J’ai peur d’être enceinte


Bonjour,
Voilà je prends la pilule depuis octobre 2015 j’ai eu une hépatite chronique suite a ma première pilule qui était opitlova et ma gynéco ma donner comme pilule qlaira je n’ai plus eu de problème mais le 24 juillet j’ai eu un rapport non protéger et que malheureusement mon copain m’a spermer dedans et que je l’ai fais le premier jour de mes règles et que après ce rapport mes règles se sont arretee et je me suis rendu compte qu’un liquide blanchatre coule et j’ai tellement peur de tomber enceinte que faire ?
Theavincent

Bonjour Theavincent,

Depuis que tu as eu un rapport pénétratif non-protégé avec ton copain le premier jour de tes règles, tu as peur d’être enceinte. Après ce rapport, tes règles ont arrêté et tu as remarqué que tu avais des sécrétions blanchâtres.

Tout d’abord, il y a des données qui ne me semblent pas claires dans ton histoire : Qu’est-ce que tu entends lorsque tu parles de “rapport non-protégé” ? Est-ce que tu avais arrêté de prendre la pilule ?

Les risques de tomber enceinte pendant les menstruations, même si tu n’utilises aucune méthode contraceptives, sont assez minces. Si tu as bien suivi le protocole de prise de ta pilule, les risques que tu sois enceinte sont quasi-nuls (il existe toujours un certain risque théorique, mais c’est souvent lié à une prise irrégulière de la pilule). Si tu as oublié une journée ou que tu l’as prise de façon irrégulière dans le dernier mois, il se pourrait qu’il y ait un risque. Mais encore une fois, lors de tes menstruations, même si tu ne prends pas la pilule, les risques que tu tombes enceinte sont très bas. Cependant, si tu n’utilises pas de méthode barrière comme le condom, il y a toujours des risque de transmission d’ITSS (Infections transmises sexuellement et par le sang).

Pour ce qui est des pertes blanches et de la peur que tu sois enceinte, le meilleur moyen de savoir, c’est de faire un test de grossesse ou, encore mieux, de consulter ta gynécologue. Le signe le plus fiable, c’est l’arrêt des menstruations, mais cela peut aussi être dû à un stress intense, un changement dans le mode de vie ou une dimuinution de l’alimentation. Les pertes blanchâtres peuvent être un signe de grossesse, mais ce n’est pas fiable non plus, surtout si c’est apparu immédiatement après le rapport à risque. Normalement, c’est environ trois semaines plus tard que les pertes apparaissent. Aussi, certaines femmes n’auront pas de pertes blanches, même enceintes, alors que d’autres ont des pertes abondantes même sans être enceintes.

Si tu veux un truc pour diminuer ton risque de tomber enceinte, tu peux combiner des méthodes de contraception. Par exemple, tu peux mettre un condom et/ou pratiquer le coït interrompu. Pour que cette dernière pratique soit efficace, il faut que ton partenaire ait un assez bon contrôle sur son éjaculation, qu’il ait une bonne connaissance de son corps et que vous soyez en mesure de communiquer assez efficacement pour qu’il puisse se retirer de ton vagin avant d’éjaculer. Aussi, si vous réussissez une première fois et que vous souhaitez avoir un autre rapport coïtal, il est conseillé que ton partenaire urine entre les deux rapports afin d’éliminer le sperme qui pourrait être resté dans le bout de l’urètre. Si tu veux plus d’informations sur cette méthode, je te suggère le site de Séréna, si tu veux de l’information sur les différentes pratiques de contraception, je te conseille le site masexualité.

Et je trouve toujours important de rajouter qu’il y a moyen d’avoir une sexualité satisfaisante même sans pratiquer le coït. Il y a le sexe oral, la masturbation mutuelle ou côte à côte. Explorer différentes façons de se toucher tout partout avec diverses parties du corps est aussi intéressant. Si on rajoute à ça un accessoire, genre un bandeau, une plume ou un fouet, ça peut nourrir l’imaginaire sexuel et favoriser des pratiques qui sont moins risquées côté grossesse. Le plus important dans tout cela, c’est d’avoir le consentement de toutes les personnes impliquées dans les rapports.

Je te souhaite bonne chance pour la suite. Dans tous les cas, c’est toi qui as droit de décider ce que tu fais avec ton corps, quelle contraception tu utilises et avec qui. J’ai confiance que tu feras des choix judicieux. Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à recontacter Parles-en aux experts.

Sarah G. pour AlterHéros.

 

Leave a comment