organisations communautaires allosexuelles montréalaises, telles que la CJMLH et le REJAQ, en plus de travailler dans différents endroits du réseau de la santé.

Leave a comment