J’ai de la difficulté à être entreprenant dans mes rapports sexuels.


Bonjour,
Je suis un gars trans de 21 ans et bisexuel.Je suis bien dans ma peau car j’ai mon torse de gars et que je suis sous hormones.
Mon problème est lorsque j’ai des relations sexuelles peux importe si c’est avec les gars ou les filles je bloque.J’arrive pas à avoir d’initiative et à toucher l’autre.Alors c’est comme si l’autre me fait l’amour et que je me laisse faire.C’est comme si je ne suis pas capable de faire en sorte que mes mains bougent et explore l’autre même si j’ai beaucoup de désir pour lui ou elle. Je suis pas à laise de dire à l’autre ce que j’aime et voudrait essayer car j’ai trop peur de pas être bon et ça me gêne tellement le “sexe” que dès que je suis en couple ou que j’essaye d’avoir un sexefriend ça se passe pas bien.
J’ai essayé d’en parler à ma sexologue mais j’ai ben trop honte de pas être capable d’agir physiquement quand je dois toucher l’autre
Al lo
Bonjour Al lo !

Merci pour ta confiance.

Donc, tu es un garçon trans bisexuel et tu as de la difficulté à nommer tes désirs et à les mettre en action dans tes rapports sexuels. Tu ressens de la honte par rapport à cela et tu as de la difficulté à en parler à ta sexologue.

La communication dans les rapports sexuels est un sujet délicat qui est trop peu enseigné dans notre société. Tu n’es pas du tout la seule personne qui éprouve des difficultés à ce sujet. Lorsqu’il est question de communication dans ce contexte, on parle de consentement. Avant et pendant les rapports, le fait d’exprimer ses désirs, besoins, de s’intéresser à ceux de l’autre, ça rime avec s’assurer que toutes les personnes impliquées dans le rapport sexuel donnent leur consentement libre et éclairé. S’assurer tout au long des rapports qu’une personne est à l’aise avec les nouvelles pratiques, que ce soit de manière verbale ou non, assure un consentement continu. Parler de consentement, c’est facile à dire, mais comment est-ce que ça se traduit dans la réalité ? Et bien voici un document (et un autre) qui peut t’aider à figurer comment faire concrètement.

Cependant, il se peut que, même après avoir lu ces documents, tu n’arrives toujours pas à prendre l’initiative dans tes rapports sexuels. Qu’est-ce qui te fait bloquer ? Est-ce qu’il y a quelque chose qui te fait peur ? Est-ce que dans tes expériences passées, il y aurait un ou des événements qui pourraient avoir un lien avec la façon dont tu agis dans tes rapports sexuels aujourd’hui ? As-tu de la difficulté à t’affirmer dans d’autres sphères de ta vie ?

Ton réflexe d’essayer d’en parler à ta sexologue est excellent ! Tu n’y arrives pas et c’est correct. C’est un sujet délicat qui te fait vivre des émotions difficiles, c’est normal que tu n’arrives pas à en parler de façon directe. Prends le temps qu’il te faudra pour lui en parler, ne te décourage pas parce que tu n’y arrives pas aujourd’hui. Y aurait-il une façon de lui en parler indirectement ? Peut-être si tu lui parlais d’affirmation de toi dans d’autres contextes ? Sinon, peut-être y aurait-il une personne plus proche de toi, comme un ou une amie, un membre de ta famille à qui tu serais à l’aise d’en parler pour mieux comprendre ce qui se passe chez toi ? Tu peux toujours appeler Gai écoute au : 514 866-0103 ou 1 888 505-1010 (si tu habites à l’extérieur de Montréal).  Je te conseille, si tu habites Montréal ou les environ, de visiter le Projet 10 à l’Astérisque, un milieu de vie pour les jeunes LGBT (Lesbiennes, Gais, Bisexuels, Trans). Peut-être pourras-tu y trouver des gens qui vivent des situations semblables à la tienne.

Bonne chance pour la suite. J’ai confiance que tu trouveras le moyen d’en parler pour mieux comprendre ce qui t’arrive. Dans tous les cas, Parles-en aux experts est toujours disponible pour répondre à tes questions ! N’hésite pas à consulter nos groupes et forums, tu y trouveras tout plein d’autres internautes qui vivent des situations diverses.

Sarah G. pour AlterHéros.

 

Leave a comment