J’ai 13 ans, je suis genderfluid et j’ai plusieurs questions en lien avec la transition


Donc voilà je me s’en plus homme que mon genre donner à ma naissance en gros fille . J’ai 13 ans et je m’appelle Nicole . J’ai une mère féminine et qui m’oblige à m’habiller comme une fille très féminine mes moi la j’en ai plus que marre car j’en envie de peter une voiture. Je me suis considéré comme bi et c’était bien car jai une copine qui est elle bi. Mes il y a quelque semaine j’ai pris conscience de certaine chose et jai fait des recherche. Je me suis dit que jetait gender fluid et que c’était sur. Mes la ses mon corp et touts qui me pose problème …. J’en ai marre de ma poitrine , je me sens pas à l’aise en temps que fille .j’ai envie de changer de corp . Sa m’était déjà arriver il y a 1 ans et j’ai stressé pendant des moi donc j’avais décider de touts arrêter et de faire comme si je me sentait bien avec touts . Mes j’en peux plus !!! Et se qui est sur ces que j’ai l’envie detres un garçons …. Je me sen gêné devant les filles car je sens ne pas etres dans mon corp et qu’on ces tromper à la naissance … Mes je voudrai vous poser ces question s’il vous plaît 🙏 🥺

1: comment change ton de sex ?

2: est ce dangereux ?

3: à quelle âge ?

4: est ce que je devrai le dire à mes parents et surtout à ma mère qui n’est pas trop pour les lgbt et encore loin pour les trans ?

5: à quelle âge on peut changer de prénom ?

6: vous en pensez quoi de touts ça ?

Merci de répondre 😣

 

Bonjour je m’appelle Nicole et jai déjà posée une question hier , mes je voulais savoir si on est une femme et on est transgenre homme sens avoir recourt à la phalloplastie ( un penis )peut on etres trans ? Et aussi je voulait savoir si on ne fait pas la phalloplastie peut ton se considérer gay car on aime un garçon? Et est ce que in garçons gay pourrait me considéré homme alors que je ne fait pas la phalloplastie ?

Salut!

 

Merci de nous écrire! Je vais répondre à tes deux messages en même temps si ça te vas. 

 

1: Comment change t’on de sexe?

Il y a plusieurs démarches que tu peux faire pour affirmer ton genre, il n’y a pas un seul parcours avec une série d’étapes obligatoires. Tu peux décider de tes objectifs de transition et des moyens pour les atteindre. Par exemple, ce n’est pas tout les garçons (cis et trans) qui ont les cheveux courts, un torse plat ou de la pilsoité faciale.

 

Pour te donner une idée, généralement on dit qu’il y a la transition sociale (changer son apparence, en parler à son entourage), légale (changer de nom et de marqueur de genre officiellement) et médicale (hormones et chirurgies). Chacune de ses catégories comporte plusieurs stratégies et plusieurs options. Tu nommais être inconfortable avec ta poitrine, tu pourrais par exemple porter des vêtement plus grand, des chemises ouvertes avec un t-shirt, acheter un binder ou un soutien-gorge de sport, faire de la musculation, éventuellement commencer la testostérone et/ou avoir une mastectomie (chirurgie de retrait des seins). Il est possible de prendre des hormones à partir de la puberté et à condition de trouver un.e médecin trans-affirmatif.ve, les chirurgies sont disponibles à partir de 18 ans.

 

2: Est-ce dangereux ?

Encore une fois, ça dépend de quels aspects tu parles. Si tu fais un coming out, il y a le risque que l’autre personne ne comprenne pas, ou refuse d’accepter ton dévoilement. La prise d’hormones, comme la plupart des médicaments à des risques en lien avec la fertilité (la capacité de concevoir un enfant) et parfois des effets secondaires comme la perte de cheveux, l’acné, la prise de poids. Ton médecin devrait t’en parler plus en détail si tu souhaite aller de l’avant avec cela, mais cela dépend aussi des marques, de ta génétique et du hasard. Un risque ne signifie pas une conséquence automatique, ou qu’une procédure n’en vaut pas la peine.

 

De façon générale par contre je tiens à mentionner qu’explorer différentes façons d’exprimer son genre et effectuer une transition est possible et sécuritaire. Même si certains risques sont possibles, je ne dirais pas que c’est dangereux en soi. En fait, faire une transition est le moyen le plus fiable et sécuritaire de faire diminuer la dysphorie de genre. 

 

3: À quel âge ?

Ça dépend aussi! Il y a des choses que tu peux faire très jeune, d’autres procédures médicales qui demandent le début de la puberté ou l’âge adulte. Mais tu peux choisir les vêtements et les coupes de cheveux qui te plaisent à n’importe quel âge, si tes parents te laissent un minimum de liberté et d’expression individuelle.

 

4: Est-ce que je devrais le dire à mes parents et surtout à ma mère qui n’est pas trop pour les personnes LGBTQ+ et encore loin pour les personnes trans ?

Mmm c’est difficile à dire. D’un côté, être honnête à propos de ton identité et de tes besoins pourrait être un grand soulagement mais comme tu dis il est possible que tes parents ne réagissent pas très bien selon la fermeture d’esprit qu’ils ont déjà exprimée. C’est possible qu’ils te surprennent, et que leur point de vue change en t’écoutant parler et en se renseignant, mais ce n’est pas garanti. 

 

Ne pas leur annoncer, du moins pour le moment, pourrait donc être une façon de te protéger. Ta sécurité et ton bien-être sont des priorités, et tu n’as pas à te mettre à risque si tu n’as pas envie ou si tu ne crois pas que cela fonctionnerait. En même temps, ça peut être difficile de garder secrète une aussi grande partie de qui tu es. Pourtant, je sais que certaines personnes trans attendent d’être adulte et autonome avant de parler de leur genre à leur famille, ou encore entament leur transition sans en discuter avec celle-ci. Si tu choisis de ne pas le dire à ta famille, tu peux tout de même en parler avec des gens de confiance proches de toi, des ami.e.s, d’autres personnes LGBTQ+ ou des intervenant.e.s.

 

5: À quel âge peut-on changer de prénom ?

Légalement, en France, les parents d’une personne de moins de 13 ans peuvent déposer une demande de changement de nom, à partir de 13 ans la personne peut le faire elle-même (mais doit avoir l’accord de ses parents). Et à 18 ans n’importe qui peut changer de prénom légalement.

 

Tu peux aussi changer ton prénom sans changer tes cartes d’identité. Tu peux le demander aux gens autours de toi, et dire qu’il s’agit d’un surnom si tu n’es pas sûr.e si la personne à qui tu le demande va bien accepter. certain.e.s professeur.e.s vont aussi accepté d’utiliser un prénom et des pronoms différent de ceux sur leur liste officielle.

 

6: Vous en pensez quoi de tout ça ?

Je pense que tes questions sont totalement légitimes, ce n’est pas évident et ce n’est pas des réponses faciles à trouver. Je pense aussi que tu as le droit d’être un homme trans genderfluid et de vouloir explorer et exprimer davantage ton côté masculin. Je te souhaite de trouver des moyens pour réduire la détresse et la dysphorie que tu ressens envers ton corps, et je crois sincèrement que c’est possible pour toi.

 

Bonus 7: Est-ce qu’un homme trans peut être trans sans avoir recours à la phalloplastie ? 

Oui totalement! Un peu comme je disais plus haut, tu peux certainement choisir de ne pas avoir une chirurgie sans que cela annule ton identité. C’est toi qui choisi ce que tu veux faire ou non.

 

Bonus 8: Si on ne fait pas la phalloplastie peut-on se considérer gay car on aime un garçon? Et est-ce que un garçons gay pourrait me considérer homme alors que je ne fait pas la phalloplastie ?

Un garçon trans qui aime les garçon est, assez logiquement gay. Un garçon qui aime les garçons (cis et trans, indépendament de leur transitions oude leurs organes génituaux) est tout aussi gay. Dans le vrai monde il est possible de rencontrer des personnes cis qui ont une opinion négative et mal-informée des personnes trans, ou qui accordent beaucoup d’importance aux organes génitaux. Ça peut avoir un impact sur ta vie amoureuse et les rencontres que tu vas faire. 

 

Par contre, tout n’est pas négatif non plus, il y a des personnes vraiment extraordinaire dans le monde qui vont pouvoir t’aimer et te trouver attirant avec ton corps et tes choix. Tu disais être bi et avoir une copine qui est bi aussi, il y a beaucoup de gens qui sont attiré.e.s par plusieurs genres et par différents types de corps. Bref, ne pas avoir la phalloplastie ne veut pas dire que tu ne pourras pas trouver un.e partenaire compatible et étant capable de respecter ton genre.  

 

Voilà,je pense que ça fait le tour de tes questions! On est là pour répondre si tu en a d’autres!

 

Au plaisir,

 

Maxim·e, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.