#condom
#Douleurs
#rapports sexuels
#relation sexuelle
#Sexe
#sexualité
#ventre
24 février 2024

J'ai souvent mal au ventre après des rapports sexuels. Est-ce normal?

J’ai mal au bas ventre depuis ma 1ère fois (ou je me suis pas protéger) maintenant cela fait 10 mois que j’ai mal au ventre et j’ai toujours mal au ventre et quand jai des rapports sexuels le lendemain j’ai envie de vomir cela est ce normal ?
Laurette

Frédéric Picotte

Salut Laurette, merci de faire confiance à AlterHéros!
Je suis très content que tu aies décidé de consulter notre site pour répondre à ta question.
Je constate que tu présentes des douleurs au ventre depuis une relation sexuelle non-protégée, ainsi que de la nausée post-relation, depuis bientôt 10 mois.

Sache que ta plainte m’inquiète un peu.  J’aimerais d’ailleurs que tu consultes un médecin rapidement, surtout si tes symptômes empirent.  Il faudrait que ce dernier fasse un questionnaire médical complet, ainsi qu’un examen gynécologique, afin de s’assurer que tu ne présentes pas une infection transmise sexuellement.  Il est évidemment possible qu’il n’en soit rien. Néanmoins, douleur au ventre et nausées à ton âge depuis plusieurs mois demandent une investigation médicale.

Je réitère l’importance d’utiliser le condom en tout temps.  Je traite beaucoup de jeunes de ton âge pour des ITS, la plus fréquente étant le VPH et la chlamydia.  Le VPH est un virus qui peut donner des condylomes (un genre de verrues) ainsi que le cancer du col de l’utérus, si non traité après plusieurs années.  La chlamydia, quant à elle, est une bactérie qui peut causer des douleurs abdominales chroniques et de l’infertilité, en plus d’augmenter le risque de grossesses ectopiques.  Et  je ne t’ai pas parlé de l’herpès, ce virus qui cause des brûlures à la vulve, le fameux « feux sauvage », dont on peut souffrir toute sa vie en intermittence, sans traitement curateur. Et que dire du VIH, de la syphillis, la gonorrhée, du chancre mou, etc.

Bref, pour toutes ces raisons, mieux vaut prévenir que guérir. Consulte rapidement un médecin de famille, un gynécologue ou un médecin en clinique de santé des femmes. Et n’oublie pas, à partir d’aujourd’hui, de toujours utiliser le condom. Même les plus puissants laboratoires ne peuvent détecter toutes les ITS (on ne peut pas toujours déceler le virus de l’herpès ou le VPH, même si le partenaire est porteur). La barrière de protection du condom est ta meilleure assurance pour une vie sexuelle épanouie et en santé.

En espérant cette réponse utile,
Sincèrement,
Dr Frédéric Picotte
Médecin de famille

Similaire