J’ai un bouton blanc à l’intérieur d’une grande lèvre… Qu’est-ce que c’est?


Salut, je vous écris parce que je suis inquiète, j’ai un bouton à l’intérieur de la grande lèvre et c’est blanc, il est pas très gros mais je le sens au toucher, j’ai déjà eu des condylomes et j’ai eu un traitement et le vaccin mais je me demande si c’est ça qui revient, est-ce que c’est possible d’avoir des condylomes quand on a eu le traitement (brûler et vaccins) ?
Léa

Chère Léa,

Je te remercie en premier lieu pour l’intérêt que tu as manifesté envers notre site. Tu es inquiète parce que tu as noté un bouton blanc à l’intérieur de ta grande lèvre. Tu crains un condylome, alors que tu as été déjà été traitée et même vaccinée contre le VPH.
J’aimerais d’abord dire qu’il est impossible pour moi de poser un diagnostic sans avoir vu la lésion. C’est d’ailleurs pourquoi je te recommande de voir un.e médecin pour t’aider dans cette démarche. Il pourrait s’agir d’un condylome, d’un petit abcès, d’un kyste sébacé ou épithélial… bref, une consultation médicale est requise.

 

Mais pour répondre à ta question, il est tout à fait possible d’avoir de nouveaux condylomes, même si tu as déjà été traitée et vaccinée par le passé. Il existe plus d’une centaine de types du virus VPH et les vaccins ne couvrent pas tous les mêmes souches. Tous les vaccins protègent contre les sous-types qui causent la majorité des cancers du col de l’utérus. Le Gardasil permet de prévenir aussi l’infection par le VPH 6 et 11, qui sont responsables de la vaste majorité des condylomes (verrues génitales).

 

Néanmoins, comme il est impossible de faire un vaccin qui protège contre tous les sous-types à la fois, une personne vaccinée peut quand même être infectée par d’autres sous-types du virus VPH, non-couverts par le vaccin. D’où l’importance de porter le condom et de consulter son médecin aux 2-3 ans, à partir de 21 ans, pour passer une cytologie (PAP test), afin de s’assurer qu’il n’y ait pas des changements précancéreux du col de l’utérus, liés au virus. Bref, même si les vaccins sont très efficaces pour diminuer le nombre de cancer du col de l’utérus, il persiste tout de même un faible risque et il faut continuer de passer un examen gynécologique régulier.

 

Un condylome donne généralement un bouton surélevé d’apparence « à tête de chou-fleur ».  Un.e médecin pourra confirmer le diagnostic ou en poser un autre.

 

En attendant, toute personne qui souffre d’un problème de condylomes ou de cytologie anormale lié au virus VPH devrait arrêter de fumer, puisque le tabac empêche le système immunitaire de se débarrasser du virus.

Merci pour ta question, et bonne chance dans tes démarches,

 

Dr Frédéric Picotte
Médecin de famille


About Frédéric Picotte

Frédéric est médecin de famille pratiquant dans la région de Shawinigan. Il a complété en mai 2008 mon doctorat en médecine à l’Université McGill et deux ans plus tard sa spécialité en médecine familiale via l’Université de Montréal. C’est l'une de ses amies, étudiante en psychiatrie, qui lui a présenté AlterHéros en 2008. Elle cherchait alors un bénévole qui répondrait de manière plus spécifique aux questions à thème « médical », ce qui a constitué la majeure partie de sa contribution jusqu’à maintenant.

J’aime m'impliquer à AlterHéros car on peut rejoindre et rassurer beaucoup de gens, peu importe l’âge, l’orientation sexuelle ou la culture. Je trouve intéressant que la majorité de nos visiteurs soient de jeunes internautes et qu’on puisse donc leur fournir une information de qualité et un espace pour poser des questions qu’ils auraient du mal à obtenir autrement.

Leave a comment