J’ai peur de me montrer vulnérable en face d’un homme…


Bonjour Best, et merci de nous réécrire!
Si je comprends bien, tu as du mal à te montrer vulnérable devant les garçons, que ce soit dans ta vie sociale ou sexuelle. Tu dis également que cela dure depuis ton premier rapport sexuel, moment qui semble coïncider avec le début de ton angoisse. Cela doit être très difficile et frustrant pour toi de vivre une telle situation, mais nous allons essayer d’y réfléchir ensemble, pour voir quelles solutions s’offrent à toi.
Tout d’abord, j’aimerais te poser une première question : ta peur et ton angoisse de te dévoiler devant quelqu’un sont-elles directement liées à ta première expérience sexuelle? Tu dis que cela a été un moment douloureux.  Comment définirais-tu la relation qui te liait à la personne avec qui tu as eu ton premier rapport sexuel? Étais-tu amoureuse? Étiez-vous complice? Lui faisais-tu confiance? Étiez-vous dans un contexte d’intimité ? Étais-tu pleinement consentante pour cette première relation ? T’es-tu laissé aller lors de cette première relation et  s’est-il passé quelque chose qui t’as amené à le regretter par la suite? Désirais-tu cette personne sexuellement?
Souvent, certains comportements ou perceptions actuel(le)s trouvent leur origine dans des évènements passés, c’est pour cela que je te pose ces questions, afin de savoir si ton attitude actuelle envers la sexualité (à deux) pourrait être reliée à une expérience peu satisfaisante, ou à un traumatisme, quel qu’en soit le degré.
Il serait peut-être important que tu puisses explorer cet aspect avec un professionnel, comme un sexologue (au mieux), psychologue ou psychiatre, avec qui tu pourras rechercher les causes de ton malaise envers le fait que tu ne puisses pas te montrer « vulnérable » devant un homme. Il sera plus facile d’avancer avec une personne avec laquelle tu pourras interagir, et qui sera surement plus qualifiée et plus outillée que nous, pour t’aider sur le long terme.
Maintenant, j’aimerais explorer un point avec toi. Voici la dernière phrase de ta question : « pourtant j’aimerais prendre du plaisir dans les bras d’un homme, mais j’ai trop peur de sa réaction après qu’il m’ait vue faible ».
Est-ce que pour toi, ressentir du plaisir sexuel est une marque de faiblesse? Ne peut-on pas être un « bon coup » mais ressentir du plaisir sexuel également? Est-ce que le fait d’exprimer son plaisir sexuel, avec des gémissements ou autre, est pour toi une marque de faiblesse ? Il est tout à fait normal d’exprimer son plaisir lors d’une relation sexuelle, et les gémissements en font partie! Ceux -ci sont souvent d’ailleurs très excitants pour le partenaire, puisque cela prouve que l’activité est plaisante.
Bien sûr, il n’est jamais facile de se montrer à nu (psychologiquement et physiquement) devant une personne. Cela prend plusieurs composantes pour se sentir à l’aise dans une relation sexuelle  : le respect, l’intimité, la complicité et la confiance sont des éléments primordiaux, puisqu’ils assurent un respect mutuel de chaque personne dans sa propre sensibilité. Il est donc plus facile de se sentir en sécurité et de se laisser aller sans avoir peur du jugement lorsque tous ces éléments sont réunis, car rappelons-le, dans une relation sexuelle, le but est que chaque personne puisse trouver son plaisir et s’y épanouir. Les personnes qui se moquent des gémissements de leurs partenaires manquent à mon sens de respect et de maturité. Il est donc très important que tu t’assures de pouvoir faire confiance à la personne avec qui tu t’engages dans une relation sexuelle.
Bref, pour finir, je pense qu’il est important que tu réfléchisses réellement à ce qui te pousse à agir de la même manière  dans ta vie sociale : que penses-tu qu’il puisse t’arriver si tu te montre vulnérable dans ton cercle social et professionnel? Tu dis que tu es amenée à évoluer dans un monde d’hommes : ne peux-tu pas essayer de concilier ambition, volonté, professionnalisme, ce qui t’assurera respect et admiration de la part de tes collègues masculins (?), tout en affirmant et en assumant ta part de sensibilité féminine aussi ? Je pense qu’il  pourrait être un bon commencement pour toi, d’essayer de travailler sur ce « laisser aller », dans ta vie sociale, pour débuter. Souvent, comme l’a précisé Luc, l’intervenant qui a répondu à tes questions antérieures, la manière dont nous entrons en relation dans notre vie sociale est souvent assez représentative de la manière dont nous entrons en relation sexuelle avec quelqu’un. Et en essayant de travailler sur l’un des deux aspects, on travaille indirectement sur l’autre.
C’est donc un point sur lequel je t’invite à réfléchir, car il est très important que tu puisses être toi-même, que tu sois à l’aise et que tu puisses t’affirmer,  tant dans  ta vie sociale que sexuelle. Il est donc important que tu essayes de définir dans quelle mesure tu pourrais affirmer une certaine forme de sensibilité et de féminité dans ta vie de tous les jours, tout en préservant les aspects qui te permettent de prouver ta crédibilité professionnelle, et d’évoluer adéquatement dans un “monde d’homme”. Je suis sure que tu arriveras à trouver un moyen de concilier les deux !
Si tu as quelqu’un, autour de toi, à qui tu fais confiance et à qui tu pourrais confier ton problème en sachant qu’il (elle) ne te jugera pas, dans ton environnement familial ou social, n’hésite surtout pas : cela pourrait te permettre d’avoir un(e) confident(e), et de faire diminuer la charge émotive reliée à tes problèmes. Cette personne pourra également t’épauler dans les moments de doute ou de mauvaise passe. Encore une fois, consulter un professionnel serait également fort pertinent dans ton cas, pour essayer d’y voir plus clair !
J’espère que ces quelques mots ont pu t’aider. N’hésite surtout pas à nous réécrire si tu as d’autres questions qui n’ont pas encore trouvé de réponses, ou si tu veux nous faire part de certaines de tes avancées, et nous te répondrons à nouveau avec grand plaisir! 🙂
D’ici là, prends bien soin de toi!
Marion, stagiaire chez AlterHéros