J’ai beaucoup de questions sur les étapes de ma transition féminine.


Bonjour, je m’appelle [DONNEE CONFIDENTIELLE], ici Aanor parce que c’est le nom que je compte utiliser, à part si je trouve mieux (j’ai une petite liste prénom 😉 ).
En gros j’aimerais faire mon coming out grâce à WikiTrans (que j’ai découvert sur ce site donc thank).
En gros je compte poser la feuille sur les idées reçu sur la table et me casser après, mais c’est un détail pour l’instant.

Je fait est que avant de le faire je veux de l’organisation et surtout comment faire. En gros je compte faire ma transition dans cette ordre :

-Changement de la voix
-Changement de la façon de parler
-Traitement hormonal.
-S’habiller en fille.

J’aimerais savoir si c’est un bon ordre, et comment faire. Parce que enfaite je ne suis renseignée sur AUCUNE de ces étapes :\… Donc je me demandai si vous pourriez pas m’expliquer comment les faire. La loi (genre askip y a une loi sur les traitements hormonaux et tout mais j’y connais rien) donc voilà.

Merci d’avance et en espérant que la réponse arrive avant que je ne perde mes couilles. (A la base c’est sensé être une blague cette dernière phrase, mais c’est pas drôle, donc faites au moins semblant)

Salut Aanor!

 

Merci de nous lire et de nous écrire! Je vois beaucoup d’humour et de motivation dans ton message, c’est super plaisant 🙂 On reçoit beaucoup de questions ces jours-ci, j’espère que ma réponse te parviendra avant que tu trouves une paire de ciseaux! ^^

 

Trève de plaisanteries, je vais essayer de te donner un peu plus de détails sur les étapes de transition que tu mentionnes.

 

Juste par rapport à l’ordre, il n’y a pas nécessairement d’ordre à respecter! Même que souvent plusieurs étapes se chevauchent et se font en même temps. Tu peux y aller avec ce qui fait du sens pour toi, ton plan me semble bien pensé. Il est possible que tu penses à autre chose et que tu ajoutes des trucs à ta liste, et c’est bien correct aussi. 🙂

 

La voix et la façon de parler

Il y a de bonnes ressources gratuites en ligne, je pense à cette liste, ce document et cette chaîne YouTube par exemple. Plusieurs d’entre elles sont en anglais, Google Translate ou les sous-titres peuvent aider. En gros, pour féminiser sa voix il faut faire des exercices de prononciation afin de développer certains muscles et façons de déplacer l’air. C’est un peu dûr à expliquer, donc si tu peux avoir accès à un suivi avec un·e orthophoniste (à ton école ou dans un centre de ta région, peut–être en demandant à tes parents?) ça pourrait être utile.

 

N’oublie pas qu’il y à les caractéristiques techniques comme la hauteur ou le timbre de la voix, mais aussi la confiance en soi qui jouent pour beaucoup. Juste le fait de parler de toi au féminin et de demander aux gens autours de toi de faire de même sera déjà une belle réussite en soi.

 

L’hormonothérapie

Tu connais le site WikiTrans, as-tu déjà vu leur dossier sur le traitement hormonal? Il y a déjà là beaucoup de détails comme les effets possibles d’un traitement féminisant. Pour y avoir accès, il faut généralement une prescription d’un médecin, généraliste ou spécialisé (comme un·e endocrinologue). Iel devra faire quelques tests comme un bilan sanguin et hormonal, pour savoir quels types et quantités d’hormones te conviendrait. Certain·e·s docteur·e·s vont parfois demander une évaluation psychologique plus poussée avec un·e psychologue, mais pas toustes. Comme tu as moins de 18 ans, il se peut que l’on te prescrive des bloqueurs de puberté, pour annuler les effets de celle-ci et ensuite les remplacer par celle d’une puberté dans l’autre genre avec l’hormonothérapie. Si c’est le genre de choses qui pourrait inquiéter tes parents, sache que les bloqueurs sont sécuritaires entièrement réversibles.

 

Pour commencer, pour trouver un·e médecin respectueux·euse et bien formé·e, tu peux utiliser les listes du site BDDTrans. Tu pourrais aussi demander les recommandations de gens trans de ta région, tu pourrais regarder du côté des associations trans françaises, comme les membres de la Fédération trans et intersexe de France, ou des communauté trans en ligne, comme la chaîne Discord Fransgenre.

 

Une fois que tu auras ta perception, il te sera possible de prendre tes hormones par gel, patch, injection ou implant, à différentes fréquence selon. Tu auras aussi besoin de faire des suivis réguliers avec ton médecin·e pour voir si tu as les effets que tu souhaites et faire des ajustement de dose au besoin,

 

À ma compréhension, les hormones sont en grande partie couvertes par les assurances. Mais je tiens aussi à préciser que je suis au Québec, l’expérience en France peut varier sur certains détails.

 

Les vêtements

Il y a plusieurs façons de jouer avec la douceur et la féminité selon ses goûts personnels (toutes les filles n’ont pas le même style ^^), mais désirera sûrement t’acheter de nouveaux vêtements et accessoires. Pour un look plus typiquement féminin tu pourrais essayer des trucs comme des vêtements plus longs ou flottants (comme des cardigans), des cols larges, aux pantalons taille-haute, des motifs, des couleurs sombres ou vives, ou du rose. Essaye de penser aux choses qui t’intéresses et qui t’intéressent, tu peut aussi regarder ce que porte les filles autours de toi et dans la rue. 

 

Si tu veux expérimenter avec le vernis à ongle, les bijoux, le parfum ou le maquillage, tu peux le faire assez facilement et ça peut être suffisamment discret ou neutre si c’est ce que tu cherches pour le moment. Il y a vraiment beaucoup de tutoriels de maquillage en ligne, tu pourrais t’inspirer des vidéos de NikkiTutorials par exemple.

 

J’espère que mes quelques idées t’aideront un peu à imaginer plus clairement ce qui est possible en terme de transition féminine, n’hésite surtout pas à nous faire signe si tu aimerais en discuter davantage!

 

Et bonne chance avec ton coming out à venir!

 

Maxim·e, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment